toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Union des organisations islamiques de France et Conseil français du culte musulman


Union des organisations islamiques de France et Conseil français du culte musulman

Michel Garroté – Y a-t-il une différence entre, d’une part, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), et d’autre part, le Conseil français du culte musulman (CFCM) ? Y a-t-il une différence entre, d’une part, la tablette de chocolat aux noisettes entières, et d’autre part, la tablette de chocolat aux éclats de noisettes ? Y a-t-il une différence entre, d’une part, une burqa de couleur bleu, blanc rouge, et d’autre part, une burqa de couleur verte ? Y a-t-il une différence entre d’une part, se moquer légèrement du monde, et d’autre part, se foutre carrément de la gueule des gens ?

Après qu’une vingtaine d’islamistes aient été interpellés en France, Yves Thréard s’interroge dans ‘Le Figaro’ sur le congrès de l’UOIF : « Il a fallu les tueries terroristes de Toulouse et Montauban pour qu’enfin la France mette un peu plus son nez dans le congrès annuel du Bourget, organisé du 6 au 9 avril par l’Union des organisations islamiques de France. Plus connue sous le sigle d’UOIF, cette structure intégriste, fondamentaliste, qui représente un pourcentage infime des musulmans de France, prend pourtant beaucoup de place dans notre pays. Elle prône un islam radical, politique, contre la mixité hommes-femmes, contre les relations entre musulmans et non musulmans. Et tient un double discours sur l’antisémitisme et le voile. Bref, l’UOIF, proche des thèses des Frères musulmans, est plus favorable à la charia qu’à la laïcité ».

Yves Thréard ajoute : « Et dire qu’elle siège au très officiel Conseil français du culte musulman (CFCM), fondé par Nicolas Sarkozy, qu’elle forme des imams en France et qu’elle dirige des mosquées sur notre territoire. Sa réunion annuelle du Bourget, qui existe depuis 1988, est l’occasion pour elle de faire venir des prédicateurs du Proche Orient qui disent des horreurs sur l’Occident et notre pays. Il est heureux que le gouvernement ait décidé, cette année, de dissuader ou d’interdire la venue de six d’entre eux. Deux questions : pourquoi le gouvernement n’interdit pas tout simplement, et définitivement, ce congrès islamiste du Bourget ? Il en a les moyens. Pourquoi ne surveille-t-il pas d’un peu plus près les activités de l’UOIF ? Il en a aussi les moyens puisqu’il les met en œuvre contre bien d’autres structures prétendument confessionnelles », précise Yves Thréard.

Par ailleurs, la revue de presse LSB reproduit ce commentaire judicieux : « Youssef al-Qaradaoui et Mahmoud al-Masri ont ‘renoncé à venir’ au rassemblement de l’UOIF : Nicolas Sarkozy avait dit à l’émir du Qatar que ces prédicateurs n’étaient pas bienvenus chez nous. En outre, nous dit un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères, ‘à la demande du président de la République, Nicolas Sarkozy, le gouvernement a décidé d’interdire l’entrée sur le territoire français de quatre personnalités étrangères invitées au congrès de l’Union des Organisations Islamiques de France’ : Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi, Abdallah Basfar ».

LSB : « Bref, ce sont six orateurs du rassemblement de l’UOIF qui sont interdits de séjour, parce que ‘les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l’ordre public’. Autrement dit, les orateurs étrangers de l’UOIF portent atteinte aux principes de la République, mais l’UOIF est une organisation reconnue par la République parce qu’elle en respecte les principes. Ça va durer longtemps, ces palinodies ? », conclut, sur le mode ironique, le commentateur cité par la revue de presse LSB.

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je ne crois pas un seul instant à une modification des relations étroites entre d’une part, les autorités françaises, et d’autre part, l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et le Conseil français du culte musulman (CFCM). Je crois simplement, que les autorités françaises sont actuellement mal prises entre d’un côté, les meurtres perpétrés par Merah, et de l’autre, la campagne des présidentielles et des législatives. D’une main, les autorités françaises font mine de durcir le ton ; de l’autre, elles continuent de ménager, l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), le Conseil français du culte musulman (CFCM), le Qatar, l’Arabie saoudite, les Frères musulmans, les wahhabites et les salafistes. La politique intérieure et extérieure de la France à l’égard de l’islam n’a pas changé sur le fond et elle n’est pas prête de changer, que cela soit avec Sarkozy ou avec Hollande.

Michel Garroté  www.dreuz.info





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Union des organisations islamiques de France et Conseil français du culte musulman

    1. Moshé007

      Michel, merci pour ce flash sur la situation avant tout reflétant malgré tout, certaines réalités concernant cet univers cloisonné et par dessus tout inconsistant, tant du côté de la gouvernance du pays que de ceux qui en tirent avantages, parfois les deux ne sont pas incompatibles.

      Cette souris faisant peur à l’éléphant devrait surprendre, eh bien, non, la France joue à se faire peur pendant que certains jouent à faire peur à la France. La relation entre français républicains et une classe de la population française ou mixte ou issue de la mixité, se construit sur la peur de l’autre, avec mille façons de mettre en scène ces parades n’ouvrant l’avenir à aucune des populations en conflits.

      Ce qu’il faut relever au travers de cette déconstruction organisée, au travers de paternes vécues consciemment ou inconsciemment, c’est qu’elles conduisent irrémédiablement vers des conflits ouverts de plus en plus fréquents et cette dégénérescence a pour conséquence de stigmatiser, à nouveaux consciemment ou inconsciemment des jeux faisant alterner la victimisation et la terreur et dans lesquelles les protagonistes ont tout intérêt de se préserver en désignant si possible un bouc-émissaire, en l’occurrence tout désigné comme nous l’avons vu à Ozar Ha Torah.

      Ces mécanismes découlent d’un dénominateur commun entre les sociétés « occidentale » et celles de cultures musulmanes, ennemis inséparables depuis leurs origines. Sans énumérer les événements tout au long des siècles passés entre les deux sociétés chrétiennes et musulmanes, nous nous rendons très vite compte que les échanges ne furent que guerriers et haineux, mais surtout de par leurs prosélytismes respectifs, concurrents. Ces schémas de concurrences sont loin de s’être apaisés car le propre du vide animant n’importe quel prosélytisme est de transformer des pseudos cultures en clubs de foot.

      Le match ne se terminera donc jamais entre ces deux dévoreurs de quantités de fidèles, mais néanmoins, regardent le peuple Juif comme l’unique arbitre possible et comme nous le voyons dans le football, il n’est pas rare que ce soit l’arbitre qui s’en prenne plein pour pas un rond.

      Donc, tant en France que dans le reste du monde, nous devons, d’abord comprendre nous même, que nous ne sommes en rien les arbitres de ces enragés, de ne jamais remplir cette fonction, ni de laisser penser à quiconque que tel est le cas !

      Ceci dit je ne peux pas m’empêcher de le faire, exemple ;

      « Les polices ont lancés un vaste coup de filet » ahahaha, ils ont arrêtés 17 couillus qui ont déjà commencés à pleurer comme des jeunes écolières en manque de sucettes !

      Un vaste coup de filet, d’un côté il est dit que des milliers voir des dizaines de milliers de frappés du bulbe sont rattachés à des mouvements extrémistes armés, et en n’en arrêtant 17, les « forces françaises » ont effectués « un VASTE coup de filet », du coup les dizaines de milliers des autres activistes (c’est la seule activité autorisée dans les territoires occupées de France) sont surement aussi neutralisés tellement ils se roulent de rire, finalement, les polices françaises risquent bien de faire des victimes, « mortes de rire » !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap