toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Scandale : Une émission antisioniste et antisémite sur France Inter ! C’était un canular…


Scandale : Une émission antisioniste et antisémite sur France Inter ! C’était un canular…

Mise à jour du 1er mars 2012 : Cette émission est un « canular » ! Oui, surement mais voilà à quel moment prévient on l’auditeur qu’il s’agit d’un canular et d’une satyre des antisémites et antisionistes ? Nous avons écouté l’émission du début à la fin sans entendre le moindre avertissement. Ainsi l’auditeur non averti du « ton » satyrique de l’émission écoute et interprète au premier degré comme nous l’avons tous fait…

Personne n’imagine que les comédiens ayant joué ce canular puissent être ni antisémites ni antisionistes. Pour autant, de leur « tour d’ivoire » d’artiste ont-ils conscience que des milliers d’auditeurs peu au fait du conflit israélo-palestiniens puissent prendre au pied de la lettre ce qui est dit dans ce canular ?

Si il est louable de vouloir stigmatiser les antisémites et antisionistes, une simple précaution en fin d’émission aurait évité ce déferlement. Imaginez les frottement de mains des antisionistes qui ont écoutés l’émission, se sentant ainsi confortés dans leur position…

Lundi 27 février à 12h30, France Inter diffusait une émission intitulée « A votre écoute, coute que coute » qui a diffusé un dialogue surréaliste où les pires clichés antisémite et antisionistes ont été prononcés !

Plusieurs auditeurs nous ont alerté afin de dénoncer cette émission. L’émission avait pour thème « la femme qui hésitait à s’installer en Israël ».

Voici un extrait des propos tenus :

« Je ne vais pas créer une colonie pour retrouver mes ancêtres »
« Je ne suis pas antisémite , mais c’est vrai assez antisioniste »
« Il faut se mettre à la place des palestiniens qui voient débarquer une horde de juifs sur leur territoire »
« C’est un peu comme quand les allemands ont débarqué à Paris »
« C’est curieux d’infliger aux autres ce que l’on a subi soi même
« Les palestiniens n’ont pas de sous, c’est les juifs qui sont très riches »
« Pourquoi  ils ne reviennent pas en Europe,il n’y en a plus beaucoup en Pologne,.en Hongrie ..mais chez nous en France y en a pas mal déjà »

 

Les animateurs paraissent agacés par leur interlocutrice qui rejette la comparaison des juifs aux nazis,et le rappel des atrocités et persécutions subies par les juifs en Europe qui considèrent comme « crispant et provoquant l’effet inverse »
Et le lapsus révélateur final  » être pris pour des anti-sionistes quand on est juste antisémite « accrédite l’idée que l’anti-sionisme est fortement lié à l’antisémitisme,malgré les démentis de ceux qui tentent de s’en défendre, comme les BEAULIEU qui montrent beaucoup de difficulté à prononcer clairement le terme « juif ».

 

Pour écouter l’émission entièrement :

 

Voici la retranscritpion des dialogues :

Séverine : bon alors voilà mon mari a décidé de partir en Israël

Ensemble, effarés : ouahhh, ouf !!!!

Elle, attristée : combien de temps ?

Séverine : ah non, pour s’installer !

Lui : ad vitam eternam ? il a été muté ?

Séverine : ah non, non c’est un choix, son frère est là bas depuis trois ans

Elle, abattue, soupir désaprobateur : huuuummm… vous avez des enfants ?

Séverine : oui trois ;

Elle, désolée : ahhh les p’tits bouts… et vous pensez que votre couple va tenir le coup ? aussi loin l’un de l’autre, non ?

Séverine : ah non, mais moi je vais le rejoindre

Elle avec un cri : ah d’accord ! mais vous placez les enfants où ?

Séverine : on va pas lesplacer, ils viennent avec nous.

Long silence…

Lui : d’accord mais vous êtes… heueueu… (très étouffé) juif ?

Séverine : comment ?

Lui : vous êtes… (très atténué) juif ?

Séverine : non mais excusez-moi j’entends pas du tout ce que vous dites ?

Lui : non, je vous demandais si vous étiez njuif ?

Séverine : si on est juif ?

Lui : voilà !

Séverine : ah oui d’accord, oui oui mon mari est juif, je suis juive, mes enfants aussi sont…

Elle (lui coupant la parole) : d’accord d’accord, c’est bon, on a compris, on a bien bien entendu, tout le monde est de la même… voilà.

Lui : alors du coup c’est quoi le problème ?

Séverine : he ben je suis française moi alors quitter on pays pour aller m’installer à l’étranger

Lui : mais c’est pas l’étranger pour vous Israël !

Séverine : si c’est un pays que je connais pas !

Elle : oui mais bon vous vous battez enfin si je puis dire pour avoir ce pays quand même alors si c’est pas pour y aller c’est dommage non ? hein !

Séverine : oui enfin c’est mon mari qui a besoin de retrouver sa famille et la terre de ses ancêtres

Lui : oui enfin ancêtres faut aller chercher loin quand même parce que moi je vais pas aller chercher une colonie au Kénya tout ça parce qu’on y a retrouvé des traces des premiers homosapiens qui sont les arrières arrières grands pères (éclats de rire de Elle). Il faut pas me taxer de quoi que ce soit, hein ? je suis pas antisémite… je suis c’est vrai assez antisioniste.

Séverine : oui enfin bon moi aussi y’a des choses que je comprends pas toujours dans la politique d’Israël.

Lui : voilà et ben c’est bien de le dire

Séverine : oui mais enfin c’est pour ça que je conteste le bien fondé de l’état d’Israël

Lui : ah bon !

Elle : d’autant que je crois savoir arrêtez-moi si je me trompe que tout le monde n’est pas tout à fait d’accord sur les tracés, y’a beaucoup de disputes de bagarres sur c’est à moi non c’est à moi, ça c’est chez moi, des gros problèmes d’immobilier, enfin de voisinage hein, quasiment

Séverine : non écoutez quand même ça va au-delà de ça

Lui : oui m’enfin… oui, il faut aussi se mettre à la place des palestiniens qui voient débarquer une horde (étouffé) juive qui revendique leurs terres, c’est un peu comme quand les allemands ont débarqué à Paris ça fait jamais plaisir

Elle : ah oui, c’est vrai, ça fait un p’tit peu pareil, alors c’est curieux, – et là c’est la psychothérapeute qui parle – d’infliger aux autres (sur un ton sentencieux) ce qu’on a subi soi-même.

Séverine : écoutez pardon, mais je vois vraiment pas vous pouvez comparer l’invasion nazie avec la revendication d’un peuple pour un pays

Lui : oui attention je suis pas antisémite, hein ? à la rigueur antisioniste, d’accord ?

Elle : oui c’est vrai que c’est peut-être pas un bon exemple séverine.

Je me demande si ça serait pas plutôt en fait un p’tit peu comme Monaco.

Séverine : quoi ?

Elle : ben la bande à Gaza, c’est un p’tit peu comme Monaco ! une enclave, un petit pays, et ils revendiquent rien eux Monaco.

Lui : si le secret bancaire !

Elle : ah oui ils sont riches… donc ça marche pas du tout ! ben non c’est pas comme les palestiniens, eux ils ont pas de sous, c’est les juifs qui sont très riches.

Lui : c’est vrai ça marche pas pareil.

Séverine (outrée) : non mais attendez qu’est-ce que vous racontez ? y’a des juifs très pauvres notamment en Israël !

Lui : ben pourquoi ils reviennent pas en Europe ? puisque maintenant ça va ? hein je sais pas en Pologne en Hongrie y’en a plus beaucoup, chez nous…

Elle : oh si !

Lui : bon y’en a pas mal déjà, mais y’a plein d’endroits où…

Séverine : est-ce que vous savez combien d’années le peuple juif a subi ?

Lui : oui on sait ça merci, oui mais faut faire attention avec ça parce que à force de le dire c’est galvaudé et ça devient crispant et ça provoque l’effet inverse donc

Séverine (scandalisée) : bon écoutez je suis désolée je vais raccrocher, je peux pas entendre ça je vais raccrocher

Ensemble : mais !

Séverine raccroche.

Elle (sentencieuse) : voilà, elle se pose en victime, y’a pas de dialogue c’est la guerre, des voisins je te jure Philippe y’a des moments où on a envie de leur envoyer Stéphane Plaza et Karine Lemarchand pour réconcilier tout le monde parce que, à force, si ça continue il va y avoir un mort.

Lui : de toutes façons c’est simple on peut pas parler ce sujet sans qu’on soit tout de suite pris pour des antisionistes alors qu’on est juste antisémites.

Elle : et oui… ah non ! non parce que t’as dit…

Lui : qu’est-ce que j’ai dit ? ah non j’ai dit le contraire

Elle : oui

Lui : on peut parler de ce sujet parce qu’on est pris tout de suite pour des antisémites alors qu’on est juste antisioniste, voilà c’est ce que je voulais dire.

Elle : voilà.

Lui : Alors un petit proverbe tchèque pour nos amis qui sont connus pour leur sens des affaires : celui qui a un bon voisin vendra sa maison plus chère !

Elle : alors à bon entendeur salut !

Ensemble : grands rires…





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 28 thoughts on “Scandale : Une émission antisioniste et antisémite sur France Inter ! C’était un canular…

    1. guerchoun

      Scandaleux !!!

      Pourquoi cette femme ne raccroche-t-elle pas?

      Pourquoi le CRIF ne dit-il rien ?

      Pourquoi ne déposent-ils pas pleine ?

      Que font nos intellectuels ?

      Ce sont deux vrais fumiers! et encore le fumier sent moins fort!

    2. Elia

      Qu’est-ce qui vous étonne ?
      Vous entendrez de plus en plus de choses comme ça, à la télé, à la radio, dans la rue, partout. Maintenant on ne se cache même plus de dire n’importe quelle connerie, n’importe quelle mensonge répété par les uns et les autres contre les juifs et Israel.
      La France c’est fini, il faut les laisser fusionner avec l’islam !

    3. Europe-Israel.org Post author

      non il ne s’agit pas d’un faux mais d’un canular ou du moins prétendu canular joué par deux comédiens mais quant on entend l’émission à aucun moment on comprend que c’est un canular car même à la fin ils ne disent rien dans ce sens
      ce qui fait que l’auditeur non averti prend cela au premier degré !

      on peut rire de tout y compris dans antisémites et antisionistes en les imitant mais il faut également informé l’auditeur qu’il s’agit d’une satire sinon on ne peut comprendre

    4. Françoise Siboni Michaelis

      C’est du dieudonné!
      Sous prétexte d’humour, l’on fait passer toutes les horreurs anti sémites, antisionistes, et une personne qui écoute cette émission capte fort bien le message de déligitimation d’Israel.

    5. kravi

      je suis désolé, mais vous vous trompez complètement : cette émission est satirique et très bien faite. Elle reprend tous les poncifs antisémites/antisionistes et les tourne en ridicule. Elle pointe très exactement les comportements et les types de langage des antisionistes/antisémites.
      Réécoute-la attentivement et tu comprendras.
      Le seul ennui, c’est que la masse des auditeurs va l’entendre au premier degré.

    6. Daniele - Europe-Israel.org

      en effet le seul ennui, c’est que les auditeurs vont prendre cela au premier degré, vous avez tout à fait raison.

    7. kravi

      Chère Danielle,
      devons-nous forcément nous mettre au niveau du plus petit dénominateur commun ?
      Le politiquement correct nous tue à petit feu, et je ne parle pas seulement des juifs. La bien-pensance fait plus de mal en ce pays que les salauds assumés.
      L’humour — en particulier juif — est une arme efficace contre les imbéciles. Luttons avec toutes nos armes contre les thuriféraires de Son Onctuosité et de son abjecte indignation sélective anti-israélienne. Cordialement.

    8. Passant

      Tout d’abord, je précise que je n’ai pas d’avis bien defini sur le sujet, et admet tout a fait ne pas etre vraiment sachant en la matière, mais tout de meme, j’aimerais bien savoir ce que vous entendez par sionisme.
      Il me semble que sur le fond, le sionisme est le fait de défendre l’existense de l’Etat d’Israel, chose qui me semble on ne peut plus normale au vu de l’histoire. Mais la question est de savoir quel Etat. Vous ne pouvez pas nier qu’il existe une grande différence entre les frontières telles que définies en 1947, celles qui existent depuis 1967, et celles d’un hypothétique Eretz Israel s’étendant du Nil a l’Euphrate.
      Ainsi, bien qu’agnostique, je me revendiquerais bien volontier d’un sionisme envisageant Israel dans ses frontières de 1947, ou a la rigueure dans ses frontières actuelles post-1967 en supposant une reconnaissance des dommages causés aux populations vivant sur les territoires annexés. Mais je ne vois pas en quoi la critique serait impossible envers un sionisme religieux envisageant un Etat s’étendant bien au dela de ses frontières actuelles, car ce dernier est essentiellement belliqueux, relevant d’une logique conquérante et guerrière qu’il me semble justifié de condamner, de ce de façon générale, pas uniquement en ce qui concerne l’Etat d’Israel.
      Merci de m’éclairer quant a vos positions sur ce point.

    9. pawlickowski

      sincerement je me demande l’interet de dire de telles mensonges,cette emission est fait pour denoncer les antisionistes qui comme ils le disent à la fin sont des antisémites,les gens qui ecoutent cette radio le savent trés bien,car chaque jour il y a une emission de ce genre,sincerement je suis vraiment attristé des mensonges que fait Europe Israel,moi qui aimait beaucoup votre organisation,Si vous mentez la dessus sans exprimer que vous vous etes trompés alors vous ne valez pas mieux que france2,si vous mentez de cette façon alors vous pouvez mentir sur les autres sujets et moi qui prenait votre site pour une source d’informations fiables…..

    10. kravi

      Bien sûr que si, vous avez un avis bien défini sur le sujet. À preuve : votre hypothèse d’un Eretz Israël s’étendant du Nil à l’Euphrate. Pour rappel, le foyer du peuple juif tel que prévu par la déclaration Balfour et le traité de San Remo comprenait Israël, Gaza, évidemment la Judée Samarie plus toute la Jordanie actuelle. Le territoire d’Israël a donc été amputé de 80 %. Ça ne vous suffit pas ?
      il n’y a pas de frontière de 47 : c’est une ligne de cessez-le-feu. Les dommages causés aux populations vivant sur le territoire ont été le fait des Jordaniens. Quant à être belliqueux, je rappelle que toutes les guerres [fort heureusement] gagnées par Israël ont été déclenchées par les nations arabes génocidaires au cri de « égorgeons les juifs ».
      Malgré tout, je doute que vous soyez suffisamment éclairé.

    11. john

      Je suis navré de l’ignorance et de la bêtise de mes co-religionnaires qui ne s’informent plus et qui ne lisent donc plus. Moi qui suis si fier d’appartenir au peuple du livre, je ne vous reconnais plus, enfants d’Abraham d’Isaac et de Jacob qui avait perdu l’arme la plus puissante que nous possédions: l’humour et la dérision. Je suis triste aujourd’hui, car je vois en certain de vous cette absence d’auto-dérision qui a permis au peuple juif de survivre à travers les temps. Est-il besoin de dire que c’est un canular à l’antenne quand la quasi-totalité des médias ont consacré des papiers pour l’annoncer, quand au petit journal de canal+ Laurent Lafitte et Zabou Breitman sont invités? C’est donc bien la preuve que vous n’avez ni lu, ni ne vous êtes informé. Commençons à taper sur les derniers média français qui dénonce l’antisémitisme caché sous l’anti-sionisme et nous serons de plus en plus isolé.

    12. Passant

      @ Lydia M. S’il vous plait épargnez moi vos sacasmes car si je suis ici, ce n’est pas entrer dans une quelquonque joute sans intéret, mais bien pour essayer de comprendre une posittion qui n’est pas la mienne. Je suis au contraire tout ouie et pret a me laisser convaincre par des arguments fondés et resistant a la critique.
      @ Kravi. Fort bien vous m’assénez des traités dont je ne connaissais pas l’existence. Donc soit je reste bouche cousue, subjugué par l’étendue de votre savoir, soit je m’informe sur ces derniers. Et donc apres investigations, il se trouve que ce que vous dites par rapport a ces traités semble inexacte : La Déclaration de Balfour fait référence a « l’établissement en PALESTINE d’un foyer national pour le peuple juif ». Notons d’ailleurs au passage que le mot Etat n’est pas mentioné ; il ne s’agit ici que d’ouvrir la porte a la possibilité d’un Etat juif.
      Et le Traité de San Remo ne fait qu’acter de la division des territoires de l’ex-Empire Ottoman entre la France et la Grande-Bretagne. Mais il n’y est pas fait mention d’un quelquonque Etat Juif, foyer national juif ou tout autre appellation approchant (enfin je ne suis pas sur a 100% sur ce dernier point, merci de m’eclairer dans le cas contraire). Donc désolé mais je n’arrive pas a comprendre votre proposition d’un Etat d’Israel déja amputé a 80% ?! (Et s’il vous plait, acceptez l’idée que je ne suis pas ici pour « raviver un contentieux », que je ne suis pas mandaté pour défendre les palestinens, et que si je trouble un peu votre consensus c’est parce qu’il me semble qu’un site comme celui-ci est plus approprié pour comprendre votre position qu’un site d’appel au jihad, conspi ou autre)
      Quant aux autres points, il existe bel et bien une tendance religieuse au sein du sionisme envisageant un Israel s’étendant du Nil a l’Eufrate, en référence a la définition biblique de la terre d’Israel.
      Les frontieres de 47, une ligne de céssez-le-feu ? Alors s’il vous plait, expliquez moi de quel conflit elles marquent la fin, cela m’intrigue ; je croyait au contraire qu’elles étaient le germe du premier conflit Israelo-Arabe ?!
      Quant aux populations ayant subi des dommages, comment imaginer que lors d’un conflit, une seule des parties commette des exactions alors que l’autre resterait totalement blanche ? Ce serait comme de dire qu’en Irak, Afganistan ou encore Lybie aujourd’hui, seuls les méchants terroristes se salissent les mains. C’est totalement irréaliste. Ainsi, il est probablement vrai que les Jordaniens ont causé des dommages en Cisjordanie lors de leur controle de ce territoire de 1949 a 1967. Mais pourquoi simplement passer sous silence ceux que les Israeliens y ont causé depuis la Guerre des Six Jours jusqu’a aujourd’hui ?!

    13. Europe-Israel.org Post author

      Plusieurs point vous ont échappé :

      1/ En 1917, Lord Balfour, alors ministre britannique des Affaires étrangères, publia sa fameuse déclaration visant à la création d’un foyer juif en Palestine. Au cours des débats qui précédèrent la Déclaration, un député des communes demanda à Haïm Weizman, Président du congrès juif mondial, pourquoi les Juifs tenaient tant à créer leur foyer national en Palestine, alors qu’il existait tant de terres inoccupées de par le monde. Weizman lui répondit : « Pourquoi, Monsieur, faites vous 20 km tous les dimanches pour aller voir votre mère, alors que vous avez quantité de dames âgées dans votre rue ? »

      Après la victoire de 1918, les alliés procédèrent au démantèlement de l’Empire Ottoman à la conférence de San Remo (19 au 26 avril 1920), la Grande Bretagne se vit attribuer la « Palestine » pendant que la France se voyait mandater pour la Syrie et le Liban. Cette attribution fut confirmée par la SDN sous forme d’un mandat accordée à la Grande Bretagne sur la Palestine qui fut appelée de ce fait « mandataire » Ce mandat reprenait intégralement la Déclaration Balfour dans son objectif de créer un foyer national juif, sur les territoires de la « Palestine mandataire ».

      La première chose que firent les anglais, une fois le mandat accordé, fut de détacher des territoires confiés la Transjordanie pour la donner en lot de consolation à la dynastie hachémite, ses alliés, qui venaient de se faire détrôner à la Mecque par les « Saouds ».

      Mais en 1922 la société des Nations (SDN ancêtre de l’ONU) vote la création de deux Etats: l’un Juif sur 23% de la Palestine sous mandat Britannique et l’autre Arabe sur 77%.

      Mais surtout, pendant toute la période 1922-1939 (et même encore après-guerre), Londres restreindra progressivement l’immigration juive à l’encontre du mandat reçu de la SDN, mais ignorera l’immigration arabe très active. En 1930, la Commission Simpson Hope, envoyée de Londres pour enquêter sur les émeutes arabes de 1929, déclara que la pratique britannique d’ignorer volontairement l’immigration arabe illégale à partir de l’Égypte, de la Transjordanie et de la Syrie et de ne la soumettre à aucune restriction, avait pour effet de supplanter les futurs immigrants juifs et de remettre en cause la création du foyer national juif dont la Grande-Bretagne avait reçu mandat.

      La population arabe augmenta le plus dans les villes où d’importantes populations juives avaient créé de nouvelles possibilités économiques. De 1922 à 1947, la population non juive augmenta de 290% à Haïfa, de 131% à Jérusalem et de 158% à Jaffa. La croissance dans les villes arabes fut plus modeste : 42% à Naplouse, 78% à Jénine et 37% à Bethléem. En tout, la population arabe augmenta de 120% entre 1922 et 1947.

      Le gouverneur britannique du Sinaï de 1922 à 1936 fit cette remarque : « Cette immigration illégale se poursuivait non seulement à partir du Sinaï mais aussi de l’Égypte, de la Transjordanie et de la Syrie, et il est très difficile de plaider la cause de la misère des Arabes si en même temps on ne pouvait pas empêcher leurs compatriotes des États voisins d’aller partager cette misère »

      Selon un rapport de la Commission Peel, en 1937, « le manque de terres est …dû moins à l’étendue des terres acquises par les Juifs qu’à l’augmentation de la population » arabe.

      On peut penser que le plan britannique était de noyer la population juive dans la population juive pour n’avoir pas à tenir la promesse de la Déclaration Balfour et à respecter le mandat confié par la SDN d’implanter un foyer national juif en Palestine, en mettant en avant la démographie.

      Mais vint la 2ème guerre mondiale et la barbarie nazie fit avorter la félonie anglaise.

      2/ Ce que vous appelez la « Cisjordanie », appelée ainsi depuis l’occupation Jordanienne de 1948 à 1967, s’appelle en fait la Judée Samarie et fut de tout temps le berceau du Judaïsme. La population juive y était bien implanté jusqu’à l’invasion lors de la Guerre d’indépendance par les Jordaniens. Ces territoires furent reconquis lors de la Guerre des Six Jours (libérés d’un point de vu Juif).
      Les populations Arabes s’y sont installés à partir de 1948: les Arabes fuyant les combats. Ceux que vous dénommer « palestiniens ».

      EN 1967 Israël repris la Judée Samarie, berceau du judaïsme où s’y trouve la plus part des tombeaux des patriarches. Ces territoires furent considérés par l’ONU comme territoires occupés non pas aux Palestiniens, qui jusque là n’ont jamais existé, mais occupés aux Jordaniens !

      La Jordanie finit par renoncer à la Judée Samarie. Ils ont été attribués partiellement par les Accords d’Oslo à l’Autorité Palestinienne jusqu’à la signature définitive d’un Accord de paix.

      3/ Bien sur qu’il y eut des morts des deux côtés. Simplement ceux dont on ne parle jamais furent les morts Juifs.
      De même tout le monde ne parle que des réfugiés palestiniens, appellation fausse on devrait dire « réfugiés arabes ».
      Entre la Guerre d’indépendance et celle des Six Jours c’est environ 800 000 réfugiés Arabes qui fuirent dans les pays arabes voisins.

      En revanche personne ne parle des 900 000 Juifs qui durent fuir les pays Arabes du Moyen Orient et du Maghreb suite au conflit israélo-arabe. 600 000 d’entre eux trouvèrent refuge en Israël, le reste dans les pays occidentaux perdant tout au passage…

      Personne n’en a jamais parlé, aucune agence de l’ONU ne fut créer pour eux contrairement aux arabes. (lire cet article sur el sujet: http://www.europe-israel.org/2012/02/comment-les-refugies-palestiniens-furent-inventes-recit-d%e2%80%99une-escroquerie-par-jean-marc-moskowicz/)

      Les frontières de 1947 est une boutade pour dire « revenir avant la création d’Israël ». Il existe sur le problème des frontières 2 étapes:
      – les frontières de 1948, lignes de cessez le feu. La Jordanie a annexé la Judée Samarie sans que l’ONU n’y trouve à redire, ni les « palestiniens » qui n’existaient pas à l’époque, ni les pays arabes. Annexant au passage une partie de Jérusalem.
      – les frontières de 1967, ligne de cessez le feu. Israël a repris Jérusalem et l’a annexé en faisant sa capitale. Ainsi que la Judée Samarie qu’Israël aurait pu annexée de la même façon, cela aurait coupé court à toutes ces polémiques.
      Au lieu de cela Israël n’a pas annexé la Judée Samarie, acceptant de réserver ce territoire pour les réfugiés Arabes. La suite on la connait: création du « peuple Palestinien » vers le début des années 70, etc…

      Jusqu’à cette époque les Arabes ne revendiquaient nullement un pays puisqu’ils venaient pour la plus part des pays Arabes voisins et se considéraient comme appartenant à la Nation Arabe (voir les discours du Grand Mufti de Jérusalem sur la Nation Arabe, et il désignait à cette époque comme « palestiniens » les Juifs vivant là).

      Les Juifs étaient majoritaires sur toute la partie ouest de la Palestine Mandataire. Dans toutes les villes. C’est ce qui a conduit à vouloir créer le futur Etat Juif sur cette partie.

    14. Passant

      Je vous remercie pour cette reponse qui éclaire plusieurs points qui m’étaient inconnus.

      Je ne savais pas que le principe de la Déclaration de Balfour avait été repris et intégré aux résultats de la Conférence de San Remo. Et ceci est important parcequ’on sort alors d’une relation purement bilatérale entre les représentants juifs et le gouvernement britanique, puisque les principaux acteurs de la Premiére Guerre Mondiale ratifient le Traité de San Remo. Notons cependant que les pays arabes ne sont évidement pas conviés et invités a donner leur avis, bien que premiers concernés…
      Je ne savais pas non plus que les populations juives étaient majoritaires dans l’ouest de la Palestine, et cela est un point important. Cependant je me demande si cet état de fait résulte principalement de l’immigration juive de la première partie du XXème siècle ou si cela remonte bien avant. Cela vient s’ajouter a l’importance identitaire de ces territoires.
      D’un autre coté, la Judée-Samarie, puisque vous préférez l’appeller comme cela, n’a pas été habitée QUE par des juifs et TOUS les arabes d’aujourd’hui n’y ont pas imigré durant les 60 dernières années, ainsi, et en dépit de l’imigration arabe massive que vous avez soulignés, il existe bien des populations arabophones anscestrales, qui ont aussi des droits historiques sur cette terre.
      Et c’est la question de la définition du sionisme revient. Veut-on un sionisme modéré et laique ou un sionisme religieux ? Car la définition de ce que doit etre l’Etat d’Israel en depend fortement, ainsi que le degré de reconnaissance droits des minorités… Entendons-nous cependant, je sais que sur le papier les droits des minorités sont respectés ; les faits sont parfois plus discutables, notament avec les tribunaux militaires dans les « territoires occupés », meme s’il me semble que les choses se passent plutot correctement en Israel meme.

      Enfin, je ne comprend toujours pas cette histoire de frontière. Je ne voit pas en quoi parler des frontières de 1947 revient a parler d’avant la création d’Israel !? C’est bien en 1947, via la résolution 181 de l’ONU, qu’est créé l’ETAT d’Israel non ? Parler des frontieres de 1947 revient donc a parler précisément de la création d’Israel, en tant qu’Etat, en aucun cas d’avant sa création ! Ensuite, au cours des deux guerres, de 1948 et 1967, les frontières sont effectivement des lignes de cessez-le-feu, mais donnent de nouveaux territoires a Israel, dont certains seront par la suite rétrocédés. Cependant, des territoires acquis lors de guerres, quant bien meme ces guerres sont initiées de l’extérieur, sont-ils légitimement acquis ?

    15. Europe-Israel.org Post author

      Vous tentez d’inventer un droit ancestral d’un peuple arabe sur ces terres tout en refusant aux Juif le même droit alors que la présence juive en Palestine est incontestable depuis 2 000 ans:
      Il y a suffisamment de preuve historique sur ce point.

      Oui vous avez raison il y a eu des frontières définies par la résolution 181 mais elles n’ont été acceptées que par les Juifs et bousculées dès la création de l’Etat d’Israël.

      Toutes les frontières dans le monde sont le résultat de guerres diverses. Il en était de même quand la Jordanie a occupé la Judée Samarie et l’a annexée. Personne ne s’en est jamais ému entre 1948 et 1967…
      Aujourd’hui les frontières de 1967 pourraient parfaitement s’appliquer « tel quel ». Mais c’est justement la volonté d’Israël depuis 60 ans de négocier un vrai traité de paix, pas celles des Palestiniens…

      Quant au sionisme: si il existe un sionisme qui revendique le Grand Israël, il n’a pas droit au chapitre sur un plan politique.
      Tous les gouvernements successifs ont tenté de négocier avec les voisins d’Israël et dès qu’un accord de paix a été signé, Israël a rendu les territoires occupés.

      La question d’un sionisme religieux ne se pose pas sur un plan politique. Il n’y a aujourd’hui que le pragmatisme politique (comme partout ailleurs).
      C’est un faux argument des anti-sionistes de prétendre que le sionisme religieux souhaiterait un Grand Israël. Dans les faits et sur un plan politique cette thèse n’existe que dans les fantasmes arabes.

      Quant aux minorités vivant en Israël, sachez que d’après plusieurs sondages elles refuseraient d »‘intégrer un futur Etat Palestinien et préféreraient rester vivre en Israël… Là encore c’est l’argument bidon des anti-israéliens qui tentent de faire passer Israël pour un Etat d’Apartheid ce qui un pur mensonge

      Quant aux territoires sous contrôle Palestinien, ils sont gérés totalement par les Palestiniens et si il existe une quelconque ségrégation elle relève de leur seule autorité et en aucun cas d’Israël !

      Israël ne gère pas les territoires sous contrôle Palestinien.

      Donc prétendre que des minorités arabes seraient opprimées est la encore un faux inventé de toute pièce par le propagande arabe.

    16. Passant

      1) lisez moi, je n’ai jamais dit que je contestais un droit ancestral des juifs a vivre sur ces terres, et donc par extension l’existence de l’Etat d’Israel. Je ne me qualifie ainsi pas d’anit-sioniste. Je souligne simplement que nous sommes ici sur un territoire ayant abrité des populations différentes au cours du temps. Toute paix durable ne peut donc passer que par une reconnaissance mutuelle de ces fameux droits ancestraux. La seule issue est de partager cette terre.

      2) J’apprécie le fait que vous reconnaissiez le danger d’un sionisme religieux, qui est pour moi une forme de fondamentalisme. Et bien que d’accord avec vous sur le fait qu’il n’a pas ou quasiment pas d’echo sur le plan politique, je me méfie de son importance sur le plan sociétal. Tout comme je me méfie des fondamentalisme musulmans, chrétiens évangélistes, hindouistes… par leur capacité a cristaliser et canaliser les haines et les désespoirs.

      3) Quant au droit des minorités, relisiez mon précédent post et vous verrez que j’admet tout a fait qu’il sont respectés en Israel, qui n’a rien a envier au reste des démocraties occidentales (cela dit largement imparfaites). Je pose la question de la situation dans les « territoires occupés ». La justice y est-t-elle ou non rendu par des tribunaux militaire ? Les procès y sont-ils ou non expéditifs ? Les prévenus y sont-ils ou non systématiquement condamnés ?

      4) Toutes les frontières sont peut-etre le résultat de guerres mais elles ne se stabilisent que de deux différentes façons : a) le vainqueur est trop puissant, et trop durablement puissant, pour que le vaincu soit en mesure de réclamer ses terres ; b) les nouvelles frontières sont mutuellement reconnues par un accord d’armistice. Nous ne sommes dans aucun de ces cas en ce qui concerne le conflit israelo-arabe et les frontières restent donc un point d’achoppement important, une raison pour des conflits futurs.

    17. Europe-Israel.org Post author

      3/ sur le point concernant les territoires sous contrôle de l’Autorité Palestinienne, c’est cette autorité qui juge et emprisonne. Israël n’y a aucun droit de regard selon les accords d’Oslo et ne s’occupe de rien dans ces territoires.
      En revanche si un terroriste est arrêté il peut relever des Tribunaux israéliens (comme n’importe qui ayant commis un délit ou crime)
      Les tribunaux militaires n’agissent que dans certains cas très précis de terrorisme mais pas dans les territoires palestiniens.

      4/ sur ce point vous vous trompez: Israël est largement vainqueur et c’est uniquement de sa seule volonté que les territoires ont été donnés aux palestiniens en espérant signer un accord de paix.
      Malheureusement il n’y a aucune volonté de paix chez les dirigeants palestiniens et leur stratégie est de tout faire pour délégitimer Israël sur le plan international afin que le jour venu ils obtiennent des soutiens internationaux…

      Cette stratégie ne mènera à rien qu’à une radicalisation des deux côtés et Israël sera acculer tôt ou tard à reprendre ces territoires pour les mettre sous contrôle.

      Quand les Palestiniens admettront que ce n’est QUE par la négociation avec Israël qu’ils obtiendront leur Etat et non par leurs refus incessant, alors il sera toujours temps de rentrer dans le sujet des frontières du futur Etat.

      Pour le moment, dès lors où ils refusent tout en bloc à commencer par la reconnaissance d’Israël, parler de frontières est purement hypothétique.

      Israël a déjà proposé dans le passé d’énormes concessions qui ont toutes été refusées. Aujourd’hui le gouvernement n’est plus aussi « tendre » et près à tout concéder sans contrepartie. et il a bien raison car nous avons vu ce que cela a donné avec Gaza !
      Gaza a été donné aux palestiniens de façon unilatérale par Israël qui s’est retiré et a vidé toutes les implantations juives. En échange les palestiniens leur ont offert un accroissement du terrorisme et des milliers de tirs de roquettes et de missiles, façon particulière de vouloir la paix…

      En fait dans l’esprit « arabe » en général et palestinien en particulier, le retrait unilatéral de Gaza a été analysé comme une faiblesse d’Israël et donc ils cherchent à enfoncer le clou encore plus loin…
      Grave erreur d’analyse de leur part…

    18. Europe-Israel.org Post author

      Exit le pseudo Passant car après avoir tenté de nous endormir, il vient de déposer un commentaire qui reprend point par point les pires arguments des pro-palestiniens sur Gaza, le « fameux » blocus et la justification des terroristes !

      Au plaisir de ne plus vous lire sur nos colonnes…

    19. Bako

      Nous connaissons tous les orientations idéologiques de Canal+ , au du nombre de documentaires et d’émissions projetés à la défaveur d’Israël alors arrêtez de nous faire passer des vessies pour des lanternes.

      Malheureusement après tout cette rhétorique du pseudo bien pensant et des idées qu’il faut pour paraître « in » dans les dîners mondains ou simplement à la cantine du boulot…Nous avons du (a tord mais contraint) troquer notre bel humour contre de la vigilance…Comprenez nous…

    20. Mister

      13/05/12
      Comme il y a des mensonges et des contre-vérités je vous propose une vision non pollué sur le sujet Israël-Palestine
      Il faut visiter le site Castel Bleu « artificialité de la nation palestinienne. » il y a des cartes géographiques, il y a le témoignages des visiteurs de cette « Palestine inventé » par l’empire romain pour punir les juifs, car ils ont osé résister aux légions romaines, quitte à perdre leur vie. D’ailleurs les premiers palestiniens ont était les juifs, et les juifs qui émigrent en France dans les années 30/40 on les appelait des juifs palestiniens, et aux arabes de Palestine on les appelait des arabes jordaniens.
      En 1947 Israël avait accepté les frontières selon le partage par les Nation Unies, mais ce sont les arabes qui les ont refusés en pensant avoir le tout, et ils ont fait la guerre contre un pays minuscule et mal dessiné, et contre toute attente, c’est Israël qui a gagné la première guerre contre une coalition d’états arabes, et le cessez-le-feu, lui a accordé quelques territoires en plus et des frontières moins compliquées à tenir. (la Jordanie à aussi profité de la guerre pour annexer 3/4 de la Zone International autour de Jérusalem, pour la vider des juifs, en détruisent villages et synagogues). En 67 les pays arabes ont commencé la tactique de l’étouffement d’Israël en fermant le détroit de Tiran international par l’Égypte, ce qui provoqua un « Casus belli », et encore le cessez-le-feu lui a donné à Israël des nouvelles frontières plus faciles à défendre. La guerre du Kippour en 73, fut encore la démonstration qu’à force de faire la guerre à Israël et de perdre, les pays arabes n’ont pas pu délégitimer, ni détruire Israël, bien au contraire le renforcer. A nouveau les pays musulmans cherchent à étouffer Israël avec la complicité de l’ONU et de ses membres. Et?
      Si les hostilités recommencent encore une fois, nous serons tous en danger et pas qu’Israël, car l’islamisme est international et la radioactivité qui peut nous tomber dessus, aussi.
      Je ne suis pas arabe ni juif, mais très lucide. Salut

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap