toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Afghanistan : 150 écolières afghanes empoisonnées


Afghanistan : 150 écolières afghanes empoisonnées

Au pays des sauvages – Environ 150 écolières afghanes ont été empoisonnés mardi après avoir bu de l’eau contaminée dans une école secondaire du nord du pays, ont indiqué des responsables, rejetant la faute sur les radicaux conservateurs (Taliban) se sont opposés à l’éducation des femmes.

Image à la une – Jeune femme afghane mutilée par son mari

Par Gilles Raphel

Image à la une – Jeune femme afghane mutilée par son mari

Depuis le renversement des talibans en 2001, alors que l’éducation des femmes et des filles étaient interdite, les femmes et les filles sont retournées à l’école, en particulier à Kaboul.

Mais des attaques périodiques se produisent encore contre les filles, les enseignants et leurs bâtiments scolaires, le plus souvent dans la zone la plus conservatrice du sud et l’est du pays, où l’insurrection des talibans attire plus de soutien.

« Nous sommes à 100 pour cent sûrs que l’eau qu’elles ont bu dans l’établissement a été empoisonnée. Il s’agit soit de l’œuvre de ceux qui sont contre l’éducation des filles ou d’individus armés irresponsables », a déclaré Jan Mohammad Nabizada, un porte-parole de département de l’Education dans le nord de la province de Takhar .

Parmi les 150 filles, qui ont souffert de maux de tête et des vomissements, certaines sont dans un état critique, tandis que d’autres ont pu rentrer chez eux après traitement à l’hôpital, ont indiqué les responsables.

Ils ont dit qu’ils savaient l’eau avait été empoisonnée car un grand réservoir utilisé pour remplir les cruches d’eau touchées n’a pas été contaminé.

« Ce n’est pas une maladie naturelle. Il s’agit d’un acte intentionnel, les écolières ont été empoisonnées», a déclaré Haffizullah Safi, chef du département de santé publique du Takhar.

Aucun des responsables cités ne blâme un groupe en particulier pour l’attaque, craignant des représailles de toute personne nommée.

Le gouvernement afghan a déclaré l’an dernier que les talibans, qui tentaient d’adopter un visage plus modéré pour faire avancer les pourparlers exploratoires de paix, avaient laissé tomber leur opposition à l’éducation des femmes.

Mais l’insurrection n’a jamais déclaré cela de manière explicite et dans le passé de l’acide a été jeté par les islamistes extrémistes au visage des femmes et des filles allant à l’école.
L’éducation des femmes a été interdite par le gouvernement taliban de 1996-2001, dénoncée comme étant non islamique.

Gilles Raphel pour israel-flash Source : timesofindia







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap