toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Yehuda Perl : “L’antisionisme équivaut au racisme”


Yehuda Perl : “L’antisionisme équivaut au racisme”

Ceux qui sont venus hier soir écouter le discours de Yehuda Perl  au cours de l’événement patronné par le Musée de la Tolérance du Centre Shimon Wiesenthal, auraient pu s’attendre à ce qu’on leur propose une variété de raconteurs, que leur soient présentés des tableaux détaillés, ou même qu’on leur fournisse une idée si la situation de l’antisémitisme s’aggrave ou s’atténue.  Mais il leur a donné quelque chose de totalement différent.

Perl, le père du reporter assassiné, Daniel Perl, a exploité la conférence annuelle au sujet de “la situation de l’antisémitisme”, afin de défier le concept conventionnel et de prétendre que l’antisionisme est une sorte de haine qui est bien plus dangereuse pour les juifs que l’antisémitisme.

Il a qualifié l’antisionisme, qu’il a définit comme la négation du droit d’Israël à exister dans le cadre de la famille des nations, comme « la pire forme de racisme ». Selon lui, à l’encontre de l’antisémitisme, l’antisionisme est porteur d’une part de conformité sociale et « se cache sous un voile de débat politique ».

Ceux qui pensent que l’antisémitisme, particulièrement de la manière dont elle teinte le débat sur Israël aux Etats Unis, constitue le plus grand danger, sont dans l’erreur, selon Perl dans le cadre de sa conférence d’ouverture lundi soir. Les juifs, a-t-il dit, sont devenus des experts dans le combat contre l’antisémitisme, et la comparent à une maladie « dont les anticorps sont méconnus ». 

« L’antisionisme est bien pire. Il est plus difficile de le combattre. Il arrive sous une déguisement qui lui permet de s’introduire à l’intérieur de tissus essentiels sans que cela ne soit ressenti », a-t-il dit. Il a interrompu ses propos un moment, puis a ajouté « comme dans notre université ».  

Perl, qui détient un doctorat en ingénierie de l’électricité, est membre de la faculté UCLA depuis 1969. L’expertise du professeur est dans l’intelligence artificielle, le raisonnement humain et la philosophie scientifique. De plus, il est le président de la fondation portant le nom de son fils, une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui encourage la compréhension interculturelle par le soutien de la presse,  le dialogue public et la musique.

Perl a confirmé qu’il « avait passé de nombreuses nuits blanches » à réfléchir au phénomène qui transforme des enfants innocents en haïsseurs.

Le programme qui s’est tenu au Collège Hunter s’est ouvert par une minute de silence au souvenir de Danny Perl, un reporter de “Wall Street Journal” qui a été kidnappé le 23.1.02, alors qu’il faisait la route – ainsi pensait-il – pour interviewer un homme de religion musulmane. Un mois plus tard, ses kidnappeurs avaient fourni la preuve que sa tête avait été coupée dans une vidéo choquante.

Perl le père, a dit qu’il croyait que son fils « avait été assassiné par des antisionistes, et non pas par des antisémites ». Il a confirmé qu’il n’avait pas regardé les segments vidéo qui avaient été filmés par les kidnappeurs de son fils, et a raconté qu’on lui avait décrit les images qui se trouvaient à l’arrière-plan et  qu’elles étaient toutes anti-israéliennes et anti-américaines.

L’animateur, Steve Kroft, du programme “60 minutes” de la CVS, était assis sur la scène avec Perl et lui a demandé si, à son avis son fils avait été kidnappé parce qu’il était juif, parce qu’il était un reporter américain ou à cause des deux.

« A cause d’une combinaison des deux », a répondu Perl. Les kidnappeurs de son fils désiraient humilier l’Amérique, et ont pensé que comme il était juif, leurs actions leurs seraient pardonnées, a dit Perl.

Perl, qui est né à Tel Aviv, parle avec un accent israélien qui rend parfois difficile la compréhension exacte de ses mots. Mais on ne peut se tromper sur sa défense enthousiaste d’Israël et sur sa conviction concernant le lien historique des juifs avec Israël. Quand on lui a posé des questions concernant ceux qui critiquent la politique du gouvernement israélien, il a répondu que, selon lui, l’antisionisme se cache souvent sous leurs mots. Dans son discours, Perl a qualifié l’antisionisme d’« obscène du point de vue moral et plus difficile à combattre sur le plan stratégique ».

« L’antisionisme est dirigé vers la partie la plus vulnérable du peuple juif, les six millions d’habitants d’Israël. Il  les condamne au statut éternel d’apatrides dans un très mauvais quartier », a-t-il dit.

Il a encouragé l’utilisation du mot en “R”, racistes, pour qualifier ceux qui renient le droit d’Israël à l’existence.

« Au début, ils étaient abasourdis. Mais après, le débat s’est tourné … vers le cœur du problème », qui est la négation au Peuple juif de ce qui est accordé aux autres peuples.

Une question posée par le public a demandé à Perl qu’elle était son opinion concernant les juifs qui se disent antisionistes. « La réponse est simple », a-t-il dit. « Il s’agit d’un billet d’entrée à l’acceptation sociale ».

Source : CFCA (Forum de Coordination pour la Lutte contre l’antisémitisme)





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap