toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vidéo: Le Casher est-il comparable au Halal ?


Vidéo: Le Casher est-il comparable au Halal ?

Alain Wagner, porte parole de Vérité, valeurs et Démocratie explique pourquoi le Casher ne peut être traité de la même manière que le Halal.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Vidéo: Le Casher est-il comparable au Halal ?

    1. elias

      Mais a quoi ça sert de comparer bordel, qu’est que c’est de comparer les pratiques religieuses franchement ? Chacun pratique sa religion, c’est qui a la plus grosse c’est ça ?. C’est dommage parce que 95% du temps vos articles sont très bons, y’en a 5% qui dépassent les limites sur l’islam. Ca vous décrédibilise.

    2. Europe-Israel.org Post author

      On ne compare rien, écoutez mieux avant de juger.

      Il est précisé que le casher n’a rien avoir avec le hallal ! cela vous gène que l’on dise la vérité ?
      C’est quoi cette omerta dès que quelqu’un ose parler des excès de l’Islam ?

      A cause de la volonté hégémonique d’imposer le hallal partout les Juifs risquent de se voir interdire l’abattage rituel, la Chrita ! Et vous ne pensez pas qu’il y a lieu d’en parler ?

      En vous taisant c’est vous qui cautionnez l’amalgame entre hallal et casher qui sont radicalement différents

    3. Bellar

      Curieusement le CFCM a fait pour ainsi dire et contrairement à ses habitudes- profil bas … ceci (charia) expliquerait-il cela ?

      Cela dit, il est extrêmement important de faire comprendre à ceux qui font l’amalgame sans rien connaitre, que ces deux abattages n’ont rien de commun.

    4. avi malka

      celui qui fait cette comparaison ne connait rien au judaïsme.
      et s’il est vrai que l’islam politisé pose un problème à la république, les condition religieuse qui régissent le halal sont du même ordre que celle qui régissent le cacher.
      dans les deux cas il s’agit d’un problème religieux strict, a savoir que ceux qui seront déranger par ce tapage risque de ne plus pouvoir manger de viande sereinement, les religieux juif comme les musulmans.
      la république permet de ne pas manger cacher ou halal pour tout celui qui veut manger du porc. mais imposer des restrictions anti religieuse, que ce soit contre le cacher ou le halal, empêcheront ceux qui de toute façon ne mangeront pas la viande non cacher ou non halal de se nourrir convenablement.
      pour info, le vrai problème ne vient pas du débat sur la halal, mais de son instrumentalisation. manger halal pour un non juif ou non musulman, c’est pareil que de manger du porc. il ne s’agit que de viande qui reste de l’abatage qui était prévu pour ceux qui se plient aux conditions religieuses de l’islam.
      quand au soi disant débat sur la « cruauté » de l’abatage rituel (juif ou musulman), je rappelle a tous les français mangeur d’huitre que lorsque l’on met du citron et que l’huitre réagit, c’est la preuve d’une extrême « fraicheur » , c’est a dire que vous la manger vivante… bref le vrai problème est l’instrumentalisation et la mauvaise foi des ignorants de la religion… juive ou musulmane.

    5. elias

      Je sais très bien que c’est différent, et je hais au plus au point l’islam radical, l’islam politique, et tout ce qui n’est pas la pratique religieuse simple (qui devient plus rare hélas. Mais si effectivement le hallal fait partie de tout un système qui n’est pas seulement pour la viande contrairement au casher, ce n’est pas la viande hallal qui va mettre en danger la démocratie hein ! J’préferais plutôt que vous expliquiez les différences entre les la viande hallal et la viande cacher dans la manière dont elle est faite, plutôt que de pointer du doigt le hallal en disant: ça fait de la charia, booouuuh, au secours ! Après vous faites ce que vous voulez, ça va de soit.

    6. Ephraïm

      Je me joins à Elias depuis Jérusalem pour conforter son commentaire . Tout d’abord le mot ‘hallal ( le H doit se dire comme le J espagnol et non comme un H aspiré selon la coutume française ) n’a rien à voir avec la charia , il veut dire  » sans reproche « ou  » valable  » ,tout comme le mot hébreu  » cacher  » . Je conforte également la réaction d’Avi Malka . Tels que l’abattage musulman et juif sont pratiqués il s’agit d’une injonction religieuse stricte et incontournable, toute autre façon de mettre à mort l’animal rend sa viande interdite à la consommation . Toute la polémique qui s’est réveillée a son origine uniquement chez les amis des animaux dont la promotrice est Madame Brigitte Bardot .Le seul point commun à l’abattage juif et musulman est que le sacrificateur doit énoncer une formule avant l’opération mentionnant que cette dernière est imposée par la volonté divine . D’un autre côté les exigences de l’abattage juif sont beaucoup plus nombreuses et techniques , si l’une de ces exigences venait à faire défaut , la viande est inconsommable pour les juifs mais elle l’est pour les musulmans qui ne sont pas soumis aux exigences techniques du cacher . Quant aux amis des animaux , je ne citerai pas la consommation d’huîtres vivantes ni du jeté des homards et escargots vivants dans l’eau bouillante mais plutôt de la corrida au cours de laquelle le taureau est tué d’une façon très cruelle et le cheval du picador est quelquefois éventré par l’animal rendu furieux par la souffrance causée par les banderillos plantés dans son échine . Et la chasse à courre à la fin de laquelle le pauvre cerf épuisé , suivant le cérémonial de rigueur est tué à la dague par un des piqueurs . Pourquoi cette cruauté gratuite et non liée la consommation mais au jeu et divertissement n’est pas stigmatisée par ces mêmes personnes ? la raison en est facilement décelable par les lecteurs un tantinet perspicaces et honnêtes .

    7. cathy catowl

      La vérité c’est que la viande vendue dans le circuit ‘normal’, c’est à dire non religieux est un mélange des trois sortes: halal cachère et conventionnel.
      J’admets que les rebuts de cachère ne représentent pas une masse importante de viande. Il n’en reste pas moins qu’ils se retrouvent avec de la viande halal délabellisée sur le marché traditionnel. Donc, les gens qui boycottent toute la viande pour éviter de manger halal, se privent également de la viande ‘légale’ qui leur est destinée. Donc le cachère est également évité bien entendu.
      Donc la viande cachère subit un dommage collatéral dans la lutte contre le halal.
      L’objectif du mouvement non halal non cachère, est d’obtenir l’étiquetage de la viande selon le mode d’abattage. Donc, la stratégie de ce mouvement consiste à occasionner des pertes importantes au secteur bovin et ovin. Toute la viande bovine et ovine est concernée par ce boycott. Les éleveurs seront les premières victimes de la baisse de consommation de viande de bœuf et devront, à terme se retourner contre les abattoirs.
      Il suffit de leur expliquer la situation.
      Quant aux abattoirs, ils verront que les distributeurs commandent moins de viande fraiche de bœuf et comprendront qu’ils ont intérêt à étiqueter la viande conventionnelle pour récupérer leurs consommateurs. Ils devront alors assumer les pertes que constituent les ‘rebuts de cachère et excédents de halal qui se retrouveront sans label. Sans acheteurs, ces ‘rebuts devront être diminués de prix. Seuls les pauvres accepteront d’acheter cette viande bon marché, sans label ,en réalité de la ’ viande pour personne’.
      Le plus beau c’est que le mouvement’ non halal non cachère’ est un mouvement ‘légaliste’ se basant sur la loi qui oblige les non juifs et non musulmans à manger de la viande légale. Si celle -ci n’est pas ‘reconnaissable’ parmi d’éventuels rebuts de halal et de cachère, elle est illégale pour eux et donc elle ne peut pas être achetée.
      En fait, le phénomène actuel de ‘boycott’ est plutôt un phénomène de ‘rebutage’ généralisé.
      Les rabbins rebutent la viande non consommable pour eux sur le marché public. les musulmans qui sont les seuls à pouvoir manger de la viande égorgée à vif, ont leur propre viande, donc ils la rebutent sur le marché des ‘souchiens ‘ Parmi ceux-ci, les végétariens rebutent bien naturellement toute la viande . Les laïques qui ne mangent plus que du porc, rebutent tout le reste de la viande sur les chrétiens. Ceux-ci rebutent toute la viande ovine et ont une liste qui leur permet de ne manger que du bœuf sortant d’abattoirs conventionnels et par conséquent rebutent toute la viande de bœuf qui sort des abattoirs qui font du rituel.
      Donc cette accumulation de rebuts est la conséquence directe du non étiquetage de la viande selon le mode d’abattage.
      En brisant la complémentarité (illégale mais malheureusement tolérée par l’Etat) entre judéomusulmans et non judéomusulmans, le ‘mouvement non halal non casher’ a considérablement déstabilisé le marché de la viande de bœuf et de mouton.

    8. Ixiane

      Je rejoins Ephrahïm, quant à la cruauté envers les animaux …l’homme est l’animal le plus cruel car conscient de sa cruauté, tout ce qui compte pour lui ,c’est le plaisir voire cette jouissance à voir souffrir un animal ! Un grand Merci à Brigitte Bardot, on vous aime; elle dénonce toutes les sortes de maltraitance , chasse à courre, tauromachie etc…
      Quant au cacher et Hallal..je ne connais pas l’essentiel de cette pratique ,mais je ne vois rien de comparable sachant qu’en égorgeant la bête « halalement » il faut se tourner vers la Mecque en prononçant..je ne sais quoi!! à moins que les juifs se tournent vers Jérusalem! à ce moment là on pourrait trouver une similitude..

    9. La Kahena

      C’est vrai, vos articles sont en général, excellent mais là j’ai du mal. Une vérité est assénée de façon péremptoire sans explication et je n’ai toujours pas compris pourquoi un rayon est hallal (effectivement se prononce KH ou J español et non H aspiré)est met en danger les fondements de la démocratie bien davantage qu’un rayon casher. Certes, les réseaux islamistes sont financés par le système ‘halal mais même cela il ne le dit pas. Donc effectivement ‘Halal veut dire conforme par rapport à la charia comme Casher veut dire comnforme par rapport à la halakha.
      Le débat serait peut être d’un quelcon que intérêt si les juifs se mettait à consomer du khalal au lieu du casher mais ce n’est pas le cas, car tous les juifs savent que les conditions de consommation sont soumises à d’autres impératifs que les seules exigences de sacrifice. Ce discours est donc tout simplement stérile et par son manque d’argumentation, il est une insulte à notre intelligence et à notre esprit critique.

    10. cathy catowl

      Sans le casher, il n’y aurait pas eu de halal. Comment interdire le rejet de morceaux de halal dans le circuit légal si on ne peut pas interdire aux rabbins de rejeter sur le marché des non juifss les morceaux qu’ils ne jugent pas conformes à leurs exigences ? . Si l’on admettait que les rabbins n’ont aucun droit d’imposer leurs rebuts de casher aux consommateurs non juifs, il serait possible d’obliger les musulmans à consommer tous les morceaux des animaux qu’ils égorgent. Les ‘vrais’ occidentaux ne mangent ni halal ni casher.Il suffit de s’abstenir complètement de boeuf et de veau (et si possible de volaille)Ce petit ‘sacrifice’ en vaut la peine. Halal, casher, e coli, on passe aux suivants.le halal, le casher et les risques sanitaires finiront pas se concentrer sur une population inconsciente et mal informée.Et surtout non engagée philosphiquement. Globalement une population indifférente à la polémique. Les proscriptions religieuses forgent le communautarisme. La sécurité sanitaire de la viande finira par être déterminée par sa garantie ethnique. Tant pis pour ceux qui n’appartiennent à aucune communauté et qui consommeront de la viande non labellisée. Seul, l’étiquetage de la viande ‘légale’ donnera aux non judéomusulmans les mêmes droits que les judéomusulmans.Ce que veulent les occidentaux, c’est le droit à un label de garantie qui leur permettra d’avoir une viande propre c’est à dire abattue selon la loi humaine et non une loi religieuse.

    11. cathy catowl

      Faites tout ce que vous voulez mais sachez que les goys ne mangeront plus ni les restes des juifs ni ceux des musulmans.Le modèle est donné par la Pologne. 3KG de viande de boeuf /an/personne. C’est à cause de la baisse de la consommation intérieure de boeuf que le gouvernement polonais a interdit l’abattage rituel. Pas pour faire plaisir aux amis des animaux. Economiquement, l’exportation de viande de boeuf est déficitaire sans un marché intérieur fort.
      Les goys préfèrent ne plus ‘bouffer de barbaque’plutôt que de bouffer les restes des juifs et musulmans . Ceux qui bouffent encore de la ‘barbaque’ sont méprisés par les autres. La société ‘occidentale ‘ est divisée en deux. La minorité agissante aura vite raison de la majorité des ‘faibles’ qui bouffent tout ce qu’on lui donne à bouffer. Le halal, le casher, c’est fini.
      Dans des pays oiu l’élevage va disparaitre au profit de la culture des céréales,les judéomusulmans ne pourront plus manger ni halal ni casher.
      Les’bouffeurs de barbaque’ne pourront plus financer les cultes judéomusulmans à leur insu.

      Tout le monde sera privé de viande. Sauf les riches.C’est comme ça.

      C’est comme ça!!!

    12. kevin75

      D’accord avec Elias. Le niveau d’argumentation ne convaincrait même pas un CM1…

      Voici le même genre argument que la vidéo:
      Circoncision en islam = charia => risque à la démocratie car les pénis musulmans tuent tous les jours des chiots !
      circoncision dans le judaisme = pratique religieuse=> pas de menace pour la démocratie car il génère plus de CA=>+de PIB !

      Question BONUS: seriez vous capable de distinguer un pénis musulman de celui d’un juif sépharade vu que cela n’a surement rien a voir !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap