toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Entre 5000 et 10.000 salafistes en France »


« Entre 5000 et 10.000 salafistes en France »

INTERVIEW – Entretien avec Dominique Thomas, spécialiste de l’islam radical et chercheur à l’Ehess.

LE FIGARO.- Y a-t-il un risque salafiste en France?

Dominique THOMAS.- Le salafisme, tel qu’il est pratiqué en France n’est pas un danger pour la société. En effet, les musulmans qui se sont radicalisés jusqu’à la violence sont très peu passés par les cercles de ces prédicateurs salafistes. En tant que tel, le salafisme rejette la violence politique. Certes, la mouvance al-Qaida et les djihadistes se recommandent du salafisme mais ce n’est pas le même salafisme que celui de ces prédicateurs.

Quelles sont les différentes formes de salafisme?

Il y a trois courants. Le premier et le plus important, est «quiétiste», traditionaliste. Il prône un retour aux textes fondamentaux de l’islam et accuse les autres musulmans de dénaturer l’islam. Mais il récuse tout engagement politique. Il a même pour principe que l’on ne peut pas se soulever contre le pouvoir politique musulman. Le deuxième courant est le salafisme «réformiste». Il est en plein développement au sein du printemps arabe. Il encourage au contraire à se constituer en partis politiques – ce qui est récent – en vue de se présenter à des élections. Le troisième courant, salafiste «activiste», djihadiste, est le plus limité. Il revendique la violence pour contester la légitimité des États et mène une lutte contre l’Occident. Ces trois mouvances sont en concurrence entre elles.

En quoi les quatre prédicateurs interdits de séjour ne seraient-ils pas dangereux? Ils sont explicitement antisémites…

Ils ont une vision conservatrice de la société qui peut se révéler difficilement compatible avec les valeurs de la société française. Quant à l’antisémitisme, il faut bien comprendre que ces prédicateurs s’inscrivent dans un contexte arabe dominé par la problématique du conflit israélo-palestinien. Ils surfent sur cette vague pour mobiliser. Ils se solidarisent, par devoir, avec le combat des populations palestiniennes. Tant que cet abcès ne sera pas crevé, ce risque de débordement sera présent.

Ces mesures d’interdiction du territoire seront-elles efficaces?

Ces mesures sont symboliques. Elles ne changeront rien à la présence des salafistes en France. Entre 5000 et 10000 personnes appartiennent à ce courant dans notre pays. Ils sont en progression. À l’ère du numérique, ces téléprédicateurs, connus dans le monde entier, sont accessibles par Internet ou par la télévision par satellite. Ces mesures ne peuvent donc pas contenir leur influence car ils sont très populaires. Abdallah Basfar, par exemple, l’un des six prédicateurs qui était attendu au congrès de l’UOIF, était un habitué de cette rencontre. Sans le drame de Toulouse, la présence de Basfar n’aurait posé aucun problème. Nous sommes en période électorale.

L’interdiction de la venue de ces prédicateurs aura-t-elle des conséquences dans le monde arabe?

La loi contre le foulard a déjà eu un fort impact. Mais il ne faut donc pas surestimer les conséquences négatives de cette affaire. L’enjeu, c’est la nouvelle génération de dirigeants qui émerge dans le monde arabe. Elle se réclame certes de l’islam politique mais il y a toutes les nuances possibles. Cette mesure risque donc d’être perçue comme un signe négatif. La question est la nouvelle cartographie politique du monde arabe. Les Anglo-Saxons, plus pragmatiques que nous, vont en tirer profit. Ainsi les Américains et les Anglais ont déjà pris contact avec beaucoup de ces nouvelles formations politiques qui ont émergé.

Dominique Thomas.
Dominique Thomas.

Par Jean-Marie Guénois Lefigaro.fr







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “« Entre 5000 et 10.000 salafistes en France »

    1. Roux Daniel Ilan

      Et voilà comment on minimise les dangers, par incompétence et par laxisme. Hitler aussi était inoffensif et on a vu ce qui en est résulté.

    2. Raphaël

      Je suis d’avis que les prédicateurs ne suivent pas la vague anti-israélienne mais plutôt la provoquent.
      Il est insensé de croire que ce qui se passe en Palestine préoccupe les miséreux des pays arabes ou de France, leur principale préoccupation est de subvenir à leurs besoins et on leur sert un bouc émissaire tout trouvé, l’exemple des révolutions du printemps/hiver arabe est flagrant on se soulève contre des tyrans mais tout de suite après on endosse l’anti-sionnisme/antisémitisme au lieu de rechercher comment redresser la situation, le recours facile à la religion est encore une aberration qui mettra ces pays en sous développement et cela grâce aux salafistes si honorés.

    3. Rony d'Alger

      Le discours de ce Dominique Thomas, barbu à la mode des frérots, est éminemment suspect, et même nauséabond,dans la mesure où il banalise l’antisémitisme de ces prédicateurs pousse au crime qui appellent à l’assassinat des Juifs, appel entendu par ce délinquant de cité, qui aurait pu être mis hors d’état de nuire, si l’on avait pris en considération les plaintes de cette mère relativement aux violences exercées contre ses enfants.Pour des raisons lâches, à savoir volonté de minimiser les statistiques d’un commissariat et obéissance aux ordres du pouvoir politique de ne rien faire qui puisse constituer une quelconque étincelle, prétexte à des émeutes,mal venues en période électorale, on a laissé évoluer à sa guise ce merah qui est devenu un horrible assassin.  »  » L’expert  » Thomas oublie de préciser que dans le monde arabo musulman, il se passe aujourd’hui ce qu’il s’est passé naguère dans le monde occidental, c’est à dire que le Juif est considéré comme le bouc émissaire idéal pour justifier tous les errements des dirigeants et tenter de faire oublier leur immense corruption. En ce qui concerne l’attentat sanglant de Toulouse, il est étonnant que les autorités policières et leur ministre de tutelle, qui avaient envisagé, dés vendredi, après l’assassinat des paras de Montauban, la probabilité de la piste terroriste, puisque les policiers antiterroristes de Paris étaient à Toulouse samedi 17 mars, n’aient pas fait protéger les lieux susceptibles d’être visés comme les écoles juives. La communauté juive de Toulouse pouvait-elle prendre des mesures préventives efficaces ? C’est une question qui apparaît beaucoup plus nécessaire de poser que de répéter stupidement comme l’ont fait certains rabbins, petits et grands, « de ne surtout pas faire d’amalgame » . C’est à ceux qui ont des raisons de craindre l’amalgame, c’est à dire aux principaux intéressés de démontrer par une attitude claire et sans ambiguïté, qu’il n’y a vraiment pas lieu de procéder à un tel amalgame. Mais leur circonspection actuelle ne plaide pas en leur faveur, et aurait plutôt à inquiéter les vrais démocrates.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap