toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’espion israélien qui met la Turquie en émoi


L’espion israélien qui met la Turquie en émoi

Les autorités turques sont persuadées d’avoir mis la main sur un espion israélien d’un genre nouveau.

Selon les medias turcs, en effet, il s’agirait d’un oiseau qui se livrerait à de dangereuses activités d’espionnage pour le compte d’Israël.

Une vaste enquête aurait été lancée à Ankara, après qu’un fermier ait trouvé dans son champ un « Merops Apiaster » – plus communément appelé guêpier d’Europe, un oiseau dévoreur d’abeille – mort: le volatile portait sur une patte un anneau avec une inscription « Israël », gravée dessus.

Un tel marquage est une pratique très courante chez les ornithologues: elle permet de suivre les voies de migration des espèces.

L’anneau n’est cependant pas la seule pièce à conviction retenue contre le volatile. Plutôt ses « narines ».
En effet selon les experts turcs, son bec supporterait  » des narines anormalement large »; ce qui les conforte dans l’idée que la bestiole se serait vue implanter un système de surveillance avancé, preuve de son implication dans un vaste dispositif d’espionnage sioniste.

Le cadavre, d’abord confié au ministère de l’agriculture a été promptement transmis aux services de sécurité d’Ankara.
Les nouvelles de l’espion n’a pas tardé à transpirer chez les ornithologues, et jusqu’en Israël, où la société de Protection de la nature a confirmé que ce type d’oiseaux était bagué depuis désormais quatre ans.

Yoav Pearlman, du centre israélien d’observation des oiseaux, rappelle que le nord d’Israël est une route importante de migration des guêpiers d’Europe, et que, pour un grand nombre d’entre eux, Israël représente une station dans leurs itinéraires –qui passent également par la Turquie, le sud de l’Europe et la Russie.

« Les autorités turques peuvent dormir sur leur deux oreilles, ce n’est pas un espion », ajoute-t-il.
Ce n’est pas la première fois que des oiseaux en provenance d’Israël et qui atterrissent en terre arabe sont immédiatement accusés
d’espionnage.

En janvier 2011 , les saoudiens avaient capturé un vautour immédiatement taxé « d’espionnage sioniste« …dont on n’a plus jamais eu de nouvelles…probablement condamné pour haute trahison.

 

par Gerard Fredj – Israel Infos







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’espion israélien qui met la Turquie en émoi

    1. jean-michel

      Les bêtises des uns n’excusent pas celles des autres. La Turquie n’est pas une ‘terre arabe’ au cas ou vous l’ignoreriez. Ce n’est pas une petite erreur et malheureusement ce genre d’ânerie décrédibilise les informations publiées ici. Si votre but est seulement de former un groupe pour se rassurer et se réchauffer en criant ensemble, cela n’a évidemment pas d’importance. Mais si vous entendez, ce qui semble beaucoup plus utile,
      lutter contre la propagande et la désinformation anti-israeliennes et être efficaces, alors il faut aussi être rigoureux.

    2. Europe-Israel.org

      Cher Jean-Michel nous publions des articles écrit par des auteurs et qui sont seuls responsables de leurs propos.
      Vous avez raison de rétablir les choses la Turquie n’est pas une terre arabe, mais son gouvernement tente d’en faire une terre d’Islam…

    3. Moshon

      Cher Jean-Michel,

      J’ai spammé pas mal d’amis suite à cet article de Gérard Fredj.
      Ces turcs sont des crétins et leur niveau de culture recule de 500 ans…
      Je suis né en Turquie il y a bientôt 51 ans.
      Pour sûr, la Turquie n’est pas une terre arabe…
      Mais elle est un fleuron de l’antisémitisme proche-oriental…
      Expliquez-moi que faisait mes ancêtres dans les camps d’Askale (se prononce achkalé) pendant les années de la seconde guerre mondiale…un camp réservé aux minorités surtout pour les Juifs qui ne pouvaient s’acquiter d’un impôt insurmontable… un impôt spécifique POUR les juifs…
      Expliquez-moi pour un Juif ne peut accéder à des fonctions d’Etat…
      Dites-moi pourquoi on ne peut marcher avec une Kippa près d’une synagogue à Istanbul…
      Dites-moi pourquoi les Juifs avaient peur de marcher dans la ville suite au Mavi Maramara…
      Dites-moi aussi pourquoi depuis toujours et encore plus maintenant nos familles ont peur de parler au téléphone lorsque nous les appelons d’ici… Pourquoi ma belle-mère parle en Ladino nous disant « no hablas…no hablas… » Comme si ces turcs ne savaient pas traduire…
      Dites-moi ENFIN et POUR FINIR pourquoi depuis des décénies, il y a marqué « JUIF » sur la carte d’identité nationale turque…
      Non, certes les turcs ne sont pas arabes et ils les détestaient même… mais chassez le naturel il revient au galop…
      Que D fasse que nos familles puissent enfin comprendre ce qui risque de les attendre d’ici peu si elles restent là-bas…
      Ne dites donc pas d’ânerie vous-même et allez passer un Shabbat à Istanbul, parlez avec quelques Juifs… pas les riches assimilés (et parfois marié avec des turquesses)… ceux qui ont pris conscience du risque… vous verrez que NOUS nous de disons pas d’ânerie et que la Turquie est bien l’entre de l’enfer…

      Shabbat shalom

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap