toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Citoyenneté d’honneur version nouvelle mode…


Citoyenneté d’honneur version nouvelle mode…

Il paraît que le crime paie toujours….

Le dernier article citant georges ibrahim abdallah (France : un terroriste libanais fait citoyen d’honneur dans plusieurs villes !) comme citoyen d’honneur semble bien le démontrer….

Cependant, à l’envers des principes même de l’éthique déontologique et morale élémentaire….

Lorsque l’on connaît l’engagement politique de notre cher « georges » (FPLP, ….), on comprend pourquoi qu’une grande partie de son incarcération se soit déroulé dans un des Etablissements Pénitentiaire dit Maison Centrale (Saint Maur – Indre 36), lieu réservé aux condamnés les plus diffiles puisqu’axé sur la sécurité la plus élevé.

Ilich Ramirez Sanchez dit « Carlos », François Besse dit « l’anguille » ou « roi de l’évasion » et ancien associé de Mesrine, Jean Marc Rouillant pour l’assassinat de  Georges Besse et René Audran, bref, tout l’éventail envers qui l’on donnerait « absolution » sans confession….

Il ne reste plus qu’à comprendre et voir ce qu’un Lesha’yahou, ou connu dans la version Occidentale comme Esaïe ou Isaïe, s’il était présent, aurait déclaré face à cela :

« Hoïe, ceux qui disent du mal, bien ; du bien, mal ; qui mettent ténèbres pour lumière, et lumière pour ténèbres, qui mettent amertume pour douceur, et douceur pour amertume ! Hoïe, sages à leurs yeux, et contre leurs face sagaces ! (…) Justificateurs du criminel… » (Version Chouraqui)

 » Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui mettent noirceur pour de la lumière, et lumière pour ténèbres, qui mettent l’amer pour le doux, et le doux pour l’amer. Malheur à ceux qui se croient sages à leurs propres yeux, et intelligents à leur propre estime ! (…) qui justifient le méchant (…), et qui ôtent aux justes leur justice ! …. » (Une des versions occidentale)

Combien avait il raison face à cette effroyable inversion volontaire ou rarement aveugle de transposer la victimisation à l’endroit où, justement, en d’autres endroits, beaucoup ne portant pas Israël dans leur coeur en seraient effarés et choqués.

Pour Israël, pour chaque Juive, Juif, pour chaque ami(e)s d’Israël, cette hypocrisie et egocentrisme d’intérêt dans sa plus grande démonstration honteuse ne fait qu’inspirer à juste titre que condamnation,  rejet moral et réaction se refusant l’acceptation d’un lethargisme et apathie fataliste qui se voudrait imposé par ce genre de provocation devenant plus obscène que la définition même d’inconvenant.

Chaque jour, la décence et moralité se dégrade. Elle se perd dans l’inversion des définitions exactes. Ce paradoxe troublant montre pour celles et ceux ayant conscience d’une telle dégradation de quoi être soucieux, mais profondément lucides pour encourager et convaincre à soutenir encore plus Israël.

Loin de verser dans cette acceptation de fait, la conscience elle, s’active, réagit, refuse ce qui se voudrait croire être vérité. Telle est la positivité salutaire de nos consciences face à ce qui est vrai, fondé et prouvé.

Le terrorisme ou l’accueil qu’il lui soit fait devenant ange, et la victime se transformant en coupable de plus en plus affirmé. Ce n’est pas la surprise de cette visibilité, mais constatation de son évolution, et l’écho si lointain, lointain, lointain…  de ces paroles qui furent entendues et écrites :  » plus jamais çà… »

Hors dans la continuité de cette citoyenneté version nouvelle mode, les attributions ne cessent d’affluer vers la répétition de ce qui fut tant souhaité ne jamais revoir dans certains aspects.

Salah Hamouri en est la suite…

« Bienvenue chez toi ». C’est par ces mots que René Balme, maire de Grigny accueillait  Salah Hamouri dans sa ville…

Lundi 14 mai dernier, était organisé à l’invitation de l’association France-Palestine solidarité, du… (Accrochez vous !?!?) … Mouvement de la Paix et de la municipalité de Questembert, une rencontre avec Salah Hamouri.

Sa famille n’a été ni reçue ni soutenue activement par le président Sarkozy se plaint BDS,  à part bien sûr par… Jean-Claude Lefort, pourrait chanter Renaud aujourd’hui.

Jean-Claude Lefort, député honoraire, président de son Comité de Soutien, le suit lors de chaque rencontre, décrivant à qui veut l’entendre les conditions de détention des palestiniens dans les prisons israéliennes, insistant pour que les français soutenant Hamoury restent mobilisés pour obtenir la libération de tous les prisonniers palestiniens injustement condamnés…

Je n’ai pas souvenir dans son style de plaidoirie, avoir entendue de condamnation inverse en faveur de ce pauvre Guilad Shalit qui, contrairement à notre étonnant « citoyen d’honneur », aurait sûrement comparé ces soi disant geôles israéliennes comme des Palaces 4 Etoiles.

J’ai hâte de trouver ce même engouement en faveur de Guilad dans cette Citoyenneté d’Honneur, mais selon la version noble et véritable que comporte sa définition exacte.

Je rêve ? Qu’importe, il la mérite amplement ! Tout comme le fait qu’il peut être fier d’être Juif, Israélien et Français pour les ami(e)s d’Israël en France.

Mais revenons à notre sujet, Salah Hamoury  en plus d’être citoyen d’honneur de Paris, se trouve l’être sans aucune problématique dans nombres d’endroits encore (Questembert, Hennebont…), et,… tenons nous toujours fermement tant cela devient intéressant…, retournera prochainement en Israël avec le titre de  : représentant spécial de l’association France-Palestine-Solidarité en …Palestine…

Inutile de rappeler la notion de palestinien que nous connaissons tous tant dans sa définition, invention et but recherché parodiant l’histoire véritable appartenant de plein droit à Israël.

Notre cher Salah semble même vouloir reprendre ses études pour devenir avocat.

Si la finalité donne le même résultat où justement, un avocat dit palestinien avait gagné un concours de plaidoirie à Caen au Mémorial de la Paix sur le thème de « L’exécution du fœtus dans les entrailles de sa mère », l’éthique encore une fois qui touche la vocation d’avocat va certainement dans cette continuité, en prendre un sérieux coup…

N’oublions pas le serment d’avocat :  « Je jure comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ».

Beaucoup de travail donc pour rester dans toutes ces exigences, principes même d’équité et droiture.

Pour rappel, le thème qui fut présenté au Mémorial suffisait indirectement, sciemment et gravement  à lui seul de cibler Tsahal, donc Israël en entier, comme coupable évident, avec la connotation épouvantable rappelant les horreurs mensongères de la responsabilité Juive de déicide, meurtres rituels et autres fariboles à vomir !

Loin d’être recalé par son insinuation ayant volontairement biaisé du but principal et au regard des nombreuses plaidoiries qui méritaient amplement de gagner ce « concours » (faut il en voir un dans la tragédie…), il en fut récompensé avec moult applaudissements.

Le Conseiller Culturel à l’Ambassade d’Israël à Paris, Mr Ziv Nevo Kulman, lors de sa venue en Normandie pour remettre la médaille des Justes, avait rappelé le droit de critiquer Israël, mais rejetait et regrettait avec immense émotion que de telles abjections aussi choquante pour toute âme juive et ami(e) d’Israël, soient permises consciemment ou inconsciemment d’être autorisé, et pire, récompensé dans un tel lieu symbole d’amitié entre les Peuples, de la Paix et rejet de tous les extrêmes quels qu’ils soient. (1)

Ce qu’il avait gagné en remettant les choses dans la logique droite et  juste fut un gros titre dans le Ouest France sous l’intitulé : « Un Israélien s’attaque au Mémorial de la Paix » !

Comment être surpris  de voir attribuer des titres de citoyens d’honneur après celà ?

Avec son accord, il autorisa de laisser publier les paroles exactes de son intervention, et qui, au delà de l’indignation ô combien compréhensible, montrait bien sa sincérité et détermination de ne pas mélanger antisionisme (où bien sûr l’antisémitisme a difficulté de se cacher, mais se meut avec une aisance machiavélique) et réalité juste.

Georges Ibrahim Abdallah, Salah Hamoury citoyens d’honneur, on n’ose attendre la suite….

La version nouvelle mode pseudo humaniste a depuis longtemps jeté derrière elle les principes mêmes qui font le respect en tout et pour tous dans la justice mais surtout droiture.

Les valeurs tant Républicaine que Citoyenne ont un sérieux besoin aujourd’hui de faire ménage là où ces principes dignes et humains font de plus en plus défaut, au risque de se perdre toujours plus dans la virtualité sensorielle de valeurs n’étant plus réelle et vécue…

Triste monde…

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec un lien vers la source

 

Rappel sur la plaidoirie controversée au Mémorial de Caen :

(1) ( Mr Kulman, Conseiller culturel à l’Ambassade d’Israël à Paris)







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Citoyenneté d’honneur version nouvelle mode…

    1. Aaron

      Une fois de plus rien d’étonnant quand on connait la couleur des mairies des villes sus-citées.
      Alors plus une seule de nos voix pour ces nouveaux collabos de l’Islam??
      Aaron

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap