toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

De la faillite des médias français


De la faillite des médias français

Les agressions répétées contre des juifs en France, dont la tuerie de Toulouse est l’exemple le plus tragique, ne sont pas le fruit du hasard. L’atmosphère hostile aux juifs qui s’empare de la France est le résultat direct d’un climat qui a pour origine une stigmatisation systématique d’Israël allant de pair avec une indulgence coupable envers les terroristes palestiniens

Par Shraga Blum

((Journaliste – Israël)

Les agressions répétées contre des juifs en France, dont la tuerie de Toulouse est l’exemple le plus tragique, ne sont pas le fruit du hasard. L’atmosphère hostile aux juifs qui s’empare de la France est le résultat direct d’un climat qui a pour origine une stigmatisation systématique d’Israël allant de pair avec une indulgence coupable envers les terroristes palestiniens. Que des juifs de France doivent aujourd’hui raser les murs, sortir sans kippa ou autre signe distinctif sous peine d’être agressés « par des jeunes » –  par hasard musulmans – devrait inquiéter au plus haut point les responsables de la judaïcité française. Et ce n’est pas la relaxe incompréhensible prononcée par le tribunal envers les agresseurs des trois jeunes juifs à Villeurbanne qui va arranger les choses.

Dans cette « chasse aux juifs » qui s’est ouverte, pour reprendre les termes de Guy Millière, les médias français ont une responsabilité de premier plan. L’exemple le plus récent s’est déroulé il y a quelques jours à peine avec l’interview accordée à « TV5 Monde » par le chef terroriste de l’AP Abou Mazen à des journalistes français à l’occasion de sa visite à Paris, où il a d’ailleurs été reçu avec tous les honneurs indus à son rang. Pour l’interviewer, Xavier Lambrechts (TV5Monde), Bruno Daroux (RFI) et Gille Paris (Le Monde) dont l’hostilité à Israël est notoire.

Paradoxalement, ce ne sont pas les réponses vagues, policées et attendues données avec un ton patelin par le terroriste en complet-veston aux allures de bon grand-père qui sont à condamner en priorité. Abou Mazen n’a fait qu’adopter la tactique palestinienne utilisée depuis des décennies : parler avec des termes modérés et apaisants à l’intention de l’Occident et déverser sa haine et ses intentions réelles à l’intérieur de la sphère palestinienne. Mais ce qui a été abject, ce fut l’attitude obséquieuse et complice qu’ont adopté les trois journalistes envers leur invité « de marque ». Passons les trois « Bonjour, monsieur le président » accompagnés d’un respectueux mouvement de tête, oubliant qu’ils avaient devant eux un négationniste de la Shoah et l’un des responsables des attentats de Maalot et Munich.

Tout invité israélien aurait souhaité un tel traitement de la part de journalistes français en n’étant pas interrompu durant les 20 minutes qu’a duré l’interview. Ces trois journalistes n’ont pas jugé utile, ne serait-ce qu’une seule fois, de reprendre le chef terroriste, le placer devant ses contradictions, le pousser au pied du mur, lui demander ses intentions réelles à long terme ou poser des « questions qui fâchent » comme ils l’auraient fait avec agressivité s’il s’était agi d’un hôte israélien représentant le gouvernement. Demander par exemple à Abou Mazen pourquoi ses médias délégitiment quotidiennement l’existence même de l’Etat d’Israël, après qu’il leur ait répondu avec calme et sourire « que les Palestiniens souhaitaient vivre aux côtés de l’Etat d’Israël ». Ou lui demander pourquoi il glorifie et honore des terroristes sanguinaires après qu’il leur ait déclaré « que l’Autorité Palestinienne avait tourné le dos à la violence ».

Le ton et le contenu de cette interview, agrémentée par une séquence filmée montrant les Israéliens comme des voleurs de terres palestiniennes, ont été une pierre de plus dans l’édifice qui est en train de devenir un piège pour les juifs de France.

Il est peu probable que cette attitude des journalistes ait été le fait d’une ignorance quant à l’identité du personnage ou aux réalités de la situation au Proche-Orient. Aujourd’hui, avec les moyens de communications existants, tout journaliste a accès aux informations en temps réel ainsi qu’aux sites fiables qui puissent lui permettre de faire la part des choses. Il y a là une attitude volontairement partiale et idéologique qui vise à angéliser les Arabes palestiniens et désigner systématiquement Israël comme le « méchant » de l’Histoire, comme ce fut le cas pour le Juif dans l’antisémitisme classique et moderne.

Le résultat direct de cette faillite déontologique se traduit aujourd’hui ici et là dans les rues de France où le juif « visible », assimilé à Israël, devient la victime de musulmans français qui veulent « venger leurs frères palestiniens » comme l’avait fièrement déclaré Mohamed Mera, dont le nom est d’ailleurs invoqué de plus en plus souvent par les agresseurs lors de leurs méfaits.

Après la tragédie de Toulouse, certains responsables juifs courageux avaient désigné les médias comme étant en grande partie responsable du climat antisémite d’origine musulmane qui sévit aujourd’hui en France. Mais aucune leçon n’a hélas été tirée de cela, et c’est l’occasion de regretter une fois de plus l’absence d’un Philippe Karsenty à l’Assemblée Nationale pour lutter avec fougue et détermination contre cette mobilisation des médias français en faveur des plus grands faussaires et criminels des temps modernes.

Shraga Blum rédaction israel-flash





Chroniqueuse israélienne vivant à Aschkélon



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “De la faillite des médias français

    1. Kravi

      Très juste, Shraga. Nous en avons par-dessus la tête de cette désinformation permanente. Mais comment lutter contre cette propagande du deux poids deux mesures ?
      En principe, Internet pourrait y remédier, et grâce à des sites pro-Israéliens objectifs, nous sommes informés. Mais la grande majorité des citoyens ne vient pas sur ces sites. Et quand je tente d’apporter des informations ou points de vue différents grâce à mes commentaires, ceux-ci sont quasi systématiquement censurés, y compris dans des médias qui ne sont pas forcément d’extrême gauche. Dans le désordre : le Huffington post, Slate.fr, le Figaro.fr, et j’en passe. Il n’y a guère que Causeur et Antidoxe qui acceptent des points de vue objectifs sur Israël.

    2. levi p.

      encore un article engagé, courageux, dénonçant le mensonge de ce monde vis a vis des juifs et d’israel;
      il a un interet mais limité puisque lu par des personnes déja convaincues et informées par ces vérités énoncées.
      puisque il existe une éventualité de danger pour les juifs ,quelle organisation va lancer un mouvement afin de préparer les juifs à toutes éventualités. europe-israel est jeune avec toute la foi et la vitalité qui vont avec.
      elle peut, elle doit s’engager dans ce vrai combat pacifique. en espérant qu’il ne servira à rien et que nos enfants vivront dans la même quietude qui a été la notre
      je réitere, je pense pas lourdement, mes réactions a l’article « la chasse aux juifs est ouverte » et en réponse a votre réponse, profitez de ne pas être accepté par les autres organisations , apres il sera trop tard, vous serez comme elles
      mes amitiés

    3. Europe-Israel.org

      vous avez raison sur le fond

      nous travaillons avec d’autres à la création d’un mouvement plus fort

    4. Europe-Israel.org

      nous recherchons des donateurs pour un projet ambitieux… si vosu en connaissez, contactez moi

    5. Yehudit

      merci à Europe-Israel
      Je crois qu’il devient urgent de s’organiser Il y a la alya certes mais certains ne voudront pas ou ne pourront partir Je suis inquiète surtout pour ceux qui ne le pourraient:personnes trop âgées, malades, démunies financièrement Ils risquent d’être abandonnés sur la route
      Que pouvons nous faire, prévoir? Faisons travailler nos méinges
      J’ai suggéré sur divers sites déjà que des méthodes d’auto défense, GRATUITES soient données à tous nos jeunes. (où est notre légendaire solidarité?)C’est la priorité puis l’étude de l’Hébreu également devrait être gratuite. Cela serait une aide certaine pour les candidats à la alya
      Certaines choses ne devraient pas être monnayées
      Je pense aussi que nous devrions écrire massivement à ceux qui sont censés nous représenter dans la communauté: CRIF, Consistoire etc. afin de leur dire notre mécontentement de les voir faire du lèche bottes plutôt que de faire pression sur le gouvernement pour une lutte active contre l’antisémitisme et surtout, aussi, museler les médias
      Je vous signale également mon blog, réinformation de l’Histoire http://israel-de-tout-mon-coeur.over-blog.com
      kol touv ve chabat chalom

    6. Joëlle

      bonjour
      vous avez raison de parler de la faillite des médias. Mais il faudrait aussi parler de la faillite des chrétiens que l’ on n’ entend pas, et cette faillite-là est à mes yeux encore plus grave, car ils sont censés connaître la Bible, être des soutiens pour le peuple Juif (  » consolez mon peuple » dit Dieu ). C’ est à ce sujet que j’ ai écrit hier à 2 fédérations d’ églises évangéliques le texxte ci-dessous :

      Un jour le Rav Dynovisz après avoir parlé de la Shoah, invectivait à peu près ainsi les chrétiens :  » mais où étiez-vous pendant ce temps ? que faisiez-vous ? pourquoi on ne vous a pas entendus ? »
      Je me souviens lui avoir écrit que bien sur la shoah était une horreur et qu’ on ne comprenait pas comment ça avait pu arriver. je lui ai aussi dit, que si aujourd’ hui Israël était dans une situation de danger, que pourrions-nous faire, à part prier, sachant que nous sommes, du moins en France, une minorité dans un pays de plus en plus repaganisé, athé, qui au nom de la laïcité nous a quasi réduits au silence, et nous tolère à ce prix. Que nous n’ avons aucune visibilité sur la scène publique.

      Mais, après avoir réfléchi sur ce sujet, je pense que c’ est nous, chrétiens, qui en sommes responsables. Certes l’ indépendance des églises évangéliques nous évite de devenir sclérosées, étouffées par une hiérarchie. mais le gros inconvénient au fait de ne pas avoir de structure pyramidale avec une tête, c’ est que nous ne sommes pas visibles, ni audibles, sur la scène publique.
      Trouvez-vous normal que, quand le peuple Juif veut savoir ce que pense le monde chrétien, il n’ ait personne d’ autre que le Pape vers qui se tourner ? le Pape est-il un bon représentant pour nous les évangéliques issus du protestantisme par sourcroît ?
      Nous avons un devoir de témoigner, et souvent les chrétiens n’ ont compris ce devoir que sur le plan spirituel, pour l’ évangélisation. Pourtant, nous ne sommes pas encore au ciel, mais bien sur terre, et nous devrions nous sentir un devoir de témoigner sur ce qui se passe dans la société, le monde, et bien sur Israël !
      Trouvez-vous normal que l’ on n’ entende dans les rues et les médias que le discours haineux des musulmans sur Israël, et leur travestissement de l’ Histoire ? Et que personne en face, dans le monde chrétien ne se lève pour prendre le contrepied de ce discours et défendre Israël ? notre silence sur Israël, mais aussi sur le sort des églises d’ Orient martyrisées, leur laisse le champ libre, et il est pire que le silence des médias, car nous, nous avons le devoir de témoigner. De plus combien de chrétiens se sont réveillés, ont compris que Dieu lui-même, qui ramène son peuple sur sa terre, est sionniste ? et que nous devons l’ être aussi ! comment certains peuvent-ils encore penser que le peuple Juif aurait le droit d’ être sur sa terre, mais sans pays, sans gouvernement, sans lois pour le protéger, étranger chez lui au milieu de musulmans qui les haïssent ??? c’ est un non-sens.
      Il est écrit  » consolez mon peuple », mais comment peut-on le mieux le consoler si ce n’ est en témoignant pour lui sur la scène publique ?
      Savez-vous que si je suis au courant de ce que vivent les chrétiens du moyen-orient, et l’ essentiel des actes antisémites récents en France, c’ est grâce à des sites comme Europe-Israël, car nos journaux nationaux sont d’ un silence assourdissant ?
      des églises sont brûlées, des chrétiens massacrés, et on n’ émet pas la plus petite protestation, alors qu’ on devrait hurler au monde, pourquoi ? parce que nos prophéties nous annoncent qu’ on sera persécutés à la fin des temps, donc on se croise les bras ? pourtant les rabbins disent tous que les prédictions négatives peuvent être adoucies voire annulées, comme à Ninive, selon notre attitude ! Quand entendons-nous des voix chrétiennes appeler ce monde fou à la repentance sur la scène publique, envoyer des articles aux journaux ?
      J’ aimerais que les évangéliques se réveillent assez pour prendre conscience de ce devoir, et qu’ à défaut d’ avoir une tête dirigeante ils aient à coeur de se choisir un porte-parole qui serait visible et audible dans le monde.
      Cordialement

    7. PERETZ

      Nous avons la mémoire courte – qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain?

      Qui fait le beau au grand coeur et reçoit le terroriste en grande pompe?

      le Maire de Paris

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap