toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Comment le Mossad et Shamir ont sauvé De Gaulle, par Daniel Haïk


Comment le Mossad et Shamir ont sauvé De Gaulle, par Daniel Haïk

Its’hak Shamir – zal –  fut pendant dix ans le patron du Mossad israélien en France et en Europe. À ce titre, il s’est retrouvé au cœur d’un épisode secret, stupéfiant, qui aurait pu coûter la vie au général De Gaulle.

Récit.
Jusqu’en 1958, la coopération militaire entre la France et Israël connaît son apogée.

Deux ans auparavant, les deux pays ont combattu presque côte à côte dans la guerre du Sinaï et le gouvernement socialiste de Pierre Mendes France entretient d’étroites relations avec celui de David Ben Gourion, en particulier dans le domaine du nucléaire, mais aussi dans le secteur aéronautique. En effet, il s’avère qu’en échange de l’aide importante fournie par la France dans le développement d’infrastructures nucléaires, les agents du Mossad israélien fournissaient à cette époque à la France de précieux renseignements sur ce qui se passait dans certains pays arabes dans lesquels ils s’étaient infiltrés.

Ces informations étaient rassemblées par le patron du Mossad en France – Its’hak Shamir –  et transmises aux autorités françaises.

Une partie de cette aide était liée à la guerre d’Algérie.

En effet, le Mossad sous la direction européenne de Shamir et avec le concours du célèbre professeur Youval Neeman, avait réussi à pénétrer les réseaux terroristes du FLN et régulièrement, les agents israéliens fournissaient à Shamir des informations capitales sur les opérations terroristes du mouvement nationaliste algérien contre l’armée française.

Naturellement, au fil des ans cette collaboration avait considérablement rapproché les principaux généraux français d’Israël et ses services secrets.

Mais le retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958 et sa décision d’accorder l’indépendance à l’Algérie, vont soudain placer Israël et le Mossad dans une position embarrassante. En effet, plusieurs des généraux qui s’opposaient farouchement à la politique algérienne de De Gaulle comptaient parmi les meilleurs amis d’Israël et entretenaient donc des liens soutenus avec le Mossad et avec Shamir.

Le Dr Ronen Bergman qui est le spécialiste des services secrets du Yediot A’haronot relate dans les colonnes de son journal un épisode étonnant * : Le 17 mars 1961, soit un mois à peine avant le fameux putsch des « quatre généraux » (Challe, Jouhaud, Salan et Zeller), un très haut gradé de l’armée française, dont Bergman tait le nom, contacte Shamir et lui propose un marché : « Aidez-nous à éliminer De Gaulle et lorsque nous serons au pouvoir, nous garantirons à Israël toutes les armes dont il aura besoin ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Généraux pro-Algérie française, opposés à de Gaulle)

Ce haut gradé français explique alors à Shamir que le positionnement de De Gaulle en faveur de l’indépendance de l’Algérie n’est que le prélude au changement d’orientation de la politique étrangère de la France : « De Gaulle veut se rapprocher du monde arabe et le moment venu, il vous laissera tomber » affirme l’officier français à Shamir.

Ce dernier va alors immédiatement transmettre la teneur de cet entretien au puissant patron du Mossad, le légendaire Isser Harel.

Pour Harel, il est évident que même si les propositions du militaire français étaient alléchantes, il ne fallait pas y donner suite. Une réunion sera alors convoquée à Jérusalem entre le Premier ministre David Ben Gourion, la ministre des Affaires Etrangères Golda Méir, Isser Harel et Shimon Pérès qui est alors vice ministre de la Défense.

Ben Gourion écoute le rapport d’Harel et tranche, comme lui, en faveur d’un rejet massif de la proposition reçue par Shamir à Paris.

Ben Gourion ordonne alors aux diplomates israéliens de prévenir le général De Gaulle de ce qui se trame contre lui.
Bergman affirme que le président français remerciera alors Ben Gourion, mais selon certains Israéliens, De Gaulle se sentira humilié par le fait que c’est Israël qui lui a sauvé la vie.

Sur un point précis, le haut gradé français ne s’était pas trompé : Le moment venu, De Gaulle a bien « lâché » Israël au profit du monde arabe …

* Cet épisode sera détaillé dans un livre de Ronen Bergman intitulé en anglais « The art of assassination » à paraître chez Gallimard

Source : Hamodia, par Daniel Haïk





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Comment le Mossad et Shamir ont sauvé De Gaulle, par Daniel Haïk

    1. ganouna jean

      Impressionné par la diversité et le sérieux de vos articles !!
      Il y a de quoi y passer ses journées entières, ce qui m’amène à négliger
      d’autres choses.
      Bravo !! continuez comme ça !!
      JG

    2. Richard C.

      Ce fut une erreur historique et grave dont les français eurent à payer le prix fort au moment de l’indépendance algérienne; viols, massacres, supplétifs accrochés vifs aux crocs de bouchers de l’abattoir d’alger en 1962, et dont nous payons encore le prix actuellement.
      Quant à Israel, cette gaffe n’a pas empêché PETAIN BIS de lui nuire autant qu’il le put.
      Il sera difficile de réparer l’irréparable !

    3. TORAH

      Il n’aura plus jamais la gaule ! grand bien lui fasse !
      Qui s’intéresse encore à 2gaules ? Une seule me suffit.

    4. Davidex

      De la même façon que Bayrou et Marine le Pen ont contribué à mettre la France entre les mains des socialistes, De Gaulle et Sarkosy ont été les deux extrémités d’une entreprise anti-israélienne qui interdit aujourd’hui tout revirement en matière de politique étrangère, autrement dit, qui ligote les mains de la France pour longtemps.

      A côté de celà, il est indéniable que le choix du Mossad et de Ben Gourion ont été les bons. Israël n’est pas un état voyou et c’est pourquoi il survivra à la prophétie de Rocard, n’en déplaise à ce dernier.

    5. manitou

      A cause de lui il y a des arabes partout en France et dans moins de 20 ans ce sera la charia.
      Et il y a des cons qui se réclame de cet anti-sémite

    6. Esaïe

      De Gaulle avait dit, je ne veut pas que Colombey les dues églises se transforment en Colombey les deux mosqués, eh bien, il les aura les deux mosqués a Colombey.

    7. Charles DLAGER

      Décidément ! La vermine gauchiste a effectivement contribué à la renaissance d’Israël. Mais jusqu’à présent, Israël et les Juifs subissent encore les conséquences des mentalités anti Torah des premiers dirigeants du pays.

      On peut affirmer que si SHAMIR avait été Premier Ministre à ce moment crucial, il aurait satisfait les glorieux généraux, CHALLES, JOUHAUD, SALAN et ZELLER.

      L’europe occidentale ne serait pas entrain d’être définitivement envahie par les déchets nazislamistes.

      La vraie conséquence de cette invasion, c’est le professeur d’histoire Louis CHAGNON qui l’a évoqué : – Le vrai danger nucléaire qui menace Israël, ce n’est pas l’Iran, mais les arsenaux nucléaires anglais et français, quand les déchets seront au pouvoir dans ces pays conquis.

      Au train où vont les choses, surtout avec la clique de collabos au pouvoir en France, ça se produira d’ici dix à quinze ans, au maximum…

      Il est urgent pour le peuple Hébreu renaissant, d’écarter du pouvoir toute la lie gauchiste qui infeste la classe politique israélienne.

    8. Quedemensonges

      « « De Gaulle veut se rapprocher du monde arabe et le moment venu, il vous laissera tomber » affirme l’officier français à Shamir.  »

      Que voilà un visionnaire!

      « De Gaulle se sentira humilié par le fait que c’est Israël qui lui a sauvé la vie. »

      NO COMMENT!

    9. Davidex

      Admettons que d’avoir sauvé la vie de De gaulle a été une erreur ayant conduit à l’inévitable islamisation de la France et de ses voisins.

      Peut-on m’expliquer pourquoi, au moment ou l’avenir de l’Algérie était en bascule, l’OAS a lancé une grande offensive antisémite ?

      A Constantine, un lendemain pas comme les autres vit apparaître sur tous les murs des quartiers réputés Chrétiens une multitude de croix gammées.

      Est-on sûr que nous, Juifs, aurions été épargnés si le coup d’état avait été une réussite ?

      Je veux dire par là que l’antisémitisme latent des populations, qu’il ait été religieux, idéologique ou autre, nous a toujours attendus aux détours les plus improbables pour nous rappeler que notre renfort, aussi crucial soit-il – comme sauver des vies – est dédaignable du simple fait que c’est un renfort Juif.

      En Algérie, sans vouloir manquer de respect à tous ces jeunes Chrétiens et Musulmans qui ont conservé à ce jour toute mon amitié, il y avait un antisémitisme ouvert à toutes les options.

      C’est pourquoi je pense que, nous aurons beau nous contorsionner, hors Israël, nous serons toujours considérés comme des locataires ‘congédiables’ peu importe l’angle sous lequel nous choisisssons de nous présenter.

      Je me trompe ?

    10. CSL-Europe-Israël.org Post author

      Sur l’Algérie, que ce soit à Constatine ou dans d’autres villes, vous avez raison de rappeler cet épisode méconnu de la grande majorité des Français, et négligé et banalisé par une majorité de « Pieds-noirs ». A-t-on oublié ou ignore-t-on que l’Algérie, déjà à la veille et lors de la Seconde guerre mondiale a été la province de France parmi les plus antijuive.
      En Algérie encore où vous vous évertuez de ne « pas manquer de respect à tous ces jeunes Chrétiens et Musulmans qui ont conservé à ce jour toute mon amitié, il y avait un antisémitisme ouvert à toutes les options », il s’est en effet toujours manifesté, à des degrés différents, un « antisémitisme cordial », et plus purulent selon les époques.
      Sur le reste, vous avez encore raison.

    11. Anonyme

      @ CSL-Europe-Israël.org,

      J’étais à peu près certain que mon commentaire sur le respect susciterait une réaction, indéniablement justifiée car il y a un manque de clarté si je ne précise pas qu’il s’agit de tous mes vieux copains que j’ai quittés vers mes 18 ans et que j’ai eu la chance de retrouver en grande partie au cours des deux dernières années.

      L’expérience a été merveilleuse car l’amitié que nous partagions a résisté au temps qui l’a magnifiée.

      Je sais à travers les échanges d’une vie que cela a été le cas pour grand nombre de mes co-religionnaires de ma géneration.

      Tout comme je suis convaincu que les Musulmans de France et leurs béats admirateurs provoqueront à moyen terme le départ de la communauté Juive française, je ne doute pas un seul instant qu’uen amitié véritable entre les individus est possible, quelle que soit l’origine de chacun.

    12. Davidex

      Je me doutais bien que mon commentaire sur le respect susciterait une réaction, indéniablement justifiée car il serait pluq clair si je précisais qu’il s’agit de mes vieux copains que j’ai quittés vers mes 18 ans et que j’ai retrouvés au cours des deux dernières années.
      L’expérience a été merveilleuse. Notre amitié a résisté au temps qui l’a magnifiée.

      Je sais à travers les échanges d’une vie que cela a été le cas pour nombre de Juifs de ma génération.

      Autant je suis convaincu que les Musulmans et leurs ‘désinteréssés admirateurs’ provoqueront le départ à moyen terme de la communauté juive française, autant je crois savoir qu’une véritable amitié est possible entre les individus quelle que soit leur origine.

    13. Davidex

      Bon désolé. J’ai fait fonctionner ma mémoire pour reservir le premier texte pensant que le premier n’avait pas été enregistré.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap