toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quel candidat pour Israël ?


Quel candidat pour Israël ?

Pas de surprise, les deux candidats du second tour affichent leur soutien à la création d’un État palestinien !

Mais si la diplomatie de Nicolas Sarkozy a souvent déçu, ce sont des adversaires farouches d’Israël qui se retrouveront au premier plan en cas de victoire de François Hollande.

Le conflit israélo-arabe aura au moins fini par les mettre d’accord !

À la veille du premier tour, les dix candidats à l’élection présidentielle interrogés par la « Plateforme des ONG françaises pour la Palestine » étaient ainsi unanimes pour affirmer leur soutien à la création d’un État palestinien au côté d’Israël. Un point sur lequel les deux candidats encore en lice se retrouvent.

« Un État palestinien est une nécessité absolue pour la stabilité de la région, un droit pour les Palestiniens et la meilleure garantie d’une vraie sécurité pour Israël. Sa création doit résulter d’une négociation, malheureusement bloquée depuis des années », expliquait ainsi Nicolas Sarkozy la semaine dernière au magazine Le Nouvel Observateur.

Quant à François Hollande, le vainqueur du premier tour, il assure être « en faveur d’un processus conduisant à la paix au Proche-Orient, à un État palestinien viable et à la sécurité d’Israël.
Je soutiendrai tous les efforts en faveur de la reconnaissance internationale de l’État palestinien – qui est une aspiration légitime des Palestiniens – de la manière qui conviendra le mieux aux Palestiniens
et à la cause de la paix en général ». Un sujet qui revêt une importance particulière pour le candidat socialiste, puisque la création d’un État palestinien fait l’objet du 59e de soixante points de son programme électoral. De tous ces conflits mondiaux dans lesquels la France n’est pas impliquée, Israël est ainsi le seul pays à être ainsi être mis à « l’honneur » …
De l’Iran, de la Syrie, de la Corée du Nord ou du Tibet, par exemple, il n’est pas question dans ce programme de Hollande

Mais plus que cette prise de position – conforme à la ligne suivie par la diplomatie française et européenne depuis 1967 -, c’est bien sa personnalité et son entourage qui détermineront la politique du futur président français vis-à-vis d’Israël.

Sur ce point, Nicolas Sarkozy, en qui la communauté juive avait placé d’énormes espoirs en 2007 (au point qu’il recueillit ainsi quelque 95 % des suffrages des Français d’Israël au second tour) a énormément déçu…

Petit fils d’un Juif grec, atlantiste convaincu et « copain » de Binyamin Nétanyaou, il était arrivé à l’Élysée précédé d’une réputation d’« ami d’Israël ».

Difficile de dire pourtant que son mandat a été marqué par un bouleversement de la diplomatie française ! Du soutien de la France à l’entrée de la Palestine à l’UNESCO en passant par l’accusation de « menteur » proférée à l’encontre du Premier ministre israélien, ou la multiplication des critiques acerbes contre Avigdor Lieberman et la présence juive en Judée-Samarie, Sarkozy aura même à plusieurs reprises ulcéré les Juifs de France.

À l’inverse, en affichant résolument son opposition au programme nucléaire iranien et en multipliant les gestes de soutien à Guilad Shalit, il a su gagner leur estime. On se souvient également du succès de sa visite d’État en Israël en juin 2008.

Un bilan que ne peut évidemment pas afficher François Hollande.

Jamais ministre, l’ancien secrétaire général du Parti socialiste ne s’était même pas fait remarquer sur la question israélo-palestinienne.

La délégation du CRIF qui l’a rencontré en janvier dernier à son siège de campagne en était d’ailleurs ressortie assez rassurée par son absence d’animosité à l’égard de l’État hébreu. Serait-ce suffisant pour rassurer les électeurs juifs ?

Passe encore que ces derniers gardent un très mauvais souvenir de la gestion par le dernier gouvernement socialiste – celui de Lionel Jospin – de la multiplication des actes antisémites au début des années 2000 …

Le problème, c’est qu’au sein de son parti, certains ont fait de la question palestinienne un enjeu à la fois idéologique, mais également électoraliste, puisqu’elle est censée leur apporter le soutien des électeurs musulmans.

Ainsi à Lille, ville dont elle est maire, Martine Aubry, actuelle secrétaire-générale du PS et future Premier ministre potentielle en cas de victoire de François Hollande, a ainsi multiplié les gestes en direction des associations pro-palestiniennes.

Mais chez les formations de gauche, liées par des accords électoraux avec le PS, ce tropisme tourne carrément à l’obsession anti-israélienne.

Éva Joly, la candidate des Verts – auxquels les socialistes se sont engagés à laisser une soixantaine de circonscriptions aux prochaines législatives – comparait ainsi, voilà une dizaine de jours, la bande de Gaza à « un camp de concentration » dont les Israéliens seraient les bourreaux…

Quant à Jean-Luc Mélenchon, la révélation tapageuse de cette campagne présidentielle, il promet qu’il se battra « pour la suprématie du droit international sur la force, précise-t-il plus loin, et notamment pour le droit souverain du peuple palestinien à disposer d’un État viable et indépendant dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale et dans le respect du principe du droit au retour des réfugiés ».

Ces deux alliés de François Hollande prônent d’ailleurs des mesures restrictives sur l’entrée des produits venant des « colonies » sur le marché français et sur l’implication de sociétés françaises dans la politique de « colonisation israélienne », en appelant aussi au « gel » ou à la « suspension » de l’accord d’association entre l’UE et Israël.

Une promesse de boycott qu’ils ne manqueront pas de rappeler à François Hollande en échange de leur soutien face à NicolasSarkozy, le 6 mai prochain …

Source : Hamodia, éditorial de Serge Golan





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Quel candidat pour Israël ?

    1. oasef

      Quel candidat pour Israel, ce n’est certes pas Hollande car quelle que soit son option politique, il n’a aucune stature humaine, aucun charisme, aucun echo losrqu’il parle, si ce n’est excusez l’expression, il essaie d’aboyer plus fort que la meute.
      Sa voix n’a pas d’echo, il donne l’impression qu’il n’a pas de conviction, il n’est pas un leader.
      Alors par rapport a cela je dirais, que les imbeciles qui veulent un changement sans savoir exactement ce qu’ils veulent, voteront pour lui, mais plus dures sera leur chute.

    2. paul

      Comment peut on voter pour Hollande quand on est Juif, être anti Israelien c’est être anti Juij(il faut arrêter de se cacher la face)
      Sarko a déçu et il décevra encore, mais avec Hollande ce sera la catastrophe

    3. Guy charles Rinauro

      messieurs,
      je ne suis ni israëlien , et pas juif de surcroît, Mais ancien aviateur de l’armée de l’air française. j’ai beaucoup d’admiration pour votre lieutenant général Benny Gantz, que j’aimerai beaucoup rencontrer, je ne vais pas, là faire son éloge auvue de la haute technologie qui a été mise en enlace et qui continue dans Tsahal.
      je suis de très près les activités de toutes vos forces, Dans ce pays plutôt à montrer en exemple, plutôt que de passer son temps a le dénigrer, souvent simplement parce que même en occident les populations ont du mal à comprendre que vous soyez devenu une puissance qui compte dans le monde, un nid d’ingénieur, ou la R & D fait parti des plus hautes du monde. (dans beaucoup de domaines).
      En ce qui concerne l’arrivé probable du parti socialiste et de leurs amis communistes, verts et d’extrême gauche plus dangereux que le front national d’aujourd’hui, sachez que bon nombre de français laïque, plein d’admiration pour vous et votre état, vous soutiendront toujours, et serons toujours prêt à vous aider

      Bien à vous.
      Guy

    4. Moshé007

      Guy, de toute manière, un pays arabe se doit d’être dirigé par un collabo, qu’il soit de droite ou de gauche !

      Et ce qui est surprenant, c’est que c’est la fille de « Durafour crématoire et point de détail » qui semble la plus en phase vers un soutien inconditionnel d’Israël, un comble !!

      Lors de récentes visites dans votre pays, ou ce qu’il en reste, dans une ville comme Marseille, rien ne me faisait penser que je me trouvait en Europe, à Paris, le constat fut le même selon les quartier où l’on peut se rendre, concernant les centaines de banlieues où aucun représentant des forces de l’ordre n’ose entrer et les « occupants » ne payent ni, loyers, gaz, électricité, eau ou impôts, où les occupant ne font que sortir une fois par mois, pour se rendre dans une poste voisine pour vider les caisses de l’état par truchement de rentes diverses et souvent échappant aux contrôles de l’administration française, laissez-moi vous dire, que la France est sous occupation !!!

      Non pas occupée par des coopérants voulant « civiliser » la France, mais par des jihadistes n’ayant qu’un seul but, islamiser ce pays et le détruire comme sont détruis leurs propres pays d’origines, comme l’Algérie qui exporte des centaines de milliards de $ de pétrole et gaz par an et qui laisse sa jeunesse, que dis-je, qui enterre sa jeunesse dans la honte et la misère !

      Vos politiciens ont abandonnés la France aux mêmes mafias que celles qui ruinent le pays et même ils en retirent des avantages substantiels, le pays est infesté de voyous qui feront tout pour maintenir leurs privilèges malsains et mafieux, et comme à Toulouse où l’on a assistés en directe de l’incompétence des polices, tant dans l’enquête que dans l’arrestation du monstre, on peut plus douter des complicités entre les voyous et les autorités.

      Comment se fait-il que la police ait mis 10 jours pour remonter l’adresse IP des medah, pourquoi la police n’a pas retenu la dénonciation faite par le garagiste de scooter, et pourquoi le président de la république se promenait sans protection dans les abords de l’école Juive alors que la zone n’avait pas été sécurisée ? Etait-il si certain que le tueur ne pouvait pas l’atteindre alors qu’il se promenait à ciel ouvert à quelques centaines de mètre d’une barre d’immeuble et en visée directe !!!

      Cher Guy, vous n’êtes pas israélien ni Juif, mais est-ce que votre place est encore en France ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap