toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Flash info : Tueur au scooter, la police cerne à Toulouse un homme se réclamant d’Al-Qaïda


Flash info : Tueur au scooter, la police cerne à Toulouse un homme se réclamant d’Al-Qaïda

Un homme de 24 ans se réclamant d’Al-Qaïda était cerné mercredi matin par le Raid dans un quartier résidentiel de Toulouse, soupçonné dans la série d’assassinats hors du commun commis par un homme à scooter dans la ville et sa région, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.

La mère de l’homme de 24 ans soupçonné des assassinats récents à Toulouse et Montauban a été amenée sur place par la police, mais « elle n’a pas souhaité prendre contact avec son fils indiquant qu’elle n’a guère d’influence sur lui, a déclaré à la presse sur place, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant.

Vers 05H45, des coups de feu pouvaient être entendus autour du pavillon du quartier de la Côte pavée où ce Toulousain d’origine maghrébine de 24 ans, qui semble avoir participé au jihad (Guerre Sainte) dans les zones troublées de la frontière pakistano-afghane, s’est retranché au premier étage.

Les enquêteurs affichaient mercredi à l’aube un haut degré de confiance sur le fait que cet homme soit bien l’auteur des assassinats de sept personnes, trois enfants juifs, un rabbin et trois parachutistes, les 11, 15 et 19 mars à Toulouse et Montauban. Il ne détiendrait apparemment pas d’otage. Un ou deux policiers, selon les sources, ont été blessés mais pas gravement.

Cet homme aurait séjourné dans les zones troublées à la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. Ces zones sont un fief d’Al-Qaïda. Dans sa discussion avec le RAID, il se revendique d’Al-Qaïda, a dit une source proche de l’enquête.

S’il est confirmé que l’individu visé par l’opération du Raid est bien l’homme le plus recherché de France, cela pourrait mettre fin à une série de sept assassinats de sang froid qui ont choqué la France et Israël, suscité les condamnations internationales et mis la campagne présidentielle entre parenthèses.

Le suspect visé par le RAID fait partie de ces gens de retour de zones de combat qui ont toujours été une inquiétude pour les services, a indiqué une source proche de l’enquête.

Les services de Renseignement occidentaux estimaient récemment à quelques dizaines ces jeunes djihadistes de retour des zones troublées à la frontière du Pakistan et de l’Afghanistan, dont quelques-uns en France. Il n’y a pas eu d’attaques islamistes en France depuis la vague d’attentats à la bombe de 1995.

Mais le passage à l’acte de la part de ces individus a toujours été considéré comme la principale menace constituée par ces djihadistes.

Il était dans le collimateur de la DCRI (la Direction centrale du renseignement intérieur), comme d’autres, depuis les deux premiers attentats. La police judiciaire a alors apporté un élément très précieux qui a boosté l’enquête, a indiqué une source proche de l’enquête.

L’intervention de la matinée a été minutieusement préparée par une réunion opérationnelle de travail dans la nuit à la préfecture de Toulouse. La police souhaite également entendre la mère du suspect, selon une source proche de l’enquête.

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, dépêché à Toulouse après la tuerie dans une école juive lundi, s’est rendu sur place.

Des policiers portant des casques et des gilets pare-balles sombres ont délimité un large périmètre de sécurité autour de ce quartier très résidentiel de Toulouse, pas très éloigné des lieux de la tuerie de lundi, a constaté un journaliste sur place. Mais plus aucun bruit n’était perceptible dans le quartier.

La France a été ébranlée par une série sans précédent d’assassinats perpétrés très vraisemblablement par un seul homme circulant à scooter et exécutant ses victimes à bout touchant.

Source : Actalité Orange





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap