toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Al-Dura : défendre l’honneur de Tsahal contre le mensonge (Dr David à la Knesset)


Al-Dura : défendre l’honneur de Tsahal contre le mensonge (Dr David à la Knesset)

Interview du Dr David:

L’Affaire Al Dura a suscité, on s’en souvient, une grande controverse et la version présentée par France 2 dans son reportage du 30 septembre 2000 a été largement démentie, notamment par Philippe Karsenty qui a accusé la chaîne télévisée française «d’imposture médiatique».

Par Claire Dana-Picard

Les images avaient été prises dans la bande de Gaza au début de la seconde intifada et l’armée israélienne avait alors été accusée d’avoir tué un enfant de 12 ans, Mohamed Al Dura, et d’avoir blessé son père Jamal.

Quelques années plus tard, le témoignage du docteur Yehouda David, chirurgien israélien d’origine française, est venu étayer les affirmations de Philippe Karsenty: dans une interview accordée au journaliste Clément Weill-Raynal pour l’hebdomadaire Actualité Juive, le Dr David, qui avait opéré Jamal Al Dura plusieurs années avant ce reportage, a déclaré que les blessures que portait ce dernier étaient antérieures aux événements relatés par la télévision française. Condamné en 2011 par le tribunal correctionnel de Paris, suite à une plainte en diffamation de Jamal Al Dura, le Dr David vient d’être relaxé par la Cour d’appel de Paris.

Pour marquer cette victoire, le Rav Haïm Amsellem, président du mouvement Am Shalem, a invité le Dr David à la Knesset et lui a remis une médaille, en présence des médias et de plusieurs députés.

«Une lueur dans les ténèbres», c’est en ces termes que le Rav Haïm Amsellem a qualifié l’action inlassable du docteur Yehouda David. «Il s’agit pourtant d’un citoyen comme les autres, a-t-il estimé, mais il a fait preuve d’un grand courage pour défendre l’honneur des soldats de Tsahal et de l’Etat d’Israël, calomniés en France et dans le monde».

Le Rav Amsellem a souligné encore, dans son discours, que le Dr David avait consacré du temps et de l’argent, malgré ses nombreuses occupations, «pour lutter avec détermination contre certains organes de presse puissants, tant en France qu’ailleurs à l’étranger, avant d’obtenir enfin gain de cause la semaine dernière». Et d’ajouter: «Le Dr David a accompli l’un des principes des Pirkei Avot: «Là où il n’y a pas d’hommes, efforce-toi d’en être un».

Le Rav Amsellem a tenu en outre à rappeler le passé glorieux du Dr David: précisant qu’il était monté il y a une trentaine d’années en Israël «pour pouvoir concilier ses études de médecine et de Tora», il a indiqué qu’il avait plus tard rejoint les unités combattantes, en tant que médecin, pour participer à des opérations dangereuses. «Même lors de la deuxième guerre du Liban, le Dr David a refusé de rester chez lui. Il a interrompu un séjour à l’étranger pour pouvoir rejoindre les soldats. Et lorsqu’on l’a affecté dans une unité médicale à l’arrière, le Dr David a remué ciel et terre pour pouvoir être envoyé sur le front». Le Rav Amsellem a salué la foi en Dieu indéfectible du Dr David et ses actes de bravoure sur le champ de bataille pour porter secours aux blessés. Et faisant référence au procès, il a conclu: «Le Dr David a prouvé que ce n’est pas une guerre perdue et qu’on peut gagner».

Learn Hebrew online

Les députés Ouri Auerbach (Habayit Hayehoudi) et Nahman Shaï (Kadima) ont ensuite été invités à prendre la parole. Ils ont tous deux félicité le Dr David pour son courage et sa détermination. Quant à Avraham Azoulay, il a tenu, dans son allocution, à saluer également l’action menée depuis des années par Philippe Karsenty dans ce dossier. Il a ensuite affirmé: «Toute la presse francophone te soutiendra, Yehouda, dans ton combat courageux contre ce serpent… le serpent du mensonge, de la propagande, de l’antisémitisme et de l’antisionisme. Ensemble nous t’aiderons à le faire taire et à l’empêcher de nuire, une fois pour toutes».

Le Dr David, touché par toutes ces marques de sympathie, est monté à son tour à la tribune pour déclarer: «J’espère que tous ceux qui oseront calomnier les soldats israéliens comprendront enfin qu’on ne se mesure pas à Dieu car comme dit le verset, ‘’la vérité sortira de la Terre’’». «Je voudrais dire au peuple français, a-t-il ajouté, que nous ne recherchons pas une victoire mais l’établissement de la vérité afin de préserver des vies humaines des deux côtés. L’affaire Al Dura a engendré une catastrophe dans des milliers de familles. Elle a entraîné la mort de centaines de personnes et fait des milliers de blessés, et tout cela par haine gratuite basée sur un mensonge que nous avons démasqué, Philippe Karsenty, Clément Weill-Raynal et moi-même». Le Dr David a ensuite remercié le Rav Amsellem pour son soutien, indiquant en outre qu’il appréciait l’appui offert par plusieurs ministres du gouvernement. Il a conclu par ces mots: «La vérité triomphera».

A l’issue de la cérémonie, le Dr David nous a confié ses impressions: «La blessure à la main droite de Jamal al Dura lui a été infligée par des soldats du Hamas en 1992, et c’est moi qui l’ai soignée à l’hôpital Tel-Hashomer en 1994. Il ne peut donc s’agir en aucun cas d’une blessure provenant de tirs israéliens à Netsarim en 2000, comme il l’a prétendu en 2004 devant toutes les télévisions du monde entier».

Le Dr David a poursuivi à notre micro: «Jamal Al Dura dit avoir été blessé par douze balles. Avez-vous vu une seule petite tache de sang sur sa chemise blanche? Je suis chirurgien militaire et j’exerce ma profession dans le plus grand hôpital d’Israël. J’ai opéré des dizaines de milliers de blessés de tout ordre et je peux affirmer qu’un homme qui reçoit dans l’aine une balle qui déchire la veine et l’artère fémorale se vide de son sang en une minute ! Le mensonge est tellement gros, comme la propagande nazie, qu’il aveugle et passe. Mes confrères en Occident, experts en la matière, ont approuvé mon analyse. Le professeur Stéphane Romano, chirurgien de guerre, ayant lui-même un hôpital en Extrême-Orient et la plus grande clinique de microchirurgie à Paris, a tout de suite rédigé une expertise en notre faveur après avoir vu le dossier. En Israël, j’ai obtenu une réaction analogue des chirurgiens que j’ai contactés».

LPH: Comment expliquez-vous qu’en Israël, vous ayez eu tant de mal à faire entendre votre voix et à obtenir le soutien des hommes politiques?

Dr David: Personnellement, je n’ai pas eu trop de mal. C’est Philippe Karsenty qui a rencontré des difficultés parce qu’il a débuté à partir de zéro et a fait un travail acharné. Pour moi, le champ était déjà labouré. Je me suis impliqué dans cette affaire en 2007 et je ne suis pas uniquement citoyen français. Je suis fondamentalement israélien et je suis connu sur le champ de bataille, comme on vous l’a rappelé. L’adjoint du Premier ministre, Moché Bouguy Yaalon, me connaît personnellement depuis trente ans, j’ai combattu à ses côtés lorsqu’il était chef de la division des parachutistes, et quand je l’ai alerté, je suis vite devenu crédible au niveau de tout le gouvernement».

A l’issue de l’entretien, le Dr David a déclaré qu’il détenait d’autres informations qu’il ne pouvait pas encore divulguer.

Affaire à suivre, donc…

Source : leptithebdo





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *