toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mise à jour de l’attentat contre le collège juif Otzar haTorah Toulouse


Mise à jour de l’attentat contre le collège juif Otzar haTorah Toulouse

10h00 : Israël est « horrifié » et se fie à Paris « pour faire toute la lumière », après la fusillade. De son côté, le grand rabbin de France Gilles Bernheim s’est dit également horrifié et « bouleversé » par la fusillade.

9h50 : Nicolas Sarkozy est attendu à Toulouse avec le président du Crif, Richard Prasquier.

9h45 : La fille du directeur de l’école est grièvement blessée, selon un des parents d’élève, Charles Ben Semoun.

9h30 : L’arme utilisée serait la même que celle utilisée pour tuer les militaires à Montauban, selon BFMTV.

Un professeur et ses deux enfants de 5 et 6 ans ont été tués lundi matin 19 mars devant le collège juif Ozar Hatora de Toulouse, selon des témoins qui ont vu un homme ouvrir le feu sur un groupe de parents et d’enfants dans un quartier résidentiel de Toulouse.

C’est le troisième crime d’un homme opérant à scooter, après les attaques visant des militaires à Toulouse et Montauban.

Patrick Rouimi, un des responsables des parents d’élèves, rapporte qu’un homme a ouvert le feu sur des gens qui attendaient à un point de ramassage scolaire informel pour une école juive Gan Rachi.

L’auteur des tirs a fui en scooter 

La fille du directeur de l’école est grièvement blessée, selon un des parents d’élève, Charles Ben Semoun. La rue de ce quartier résidentiel a été bouclée et de nombreux policiers étaient déployés.

Selon tous les témoignages recueillis sur place, un homme à scooter a ouvert le feu sur des parents et leurs enfants.

Trois militaires ont été abattus par un tueur à scooter à Toulouse, le dimanche 11 mars, puis à Montauban, jeudi. Un quatrième parachutiste, du 7e régiment de génie parachutiste, est toujours hospitalisé, entre la vie et la mort.

De nombreux enquêteurs étaient mobilisés pour retrouver l’auteur de ces deux meurtres.

Surveillance des écoles juives renforcées

Le ministère de l’Intérieur a demandé aux « préfectures de toute la France, particulièrement dans le Sud-Ouest, de renforcer la surveillance et la vigilance autour des lieux d’enseignement israélites », a annoncé son porte-parole, Pierre-Henry Brandet.

Le ministre Claude Guéant se rendra « en fin d’après-midi » à Toulouse, ajoute le porte-parole. 

Learn Hebrew online

Source : Nouvel observateur





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Mise à jour de l’attentat contre le collège juif Otzar haTorah Toulouse

    1. philippe

      Toutes nos condoléances à la communauté juive de Toulouse et aux familles endeuillées. Ne laissons pas cet acte impuni.

    2. Ephraïm

      Mais pourquoi écrire le mot horrifié entre guillemets ? la rédaction d’Europe – israël met-elle en doute le ressenti des israéliens , des juifs de partout et du grandrabbin de France ? ou bien s’est -elle laissé tombée dans cette forme de style  » détaché  » adoptée stupidement par les médias en général ?

    3. Europe-Israel.org

      vous avez raison ces guillemets sont maladroits. Merci nous corrigeons cette erreur

    4. CSL-Europe-Israël.org Post author

      En fait, les guillemets sont ceux d’origine du Nouvel Observateur qui a produit cet article. Et la règle (certes aménageable)veut que l’on reproduise la structure du titre et du texte en indiquant qui en est l’auteur en bas de page.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *