toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pâque juive ( Pessah) et Pâque chrétienne – Florence Taubmann


Pâque juive ( Pessah) et Pâque chrétienne – Florence Taubmann

Quand les Églises chrétiennes célèbrent le Jeudi saint, il est essentiel de rappeler que Jésus et ses disciples sont réunis à Jérusalem pour fêter Pessah. L’évidence doit toujours être explicitée, sans quoi ce que nous appelons cène, ou eucharistie, semble tomber du ciel, au lieu d’être éclairée par le sens profond et fondateur de la Pâque juive. (NDLR PESSAH ) Or ce sont bien les mots libération, passage, sortie de l’esclavage, qui nous sont donnés en héritage, et qui sont sans cesse réactualisés dans le judaïsme par la lecture des récits, les commentaires, la liturgie, le chant.

Les chrétiens doivent donc réaliser qu’aujourd’hui encore, sur toute la terre, là où résident des juifs, la haggadah de Pessah retentit dans les maisons, non seulement pour mémoire familiale et transmission entre les générations, mais au bénéfice de toutes les nations.
C’est lors de ce repas, au cœur de cette parole de salut et de vie, que Jésus prit le pain, le vin, en rendit particulièrement grâce, et leur donna ce sens qui les transformera, pour ses disciples réunis, puis pour tous les chrétiens, en Pain et Vin de Vie Éternelle. Mais il y faudra le sceau de la mort ignominieuse sur la croix, non par goût du sacrifice, mais par fidélité à Dieu et à la vérité, car «  il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. ».

La libération de la Pâque chrétienne est donc à la fois le même et un autre passage que celui de l’esclavage à la liberté. Ou plus exactement elle explicite, à destination de toutes les nations, que ce passage offert dans l’Alliance est toujours celui de la mort à la vie, de la fatalité à l’espérance.

Ce sont toutes les générations qui doivent vivre la libération d’Égypte, nous rappelle la tradition juive. Ce sont tous les humains qui peuvent vivre la résurrection de l’être en Jésus le Christ, nous dit la foi chrétienne. Pâque dans le temps, Pâque dans l’espace, chacune a son universel retentissement !

En faisant mémoire de l’événement qui l’a maintenu en vie à travers tous ses exils, ses épreuves, ses terreurs, le peuple juif en propose le récit à tous les opprimés, tous les esclaves, tous les humiliés de la terre ! On sait combien il fut chanté dans les negro spirituals et les gospels. En célébrant le relèvement, le retour à la vie, de Cet Homme dont l’amour est plus fort que la mort, les chrétiens portent la promesse, – voire l’exigence, de résurrection auprès de tous ceux qui s’ouvrent à la Bonne Nouvelle.

Cet Homme, Jésus de Nazareth, était juif. Il l’est encore, ressuscité pour nous inviter à entrer dans l’Alliance, non pas à la place du peuple juif, mais à sa suite, auprès de lui, pour témoigner du Dieu Vivant d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, Dieu de justice, d’amour et de miséricorde.

Pasteur Florence Taubmann , présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Pessah 5772 (2012) : du 7 au 14 Avril 2012 (1er Seder le 6 au soir)
Pâques (catholiques et protestants) : 8 avril 2012

Pour les orthodoxes, le 8 avril est le dimanche des Palmes, Pâques est le 15 Avril.

 

 

Notez l’émission La Source de Vie sur France2 : Et si ton fils te demande Avec le Grand Rabbin de France Gilles BERNHEIM A revoir en ligne jusqu’au 8 avril, lien ci-dessous.

 

La Source de Vie : sur France2 , 9h15 – 10h00 : Et si ton fils te demande
Les enfants jouent un rôle très important dans la soirée pascale – le Sédère – où l’on développe l’histoire de la sortie d’Egypte dans un long texte appelé la Haggada. Ce texte commence par les questions des enfants. Avec le Grand Rabbin de France Gilles BERNHEIM
A revoir en ligne jusqu’au 8 avril
- Maison d’études, sur France-Culture, de 9h10 à 9h42 : Pessah par Claude Riveline

sur AKADEM, une série de conférences autour de Pessah, la Pâque juive

AJCF







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Pâque juive ( Pessah) et Pâque chrétienne – Florence Taubmann

    1. Chantal VITA

      Voila qui est bien dit!!! Merci
      Dès la Première Alliance c’est le passage vers la libération. Et dans la Seconde Alliance c’est aussi la libération.
      Il n’y a pas d’Ancien et de Nouveau Testament car le Nouveau n’a pas aboli l’Ancien mais l’a rendu plus compréhensible. Les choses annocées ou une partie se sont réalisées et éclairées.
      Et on ne comprend rien à la célébration de la Pâque chrétienne(et à toute la Seconde Alliance (ou Nouveau Testament)si on ne tient pas compte que c’est la suite de la Première Alliance.
      J’ai eu une vraie révélation le jour uù j’ai assisté à un seder chez des amis juifs
      Merci au peuple juif et bonne fête de Pessah

    2. simon

      ce commentaire en forme de droit de réponse :
      à peu près 20 siècles de censure du judaisme par le christianisme , le judaisme traditionnel ne reconnait pas l’interprétation chrétiènne .
      l’ironie est qu’aujourd’hui , les chrétiens ont la parole sur les sites juifs pour raconter leur thèses , et les juifs censurent ceux qui parmi eux veulent rappeler l’enseignement du judaisme qui diverge totalement .
      sacrifier l’intégrité du judaisme au nom de l »amitié » ne donne pas pour résultat une réelle amitié .
      je lis sur le magazine terre d’israel , Arnold Lagemi dire : »Maimonide a reconnu le messie (jc).c’est un non sens et les textes de Maimonide disent tout le contraire .je lis sur Jss un chrétien nous racontant luc , st jean ,
      lorsque l’on veux donner les sources juives qui disent tout le contraire on est systématiquement censuré .
      vous faites donc du prosélytisme chrétien dans la mesure ou cet enseignement fait sur votre site ne permet pas la contradiction ou le débat .
      que de dégats chez tout les juifs qui vous lisent .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    169 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap