toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Arabes de Jérusalem-Est: la réalité en face


Les Arabes de Jérusalem-Est: la réalité en face

Selon de récentes enquêtes menées sérieusement et conformément aux standards internationaux, les Palestiniens de Jérusalem-Est sont plus nombreux à préférer demeurer citoyens israéliens plutôt que devenir habitants d’un nouvel Etat palestinien. 

Par David Pollock

  • Selon de récentes enquêtes menées sérieusement et conformément aux standards internationaux, les Palestiniens de Jérusalem-Est sont plus nombreux à préférer demeurer citoyens israéliens plutôt que devenir habitants d’un nouvel Etat palestinien. En outre, 40% se disent qu’ils auraient probablement ou certainement déménagé pour vivre sous un gouvernement israélien que  sous un régime palestinien.
  • 44% des Palestiniens de Jérusalem affirment qu’ils sont  plus ou moins satisfaits de leur mode de vie. C’est un pourcentage élevé comparé aux autres populations dans le monde arabe. Environ 30% seulement sympathisent avec le Fatah ou le Hamas ou avec le mouvement arabe islamique. Les affaires politiques ne figurent  pas comme une préoccupation principale.
  • 41% pensent que le conflit armé probablement ou certainement se poursuivrait même après la signature d’un accord de paix, et cela concerne une population modérée des Palestiniens. Seul un tiers affirme que la démarche unilatérale palestinienne à l’ONU aurait un effet positif sur la vie quotidienne. Les deux tiers affirment qu’une telle initiative n’aurait aucun effet positif.

Que pensent vraiment les Palestiniens vivant dans les 19 quartiers arabes de Jérusalem-Est  sur le gouvernement israélien et comment voient-ils l’avenir de leur ville ?

Loading...

Les enquêtes ont été menées sur un échantillon de 1039 résidents arabes et couvrent tous les quartiers de la ville soit un modèle représentatif de toute la population palestinienne par âge, éducation, sexe, profession, quartier et revenu.

44% déclarent avoir un revenu mensuel de 4,800 shekels (1200$) ou plus. La moitié de la population vivent beaucoup mieux que les Palestiniens de Cisjordanie, presque au même niveau que les Arabes vivant à l’intérieur d’Israël d’avant juin 67, mais nettement inférieur à celui de la population juive israélienne. En comparaison aux autres Palestiniens de Cisjordanie, et certainement dans la bande de Gaza, le niveau de vie des Palestiniens à Jérusalem-Est est relativement bon.

Toutefois 56%  des interrogés signalent qu’ils ressentent une certaine  discrimination de la part des autorités municipales et  qu’ils ne sont pas toujours traités équitablement.

Rappelons que les Palestiniens de Jérusalem Est ont un statut spécial et des cartes d’identité bleues comme les Israéliens, leur permettant de se déplacer librement  en Cisjordanie ou à l’intérieur d’Israël. C’est une population qui travaille souvent dans la partie ouest de la ville. Elle a accès à l’éducation, l’emploi, le transport et les avantages sociaux israéliens et donc ne souhaite pas abandonner ces avantages et privilèges en échange de la citoyenneté palestinienne.

En devenant citoyens de la Palestine, ils craignent perdre leur emploi en Israël, leur libre circulation, leur soins de santé, l’accès à la vieille ville et à la mosquée al- Aksa, ainsi que l’accès avec leur famille à la plage méditerranéenne.

Bon nombre des préoccupations sont similaires à celles exprimées à travers toute la région et en témoignent les soulèvements en Egypte, en Tunisie et au Yémen. L’opinion publique arabe est surtout préoccupée par les problèmes économiques, la corruption, et les libertés d’expression et de circulation.

Learn Hebrew online

.jcpa





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Les Arabes de Jérusalem-Est: la réalité en face

    1. Europe-Israel.org Post author

      tout à fait d’accord mais nous respectons les termes employés par l’auteur de l’article

    2. Charles Etienne NEPHTALI

      Je suis quand même surpris et surtout furieux (c’est un euphémisme, bien sûr) de lire sur votre site des (gros) mots comme « Palestine », « Palestiniens », « Cisjordanie ».

      Car enfin, a-t-on parlé d’Israël avant le 14 mai 1948 ?
      Car enfin, a-t-on parlé d’un Israélien avant cette même date ?
      Est-ce qu’on dit ou est-ce qu’on écrit « Cisrhénanie » pour désigner l’Alsace et la Lorraine ? Ce que vulgairement parlant est appelé « Cisjordanie », à mon sens, est la Judée et la Samarie, n’en déplaise à M. David Pollock .

      Afin de ne pas mourir idiot, ce qui est ma hantise, merci de me faire savoir où se trouve ce non-pays que M. David Pollock dénomme « Palestine » ? C’est où et c’est quoi « la Palestine » ?

      Pour la même raison, est-ce que « palestinien » est une nationalité ?

      Pour la même raison également, faites-moi savoir s’il vous plaît qui est M. David Pollock.

      Bien que Jérusalem ait été réunifiée après avoir été libérée au cours de la Guerre de Six Jours, à la rigueur, qu’on parle de Jérusalem-Est et de Jérusalem-Ouest, je pourrais, à contre cœur bien sûr, le concevoir à défaut de l’admettre du fait des conséquences désastreuses pour cette ville qui nous est si chère de la guerre d’Indépendance de 1948, mais pour les autres noms, de grâce, qu’ils soient évités et bannis de notre vocabulaire. Laissons ce « soin » aux détracteurs et aux ennemis d’Israël, il en existe, savez-vous ? Merci.

    3. Mivy

      Cette étude date de l’an dernier, je crois que c’est du réchauffé.
      Le mépris des populations musulmanes qui habitent encore le pays fait peine à voir, beaucoup de juifs sont devenus aussi racistes que les polonais étaient antisémite avant guerre. Même mentalité de refuser tout droit aux autres.

    4. jb

      « C’est où et c’est quoi « la Palestine » ? « :
      « « Palestine » (latin : Palaestina, dérivé du grec ancien ????????? / Palestína ; arabe : ?????? / Filast?n, hébreu : ??????? / Palestina) est un nom fréquemment utilisé depuis l’ère romaine pour désigner la région du Proche-Orient située entre la mer Méditerranée et le désert à l’est du Jourdain1. Elle inclut traditionnellement les régions antiques de la Galilée (autour du lac de Tibériade et jusqu’au Mont Liban), la Phénicie et la Samarie au nord, de la Judée, la Philistie et l’Idumée au sud, régions auxquelles ont pu s’ajouter selon les époques la Pérée au nord-est de la mer Morte, la Batanée et la Décapole au-delà du Jourdain. »

      Depuis l’époque romaine les habitants de cette région sont donc appelés palestiniens. Il était par ailleurs utilisé par les sionistes avant 1948… Un peu de sang froid peut faire du bien, on ne fonde pas une nation sur une religion.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *