toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Victor Perez: Réflexion sur le regard de la France porté sur Israël


Victor Perez: Réflexion sur le regard de la France porté sur Israël

Les ténors du Parti Socialiste ont tous nié, avant le second tour des présidentielles, que les imams de centaines de mosquées, ou encore le théologien Tarik Ramadan aient appelé à voter François Hollande. Au soir de sa victoire les drapeaux de l’Algérie, de Tunisie, du Maroc, d’Egypte, du Liban, ou encore de la « Palestine » ont flotté sur la place de la Bastille. Le drapeau français était, quant à lui, quasi absent. Intrigués, les journalistes de Khouspa Tv (1) ont filmé ce qu’en pensent quelques jeunes militants sur place. Ils obtinrent quatre minutes de stupidités sur le conflit proche-oriental, d’accusations mensongères et de haine pure. Un anti-israélisme primaire partagé à n’en pas douter par un très grand nombre de français. Ce qui impose à tout quidam curieux un certain questionnement.

Comment en 2012, en France la Patrie des droits de l’homme, de telles idées nauséeuses peuvent êtres aussi répandues ?

Voici quelques citations :

« Israël ne respecte pas les frontières de 47 et elle colonise les territoires ».

« La vision du sionisme que j’ai ce sont les volontés de colonisation avec un lobby de gens qui soutiennent Israël pour continuer à coloniser en Palestine ».

« La terre palestinienne elle appartient aux palestiniens ».

« C’est contre la politique terroriste d’Israël ».

« On tolère un pays comme Israël qui a un comportement de terroriste ».

« En Palestine ils sont discriminatoires et ils sont persécutant envers les petits palestiniens. Des persécutions aussi bien morales que physiques. Quand il y a des petits palestiniens qui vont à la mosquée ou des petites qui vont à l’école, vous pouvez regarder sur You tube, il y a des vidéos, ils leur jettent des cailloux ».

« Moi je suis pour ceux qui sont coincés dans le ghetto (de Gaza). C’est inhumain. Ils sont obligés de creuser des tunnels pour se ravitailler. Franchement c’est pas humain ».

« Il y a beaucoup de Juifs ici mais ils sont pas comme les autres, (…) racistes, ils tuent les enfants ».

« Les Juifs ils ont volé un état ».

« Je pense pas qu’un état pour une religion soit légitime déjà. Un état qui est créé sur une religion est forcément un état pas ouvert d’esprit et forcément un état qui est raciste à la base ».

« Qu’on arrête de considérer Israël comme une victime, c’est un grand mensonge, un grand mensonge ».

« Les victimes d’hier sont les bourreaux d’aujourd’hui. C’est incroyable ! ».

« Il faut que se soit un état au sens propre du terme et non pas un état juif. Parce que dans leur propre religion ils ont pas le droit d’avoir un état ».

« On a pas à expatrier des gens qui étaient là juste par principe parce que la France et tous les états de l’Occident ont collaborés avec le régime d’Hitler. C’est ça la cause en fait ».

« Boycottons l’Israël ».

« Je pense que les explosions c’est peut-être des coups montés des Israéliens pour salir l’Islam. Sans doute. Même c’est sûr ! C’est rare les personnes qui veulent se faire exploser en martyrs. Je suis prêt à aller en Israël pour les virer à coup de bottes. A n’importe quelle arme qu’il le faut. Si ça suffit pas des poings on ira avec des armes ».

Question du journaliste : « Tu t’appelles comment ? ». Réponse : « Mohammed Mehra ».

Démonstration parfaite quant à la lobotomisation de leurs esprits. Qui en est responsable ?

Si nul ne sera étonné d’apprendre que la plupart de ces intervenants suivent avec assiduité les programmes de chaînes satellitaires en provenance du monde musulman où l’antisémitisme est la base de toutes les réflexions sur le conflit proche-oriental mais également sur le peuple juif, en revanche l’étonnement portera sur le manque de contre-information en France, pays -paraît-il- des lumières. Rare les médias français, en effet, qui ne présentent pas à chaque occasion l’état juif sous un jour défavorable. Des médias tenus par une idéologie de gauche qui se refusent à attribuer un quelconque bienfait à ce pays. Des journalistes responsables moraux de la montée de l’antisémitisme et de la haine de ce pays par leurs ‘’informations’’ et leurs ‘’reportages’’ tendancieux sinon bidouillés formatant leurs clients à la pensée unique. Une corporation qui a oublié ce qu’était la déontologie de la profession et qui ne se distingue pas vraiment de celle d’Orient.

Le côté triste de tout ceci est que l’homme politique, quelque soit son parti, abonde en ce sens. Claude Cheysson, Roland Dumas, Hervé de Charrette, Hubert Vedrine, Dominique de Villepin, Bernard Kouchner ou encore Alain Juppé ont été les emblèmes, en tant que Ministres des Affaires étrangères, de cette politique commune anti-israélienne qu’ils nomment « politique arabe ». Une diplomatie qui met systématiquement l’Etat d’Israël en accusation quelque soit son attitude et dont il est à craindre que le futur gouvernement la perpétue.

Le principal associé du PS, le Front de Gauche, préconise déjà des pressions commerciales, une suspension de l’accord d’association UE-Israël, et l’établissement de listes noires des entreprises israéliennes, françaises et européennes qui auraient un quelconque intérêt économique dans la « colonisation ». Listes établies dans l’objectif de les boycotter et les sanctionner.

Dialoguer ou tenir compte des besoins spécifiques d’Israël ? Quelle idée !

L’os de cette politique écœurante est que le deuxième belligérant est quant à lui systématiquement excusé si ce n’est pardonné. L’assassinat de civils Juifs, l’éducation à l’antisémitisme dans les écoles ou le refus de reconnaître le droit d’existence de l’Etat d’Israël en tant qu’état du peuple juif ne dérangent nullement les ‘’bonnes’’ consciences françaises quelles soient, intellectuelles, politiques ou médiatiques. Position partisane qui autorise la pensée manichéenne et la mise à l’index de l’état juif par la collectivité.

Faut-il, après cela, s’étonner que la jeunesse soit inculte et haineuse ? Qu’elle descende manifester bruyamment dès que l’occasion se présente en scandant des slogans délégitimant et déshonorant l’état juif ? Que les politiques récupèrent ce mécontentement à leurs seuls profits en poursuivant et amplifiant leur condamnation systématique de « l’entité sioniste » ? Ou encore que les médias tenus par leur idéologie et la fidélité à leur clientèle éduquée à l’anti-israélisme reproduisent aussitôt en les développant les blâmes portés.

Bien sûr que non !

Ainsi la boucle est bouclée et l’espoir d’une marche arrière réduit à rien. Constat qui confirme un avenir sombre pour la France ainsi que pour la communauté juive qui y habite toujours !

Victor PEREZ ©





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Victor Perez: Réflexion sur le regard de la France porté sur Israël

    1. Violette

      Bonjour,

      Merci pour votre article plein de discernement . Ce discernement tellement absent chez les fameux  » bien pensants ».

      Je suis enseignante en école primaire et à ce titre, j’essaye d’éclairer mes élèves de Cm2 du mieux possible déjà en leur montrant des parallèles entre les différentes civilisations à différentes époques de l’histoire : ils sont toujours surpris mais intéressés par ces aspects notamment lorsque je leur parle des avancées Juives en matière de grammaire, de mathématiques de poesie dans les temps anciens. Ce qui m’amène forcément à leur parler aussi de la culture arabe notamment en Espagne . Je crois qu’on part de très loin, d’une rare ignorance culturelle en générale . Les petits cailloux semés porteront-ils leurs fruits? Je veux parier que oui. On garde son libre arbitre même en étant enseignant , vous voyez bien… La généralisation présente toujours un risque mais je ne vous en veux pas, car je me sais minoritaire.
      Cependant, j’ai quand même réussi à entraîner certains collègues dans cette voie: tous les ans, nous emmenons les enfants au Mémorial des enfants d’Izieu, nous travaillons beaucoup autour du thème de l’antisémitisme .. Loin de moi l’idée de vous dire niaisement que tout va bien dans le meilleur des mondes, mais il se passe aussi des choses positives dans ce fichu pays de France, je voulais juste en témoigner .

      J’ai longtemps moi- même vote à gauche et maintenant, pour les raisons que vous évoquez cette idée m’est devenue insupportable . J’ai bien sur moi aussi aperçu ces fichus drapeaux bien étranges lors de l’élection ; et la complaisance avec laquelle les caméras s’y attardaient … J’en ai ressenti un véritable sentiment de honte loin de cette pseudo communion d’unité qui nous était déclinée sur toutes les chaînes ou presque.

      Il faut malgré tout garder espoir . Continuez d’écrire , de dénoncer ce qui doit l’être avec force. Il ne faudrait pas cependant tomber soi même dans les travers de haine dénoncée.

      Amicalement
      Violette en Rhône Alpes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap