toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les nazis étaient des abrutis, par Alain Legaret


Les nazis étaient des abrutis, par Alain Legaret

On a dit que les nazis étaient fins, raffinés et intelligents. Ils écoutaient la grande musique, étaient férus de sciences et de lettres.

En réalité, c’était de vrais abrutis.

Affiche émanant des autorités allemandes durant la
seconde guerre mondiale (source Archives Nationales)

 

 

 

Pour preuve, ils ont voulu conquérir l’Europe par la force.  Ils sont arrivés avec leur armée, leurs tanks et leurs avions. Fallait être aveugle pour ne pas les voir arriver avec leurs grosses bottes !

S’ils avaient vraiment été subtils, ils auraient fait profil bas. Tout d’abord, pour ne pas éveiller la méfiance, ils auraient joué aux pauvres malheureux plutôt que de se présenter comme la race supérieure.

Ils auraient aussi intimidé les journalistes, les contraignant à ne pas les critiquer, ni avec des mots, ni avec des caricatures. Pour faire diversion, ils les auraient même enjoints à présenter les Juifs comme le danger suprême.

Les journalistes n’étant jamais très téméraires face aux tyrans et aux dictatures, ils auraient obtempéré sans trop faire montre de résistance.

Ensuite, les nazis auraient envoyé des millions d’ouvriers allemands accomplir les tâches ingrates partout en France et en Europe. Ils auraient construit des églises allemandes où l’on transmet habilement comment mépriser les autochtones, du moins, ceux qui refusent de venir fréquenter ces églises.

Entre-temps, Les journalistes ayant fait leur travail de préparation des esprits, les nazis n’auraient eu aucun mal à faire élire Pétain au poste suprême.

Pour renforcer son pouvoir, Pétain aurait donné le droit de vote aux étrangers et ainsi, la France, comme l’Europe, serait devenue nazie sans avoir eu à tirer un seul coup de feu.

Enfin, ne le répétez pas, ça pourrait donner des idées.

Franchement, ils étaient vraiment tartes, les nazis.

Source : Blog Alain Legaret





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Les nazis étaient des abrutis, par Alain Legaret

    1. jeansanterre

      Les Allemands eux l’ont bien compris: ils font des Affaires et Rachètent les anciens territoires polonais tchèques baltes etc ….

    2. mamane

      les nazis etaient forts pour aller a la chasse aux petit peuple juif, en tuant femmes, enfants, vieux, mais lorsqu’ils ont rencontré une resistance, là ça commençait leur débandade, a tel point que les « fameux » officiers SS se deguisaient en loques pour se faire passer comme des pauvres civils, ils pleuraient et embrassaient les sovietiques pour qu’ils ne leur fassent pas de mal. Voilà ce qu’étaient les SS, des PD.

    3. Bobb

      Article inutile car il enfonce une porte ouverte, et puis, que les nazis fussent raffinés ou abrutis, ne changera rien à l’ignominie du crime le plus grave dans l’histoire de l’Humanité, et qui ne pourra jamais trouver aucune excuse ni explication rationnelle.

      Il serait plus juste de dire qu’ici en Europe, les extrémistes de Droite, souvent un ramassis d’abrutis de la plus belle espèce, ont toujours un fond de nazisme dans leur pensée, à commencer par le Front National qui non seulement n’est pas un ami d’Israël, mais surtout, un refuge pour tous les antisémites et nostalgiques du IIIè Reich et depuis toujours. Ceux qui prétendent le contraire, sont, soit des frontistes, soit des gens qui n’ont pas beaucoup discuté avec le vrai noyau des militants FN.

      Enfin, n’oublions pas les liens entre certains groupuscules islamistes et d’Extrême Droite, tous aussi abrutis, les uns que les autres.

    4. CSL-Europe-Israël.org Post author

      Vous dites de cet article qu’il est inutile, car il enfonce une porte ouverte. Pas si sûr. Son auteur, qui n’attend pas après moi pour le défendre, a subtilement mis en miroir la démarche de deux totalitarismes : le nazisme et l’islamisme.
      Vous avez raison, rien ne changera rien à l’ignominie du crime le plus grave dans l’histoire de l’Humanité, et qui ne pourra jamais trouver aucune excuse ni explication rationnelle.
      En revanche, si à juste raison vous faites le procès de l’extrême droite, vous paraissez curieusement silencieux, je n’ose dire indulgent, avec l’extrême gauche qui n’est que le jumeau hétérozygote de l’extrême droite, et qui aujourd’hui, représente la principale menace pour les Juifs, en Israël ou ailleurs, avec ses alliances nauséuses avec l’islamisme, quand ce n’est pas avec l’extrême droite pour donner cet hybridation des rouges-bruns. Déjà au début des années 90, les journaux « Libération » et « Le Monde » révélaient, à l’instigation de D. Daeninckx , les effets de contamination, de pénétration des idées de la Nouvelle-Droite auprès de certaines franges du P.C.F. et de certaines mouvances de l’extrême et de l’ultra-gauche. L’auteur mettait aussi à jour l’existence de connexions actives entre certains individus qui évoluent dans ces mêmes mouvements « rouges » et « bruns ». Aujourd’hui la jonction est faite et paraît se confondre avec le paysage politique.
      Enfin encore, comme vous le dites, n’oublions pas les liens entre certains groupuscules islamistes et d’Extrême Droite, tous aussi abrutis, les uns que les autres. Mais n’oublions pas non plus certaines franges de la gauche (au pouvoir ou alliées du pouvoir aujourd’hui) non moins abrutis et tout aussi perverses.

    5. Davidex

      A Bobb,

      Votre réaction est épidermique et n’a pas plus d’effet que d’éteindre la lumière dans un monde d’aveugles. Sans vouloir me substituer à l’auteur de l’article qui vous pose problème, j’ai envie de vous dire que, généralement, une paire de jumelles n’est pas recommandée pour voir ce qui se trame à notre porte. La subtilité qui vous échappe est qu’il y a plusieurs façons de dire : “plus jamais ça !”

      Si une approche rationnelle qui met en symétrie deux monstruosités dont l’ambition est de nous anéantir en se réservant toutefois le choix des moyens pour y parvenir vous indispose déjà, il devient alors difficile de vous confier la recherche d’une explication rationnelle concernant le crime le plus grave dans l’histoire de l’humanité, bien que cette dernière ne semble pas nourrir cette préoccupation.

      Sans vouloir jouer sur les mots, ce qui a été, le réel, a toujours une explication rationnelle. A force de se voiler la face sur la nature humaine, on peut incidemment abonder dans le sens du négationnisme en toute bonne foi.

      En France, pays que nous, Juifs, aimons plus qu’il ne nous aime, on trouve des antisémites dans les franges les plus variées de notre société. Que le front national compte dans ses rangs des nostalgiques du nazisme ne fait aucun doute; néanmoins, que vous le vouliez ou non, il est aujourd’hui moins dangereux pour les Juifs que cette part informe et terriblement haineuse de la communauté musulmane, que l’extrême gauche les verts et autres pompiers pyromanes qui ont investi le journalisme et l’arène du pouvoir. Que vous le vouliez ou non, tout l’éventail de la droite vit une vraie souffrance face à la métamorphose qui s’opère au pays de France, métamorphose que peu d’indisposés osent dénoncer par peur de représailles. D’où qu’elle vienne, toute vérité est bonne à dire quand on réside sur une planète saine. On peut par exemple dire d’un islamophobe qu’il est : soit raciste, soit simplement soucieux de sa sécurité quand il vit dans les chauds quartiers, soit les deux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap