toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël Apartheid : des images insoutenables de Jérusalem


Israël Apartheid : des images insoutenables de Jérusalem

Les photos en disent parfois plus long qu’un discours. Ces quelques photos prises en juin 2012 à Jérusalem dans la vieille ville, en centre ville et dans un très grand centre commercial le Canyon Malha,  montrent à quel point les arabes israéliens vivent opprimés à Jérusalem. Les vivres manquent,  ils ne sont pas libres de circuler en ville, les centres commerciaux modernes leurs sont interdits.

 

 

 

 

 

Jérusalem, misère?

Jérusalem, misère? les magasins offrent les marchandises en abondance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jérusalem : la nourriture en abondance pour tous

Jérusalem : la nourriture en abondance pour tous

 

 

 

 

 

 

 

 

Jérusalem : en juin les étal de fruits sont magnifiques

Jérusalem : en juin les étal de fruits sont magnifiques

 

 

Jérusalem, devant la porte de Jaffa

Jérusalem, devant la porte de Jaffa

 

 

 

 

 

Jérusalem, en ville en attendant le bus

Jérusalem, en ville en attendant le bus

 

 

 

 

 

 

 

 

Jérusalem le centre commercial Malha

Jérusalem le centre commercial Malha : apartheid?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jérusalem canyon Malha : apartheid?

Jérusalem canyon Malha : apartheid?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je rappellerai pour mémoire que la liberté de culte est totale en Israël, mais que les juifs n’ont pas le droit de prier sur leur lieu le plus saint, le Mont du Temple, appelé abusivement l’esplanade des mosquées. Le Dôme du rocher et la mosquée Al Aqsa ont été bâties sur les ruines du Temple de Salomon, détruit en 70 par les romains.

 

Jérusalem Mont du Temple de Salomon, interdit aux juifs

Jérusalem Mont du Temple de Salomon, interdit aux juifs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Danièle Kaplan
Copyright
© Europe Israël Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source

 








Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Israël Apartheid : des images insoutenables de Jérusalem

    1. gerco

      Bien sûr les photos sont truquées. Israel copie la propagande arabe.
      Allez voir à Gaza ces malheureux qui ne connaissent que Mercedes comme marque de voiture.Vraiment, ces malheureux arabes israeliens devraient aller vivre dans un pays arabe, l’Egypte par exemple, avec le nouveau régime qui va imposer la religion d’amour et de paix.

    2. mamane

      je pense que l ons se defend de trop devant ces ignards,comme dit le dicton IL N Y A PAS PLUS SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT PAS ENTENDRE, nous en notre ame et concience nous savons notre democratie fonctionne bien parfois trop bien a mon gout

    3. BENTATA ROGER DAVID

      Je m’apprêtais à protester et j’ai compris que ce n’était qu’une plaisanterie pour se moquer de la propagande du monde anti juif.
      S’il y avait un apartheid ne serait-ce normal?
      Beaucoup d’entre les Arabes ne nous haïssent-ils pas? Même quand ils profitent des bienfaits de la démocratie et de notre largesse d’esprit!
      L’exemple typique n’est-ce pas Ahmed Tibi et … les autres Al Sanah…
      Y a-t-il une garantie que parmi eux il n’y a pas un candidat shahid?
      Bien sûr le danger serait moindre si face à la propagande de haine qu’on leur inculque, nous faisions tous les jours une Asbara qui leur apprenne qu’ils sont les descendants d’envahisseurs depuis 638 et que c’est le pays des Juifs comme il est dit dans le Coran dans 4 versets.
      Mais voilà tous les médias sont dans les mains gauchistes!

    4. Aaron

      Le mot « apartheid » est un néologisme récent;

      Il découle de la prise en compte du caractère incontournable de l’hétérogénéité d’un état.Il conduit donc, pour organiser la société, à refuser la logique d’une intégration qui à terme serait fatale, compte tenu du facteur démographique.
      Il permet le maintien et la protection de chaque groupe de population en tant qu’entités séparées, sans que l’un puisse considérer l’existence de l’autre comme une menace.
      Chacun à les mêmes droits et devoirs, mais à l’intérieur de sa propre communauté.

    5. D - Europe-Israel.org Post author

      L’apartheid (mot afrikaans dérivé du français1, signifiant « séparation, mise à part »2) était une politique dite de « développement séparé » affectant des populations selon des critères raciaux ou ethniques dans des zones géographiques déterminées. Il fut conceptualisé et mis en place à partir de 1948 en Afrique du Sud (Union d’Afrique du Sud, puis République d’Afrique du Sud) par le Parti national, et aboli le 30 juin 1991. La politique d’apartheid se voulait l’aboutissement institutionnel d’une politique et d’une pratique jusque là empirique de ségrégation raciale (Pass-laws, baasskap et colour bar), élaborée en Afrique du Sud depuis la fondation de la colonie du Cap en 1652. Avec l’apartheid, le rattachement territorial (puis la nationalité) et le statut social dépendaient du statut racial de l’individu.

      Le concept de l’apartheid s’articulait ainsi autour de la division politique, sociale, économique et géographique du territoire sud-africain et de sa population répartie en quatre groupes raciaux hiérarchiquement distincts :

      les Blancs : ce sont principalement les descendants d’immigrants européens arrivés dans le pays à partir de 1652 parmi lesquels on distingue les Afrikaners (60 % de ce groupe racial), principalement de souche néerlandaise, mais aussi française, allemande ou scandinave, de locution afrikaans, et les anglophones (40 %), principalement d’origine britannique. Ils représentent un peu plus de 21 % de la population sud-africaine au moment de la mise en place de l’apartheid.
      les Indiens : ce sont les descendants des coolies recrutés dans les régions de Madras et de Calcutta à partir de 1860 engagés dans les plantations de canne à sucre du Natal. Ils représentent un peu moins de 3 % de la population en 1950.
      les Coloured (ou métis) : on distingue d’une part les populations issues du métissage entre les Blancs et les Hottentots aux XVIe et XVIIe siècles et les Malais du Cap. Ils représentent 9 % de la population sud-africaine en 1950.
      les Noirs ou Bantous : ils représentent près de 67 % de la population sud-africaine au moment de la mise en place de l’apartheid mais sont les moins urbanisés des 4 groupes raciaux (80 % vivent alors en zone rurale). Ils se répartissent entre une dizaine d’ethnies dont les plus importantes sont les Xhosas et les Zoulous.

      L’apartheid se distinguait en 2 catégories :

      le petit apartheid ou apartheid mesquin qui protégeait l’intimité des Blancs dans leur vie quotidienne en limitant leur rapport avec les non-blancs,
      le grand apartheid concernant la division spatiale du pays imposant des zones de résidence géographiquement séparées et racialement déterminées. Ce grand apartheid fut accompagné de mesures de déplacements et de regroupement des populations noires dans des foyers nationaux appelés bantoustans.

      L’apartheid a également été appliqué de 1959 à 1979 dans le Sud-Ouest africain (actuelle Namibie), administré par l’Afrique du Sud.

      La politique d’apartheid fut le « résultat de l’anxiété historique des Afrikaners obsédés par leur peur d’être engloutis par la masse des peuples noirs environnants »3. Les lois rigides qui en résultèrent, « dictées par une minorité dynamique obsédée par sa survie » en tant que nation distincte, furent ainsi le résultat d’une confrontation, sur une même aire géographique, d’une société sur-développée, intégrée au premier monde avec une société de subsistance, encore dans le tiers monde, manifestant le refus de l’intégration des premiers avec les seconds4. Avec la volonté manifeste de revaloriser les différentes ethnies du pays, l’Afrique du Sud fut aussi alors l’un des très rares états centralisateurs à prêcher le droit au séparatisme5.

      L’apartheid a été progressivement réformé en Afrique du Sud durant les années 1980 avec l’instauration de droits politiques aux indiens et aux métis avant d’être aboli en 1991.
      source Wikipedia

    6. mordekhai

      Israël est-il un état d’Apartheid ?

      De nos jours, de plus en plus de gens lancent cette acusation
      Bizarrement, lorsque l’Afrique du sud était un état d’Apartheid
      Personne n’accusait Israêl d’en être un.
      la raison de cette accusation qui n’a pas été faite à ce moment précis
      mais devrait l’étre aujourd’hui est la même?

      Il y a aucune Vérité à cela.

      Pour ceux qui connaissent un peu Israêl ou qui l’ont visité au moins une fois
      Cette accusation est absurde sinon obscène.
      En fait, c’est de la diffamation.

      Beaucoup de gens ne connaissent pas grand chose d’Israêl
      Alors, répondons à cette accusation

      1) Que veut dire exactement un état d’Apartheid ?
      Est ce qu’Israel ou tout autre pays correnspond à cette définition ?

      Regardons de plus près l’Afrique du sud, un pays ou ce terme est né
      En Afrique du sud, de 1948 à 1994.
      La politique officielle de ce pays stipulait que les noirs étaient des citoyens de seconde zone
      dans tous les aspects de la vie

      Les noirs ne pouvaient voter, être représentés au gouvernement
      et devaient résider dans certaines zones.
      le mariage avec des blancs était interdit
      et ils ne pouvaient utiliser les mêmes toilettes que les blancs

      Pas une seule, pas une seule de ces restrictions
      n’est applicable aux Arabes vivant en Israêl.

      1.5 million d’Arabes vit en Israêl soit 20% de la population du pays.
      Chacun d’entre eux a excatement les mêmes droits que tous les citoyens Isräeliens
      Et ils les conservent tout le temps

      Ils ont le droit de vote et l’utilisent,
      Ils peuvent être représentés au parlement Israëlien et le font.
      Ils peuvent accéder à la propriété, monter leur entreprise,
      travailler avec d’autres Israeliens et ils le font.
      Ils peuvent devenir juges et le sont.

      Voici un exemple fort

      Un Juge Arabe, un juge Arabe a condamné
      et envoyé en prison Moshe Katsav ancien président d’Isräel pour une affaire de viol.

      Et personne ne se pose la question pourquoi un juge Arabe
      enverrait en prison un président Juif

      D’autres exemples, Reda Mansour d’origine Druze
      a peut-être été le plus jeune ambassadeur d’Israêl

      Wally Badir, Star de Football et membre de l’équipe nationale d’Israël
      En 1999, une femme arabe Rana Raslan est devenue Miss Israël
      Ishmael Khaldi, Arabe Israëlien a été nommé consul d’Israêl à San Francisco
      [Khaled Abu Toameh : journaliste arabe israélien de haut niveau, attaché au Jérusalem Post.
      le député arabe Raleb Majadaleh ministre des Sciences, de la Culture et des Sports.

      Ils sont tous citoyens Arabes Israëliens, pas un seul n’est Juif.

      Et combien de gens savent en dehors d’Israel que
      les paneaux routiers sont écrits en 3 langues: Anglais, Hébreu et Arabe ?

      Bien qu’Israël ne soit pas u état d’apartheid,
      les Arabes en Israel on bien plus de liberté que les arabes du monde Arabe.
      Aucun Arabe des pays arabes a les droits civiques et la liberté personnelle
      que les Arabes en Israel.

      Tout simplement, parce que Israël est un état démocartique libéral et pluraliste.
      Le seul à cet endroit du monde

      Et vous pourriez dire : très bien,
      les palestiniens vivant en Israel ont tous ces droits
      Mais qu’en est til des palestiniens vivant
      dans ce qui est plus souvent appelé les territoires occupés?
      Sont ils traités autrement?

      Bien sur, ils le sont
      Parce qu’ils ne sont pas citoyens d’Israêl
      Ils sont gouvernés par l’autorité palestiniennes ou le Hamas

      Le seul contrôle appliqué à la vie de ces gens
      est lorsqu’ils veulent entrer en Israel

      Ils sont sujets à de longues fils d’attente
      et aux strictes mesures de sécurité
      Parce que Israël veut prévenir les térroristes potentiels.

      et concernant le mur de sécurité
      qui divise Israël et la rive occidentale

      Est ce un exemple d’apartheid?

      C’est pourtant facile à répondre
      Est ce que la barrière de sécurité entre les Etats-Unis
      et le Mexique est un exemple d’Apartheid ?

      Bien sûr que non.

      Israël a construt cette barrière de sécurité
      uniquement pour se protéger du terrorisme palestinien
      qui vise ses citoyens.

      Et vous savez quoi? ça marche
      95 pour cent des attentas en moin

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap