toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La psychologie des Juifs qui adoptent la posture de leurs ennemis : Manfred Gerstenfeld interviewe Kenneth Levin


La psychologie des Juifs qui adoptent la posture de leurs ennemis : Manfred Gerstenfeld interviewe Kenneth Levin


Warning: strpos(): Empty needle in /var/www/www.europe-israel.org/web/wp-includes/media.php on line 1608

« Un certain nombre de Juifs et d’Israéliens adoptent les critiques venant des cercles antisémites et des extrémistes anti-israéliens. Ils ont eu beaucoup de précurseurs au cours de la longue histoire de la Diaspora juive. »

« Ce phénomène révèle de grandes similarités, au niveau de la psychologie humaine, avec les réponses des enfants victimes d’abus chroniques. Ces enfants ont tendance à s’accuser d’être la cause de leurs souffrances. Dans leur condition dénuée de tout recours, il leur reste deux alternatives : Soit, ils parviennent à reconnaître qu’ils sont traités en victimes expiatoires de façon inique et pourront se réconcilier avec eux-mêmes, malgré le fait de se voir réduits à l’impuissance, soit il leur reste à s’accuser d’être à l’origine de leur situation difficile. L’attrait de cette dernière proposition – « Je souffre parce que je suis foncièrement mauvais » – provient du fait qu’elle comble le désir de reprendre du contrôle, et répond au fantasme qu’en devenant « bon », ils finiront par arracher des représailles moins violentes de la part de leurs tourmenteurs. Aussi bien les enfants que les adultes cherchent invariablement à éviter de rester sans le moindre espoir ».

 

L‘intellectuel américain antisioniste et pro-négationniste Noam Chomsky idôle des palestinophiles

Kenneth Levin est psychiatre, historien et auteur de plusieurs livres, parmi lesquels : The Oslo Syndrome : Delusions of a People under Siege. 1. [Le Syndrome d’Oslo : les Désilusions d’un peuple assiégé].  Il est formateur clinicien en psychiatrie à l’Institut Médical d’Harvard.

Dans le Syndrome d’Oslo, Levin explique l’attitude des Israéliens qui sont atteints de haine d’eux-mêmes : [Il y a] « une volonté de croire qu’Israël a le contrôle de circonstances particulièrement stressantes sur lesquelles, malheureusement, il n’y a pas de contrôle réel. Une paix authentique n’adviendra au Moyen-Orient que, lorsque le monde arabe, qui est, de loin, le parti dominant dans cette région, finira par percevoir une telle paix comme étant dans son propre intérêt. Les politiques israéliennes ont, en fait, très peu d’impact sur les perceptions arabes, de ce point de vue, bien moins, en tout état de cause, que les dynamiques des politiques intérieures au sein des États Arabes et que les rivalités interarabes ».

Lévin ajoute, à présent : « La vulgarisation de la haine contre Israël, qui est ventilée par les gouvernements arabes, les systèmes éducatifs, les médias et les prédicateurs musulmans, est profondément ancrée dans l‘opinion arabe. Ce n’est pas un phénomène totalement isolé, mais il se coule dans un cadre bien plus vaste. Depuis les tous premiers jours de l’édification du monde arabo-musulman, il y a toujours eu une animosité très répandue contre les minorités aussi bien ethniques que religieuses, dans cette région. Ce serait une erreur d’attribuer, par exemple, la pression exercée contre les minorités chrétiennes, exclusivement comme le résultat de l’émergence du fondamentalisme musulman. L’hostilité arabo-musulmane populaire a, aussi, conduit à des pressions exercées contre des Musulmans non-Arabes, tels que les populations berbères d’Afrique du Nord. »

 

Uri Avnery qui appartient à une tendance de la gauche radicale israélienne, autrement dit anti israélienne. Il se définit comme post sioniste.

« Alors que ces Juifs et Israéliens qui adoptent des argumentaires anti-juifs le font, habituellement, dans l’espoir de s’attirer les bonnes grâces des ennemis des Juifs, ils reconnaîtront difficilement cette source de leur motivation. Ils prétendront plutôt, en règle générale, que leur position ne fait que refléter une position morale ou éthique bien supérieure. »

 

Au milieu de qui vous reconnaissez, Michel Warschawski , pathologiquement anti-sioniste, il souhaite le remplacement d’Israël comme État juif par un État binational. Manière détournée de souhaiter l’éradication d’Israël.

« Par le passé et encore actuellement, les antisémites ont communément prétendu que les Juifs étaient exclusivement intéressés par leur propre bien-être. Cela a conduit de nombreux Juifs à concentrer leurs énergies sur des causes sociales plus larges, même lorsque la communauté juive souffrait d’une situation défavorisée unique en son genre. Les Juifs qui suivent ce processus, n’admettent habituellement, pas qu’ils le font pour éviter d’être accusés de chauvinisme ou d’esprit de clocher. Ils prétendront, plutôt, être habités d’un sentiment de justice transcendante et par des préoccupations profondes de vouloir répondre à des besoins universels. »

« Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, particulièrement après que fut révélé le programme d’extermination nazi, vers la fin 1942, de nombreux dirigeants juifs américains, ont cherché à provoquer une prise de conscience sur la situation tragique des Juifs d’Europe, afin de promouvoir des efforts pour les sauver. Pourtant, ils ont aussi limité leur campagne, par crainte de réveiller la colère du public contre une préoccupation juive centrée sur un problème juif, et ils ont souvent rationalisé cette façon de faire, comme si elle reflétait leur dévotion à une tâche plus hautement patriotique, visant à gagner la guerre. C’étaient, plus largement, des voix non-juives qui ont insisté sur le fait que le programme d’extermination nazi n’était pas seulement un crime contre les Juifs, mais bien un crime contre la civilisation et contre toute l’humanité, et qu’il devait, par conséquent, faire l’objet de la préoccupation de tout un chacun ».

Levin observe que : « Durant les soixante dernières années, la communauté juive américaine, dans l’ensemble, a énergiquement adopté une position de soutien à Israël. Cela a été rendu plus facile par le fait que le très large public américain éprouve, traditionnellement, de la sympathie envers l’État juif. »

       

La pathétique secte des Neturé karta …

« D’un autre côté, Israël s’est trouvé exposé à de nombreuses critiques, dans certains médias américains, sur beaucoup de Campus et au sein de courants dominants des églises libérales. Ces segments de la communauté juive qui vivent et travaillent dans des environnements hostiles à Israël, adoptent communément les poncifs anti-israéliens présents dans leur entourage. Et ils insistent souvent sur le fait qu’en se comportant de la sorte, ils font preuve de grande vertu. »

 

Alain Krivine qui croit dur comme fer que lorsque l’on est juif, on ne peut pas être antisémite …

« Les dynamiques psychologiques des communautés sous le coup de l’hostilité ambiante expliquent pourquoi, autant à l’extérieur qu’en Israël, le siège virtuel mis en place autour de l’État Juif continuera à mener des segments des communautés juives à soutenir leurs assiégeants et à exhorter à une réforme juive de l’intérieur, comme si c’était le plus court chemin pour obtenir un soulagement. Pourtant, la voie qu’ils préconisent n’est pas moins délirante que celle des enfants violentés qui s’accusent des abus qu’ils subissent. »

  

Edgar Morin et Esther Benbassa aussi … comme tant d’autres …

Tout autant que ces enfants, ils se destinent psychologiquement à une vie d’abnégation auto-imposée et de misère. Dans le cas des Juifs culpabilisant Israël pour la haine qui est dirigée contre lui, la misère qu’ils cultivent va bien au-delà d’eux-mêmes et, en définitive, elle sape l’existence même d’Israël ».
Le Dr. Manfred Gerstenfeld préside le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme

 Source : Lessakele, Adaptation : Marc Brzustowski.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “La psychologie des Juifs qui adoptent la posture de leurs ennemis : Manfred Gerstenfeld interviewe Kenneth Levin

    1. josette benchetrit

      Il y a plusieurs mécanismes en jeu qu’on peut résumer dans le concept de
      l’identification à l’agresseur dont le but est le suivant:
      si je suis (comme)lui, je ne serais plus agressé. Je serai même aimé.
      L’agresseur est lui-même vu comme le Surmoi: la base est que si je suis conspué, c’est que je le mérite, que je suis coupable, même si, comme dans le Procès de Kafka, je ne sais pas de quoi je suis accusé.Donc je vais être comme l’agresseur, mon Surmoi, et je serai bon à mes propres yeux. Mais aussi aux yeux des autres.
      C’est la base du desir d’être comme les autres: si je prends leurs arguments, si je developpe un discours contre les comme-moi, ici, ma « race » ou considérée comme telle par l’Autre représenté par le discours courant, honnie par l’autre majoritaire, je mangerais à leur table, je serai aimé, reconnu et pas menacé. On voit ça chez les parents d’enfants battus: souvent ils ont été eux-mêmes maltraités et, pour ne pas remettre en cause le parent idealisé, ils feront comme lui, croyant ainsi être enfin digne du parent persécuteur. Si je suis avec les persécuteurs, je serai admis et reconnu. Sinon, je serai haï et menacé, exclu, voire tué pour mon indignité.
      Lorsque nous arrivons à lutter contre cette tentation de se sentir coupable dès qu’on nous fait un reporche, alors, nous acceptons le risque de nous faire , en effet, exclure. MAis ce prix est celui à payer pour tenter de modifier sérieusement l’Autre, de le rendre plus intelligent, moins inflexible. il faut que l’Autre soit barré par la castration, vu comme imparfait donc perfectible, pour qu’il puisse permettre au sujet d’en passer par là et de sorte de la jouissance pulsionnelle sous le contrôle du Surmoi pousse-au- jouir.

    2. george economou

      lisez: « CHOMSKY GRILLING LINGUICA » de Rochelle Owens
      New Verse News.Com
      un poeme au sujet de alterjuif
      Chomsky dont l’esprit pervers
      se manifeste partout

    3. yguj

      C’est lettre a était envoyer a l’ensemble des service sociaux de France ainsi que l’ensemble du réseaux sociale , l’ensemble de la presse , l’ensemble des partie des partie politique , l’ensemble des ministre , président , ainsi que des millier de particulier …..Nous avons travailler a l’escale 21,avenue des cordeliers 17000 la rochelle 0546443885 qui géré les foyer sur la Rochelle notamment l’accueille d’urgence de nuit tout cela sous la coupel du conseil générale qui lui même sous la coupel de grande famille rochelaise qui dirige le tourisme et l’économie de la rochelle.Depuit plus de 11 ans le conseil générale et d’autre personne ce font et ce sont fait de l’argent avec la misère des gens en toute tranquillité de la xénophobie pervers , les fond destiner au social qui sert aussi a faire tourner quelque salaire de travailleur sociaux de famille rochelaise,les foyer sont infécte chargeé de multiple infection comme la galle , dénoncer par plusieurs association de plaignant ainsi que de nombreuse personne , mais que tout cela reste sans suite vue que la police est sous la coupel du conseil générale et sous l’influence des famille puissante ou des multi nationale ,sauf que tout cela fait et a fait beaucoup de mort , des gens meurt dans les foret ou autour de la Rochelle les rue devant même les foyer ce qui est de la non assistance a personne en danger ,sans aucune assistance des vieux des jeune étudiant étranger an majorité mais aussi francais non rochelais en situation précaire devenus sdf étranger ex…de toute horison….tout cela s’explique par le mots d’ordre du conseil générale d’éviter de faire du sociale pour préserver la manne financière du port et autre notamment en préservant le tourisme donc étranger sdf ex….ne sont pas la bien venu tout cela avec la pression des familles multi national rochelaise en majorité qui dirige le bisnesse.le principe est simple ce n’est pas du sociale mais de la desocialisation , la majorité des passager sont étiquetait comme droguer marginaux dangereux ex….afin de justifier le manque de sociale , le paradoxe c’est que la majorité des travailleur sociaux sont sous drogue ,ou avec de lourd probleme psycologique ou paranoya, certain profite des sdf pour leur fin soi disant artistique personnel avec des nudité ,des famille ou personne seul ou autre qui sont parfois avec de simple problème administratif sont placé dans la même chambre que des personne dangereuse ou avec des problème psy ou autre afin de les faire partir , mais le plus souvent il ce retrouve avec plus de problème , encore un moyen de justifier le manque de sociale,les premier visée les étranger Rome, arabe,gens du voyage ex….pour eux n’en parlons pas les dossier sont totalement délaisser , mais c’est un peut pareil pour les francais qui ne sont pas de la Rochelle , les repas sont parfois couper, ainsi le harcellement morale ainsi que tout les abus qui vont avec sont a libre court , des petite fille ce sont vue passer l’hiver dehors ou quelque semaine , c’est des association de l’enfance qui n’était pas de la Rochelle qui ont du intervenir , alors que la Rochelle c’est élue ville des enfant de France qui aiment les enfant, certain qui arrive a s’installer a la Rochelle ce voie harceler dans la rue ou a leur domicile par des amie ou de la famille des travailleur sociaux , parfois avec des menace de mort intimidation et autre , ou des personne insulter a leur domicile avec des propos raciste antisémite alors qu’il sont même pas juif, les étudiant étranger qui demande des bourse ou logement sont systématiquement délaisser car la priorité est au étudiant rochelais qui parfois résident meme a coter de l’universiter……voici quelque nom de travailleur sociaux maud torrent 0899695573 , Émilie clémentel 0951445855,Audrey chatillon 0546664948 ex……………………….Merci de faire tourner ce mail afin de faire une assembler populaire et une prise de conscience populaire car cela peut vous arriver……….juste pour la Rochelle et son agglomération le nombre de famille précaire s’élève a 100 232 famille environ .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap