toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE – Albert Soued


POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE – Albert Soued

Iran
Le programme nucléaire iranien suit son cours, les autorités du pays soufflant alternativement le chaud et le froid pour gagner du temps et parvenir à leurs fins, la suprématie régionale, par le biais d’une bombe de destruction massive. Israël a fait le choix de retarder cette échéance en activant un sabotage intérieur, par cybernétique interposée, élimination d’experts ou démolition d’équipement sensible. Pour se donner bonne conscience, l’Occident renforce sans succès des sanctions économico-financières. Mais le moment de vérité se rapproche rapidement, avec un déploiement intense d’invectives, de provocations, de manoeuvres et de forces dans le détroit d’Ormouz.
Des élections parlementaires sont prévues en mars 2012 et les factions derrière le pouvoir – les ayatollahs, les Gardiens de la Révolution, les « bassijis » et les « bazarji » — en éliminant ses candidats au Parlement, cherchent à remplacer Mahmoud Ahmedinejad, victime expiatoire potentielle idéale pour le marasme dans lequel se trouve le pays (chute importante du rial de 40% en quelques mois, grave affaire de corruption portant sur 2,6 milliards $, chômage, non paiement de fonctionnaires…).
Dans cette lutte interne pour le pouvoir, le « chef suprême » Ali Khamenei veut éviter la confrontation entre les factions qui soutiennent encore le président et celles qui s’insurgent, l’accusant de « modération » vis-à-vis de l’Islam. Khamenei veut aussi éviter le soulèvement possible de la masse souffrante et silencieuse depuis 3 ans (élection  truquée d’Ahmedinejad qui a donné lieu à des émeutes et à une répression sanglante lors de l’été 2009), celle du mouvement des Verts. Et ce mouvement, bien qu’il reste puissant dans l’opinion publique, ne peut être représenté au Parlement puisqu’un « Conseil des Sages » choisit les candidats qui peuvent se présenter aux élections.

Turquie
– Le miracle économique turc est en train de s’effondrer, avec une devise qui a perdu le quart de sa valeur en un an et une forte récession annoncée. Après avoir dilapidé les ressources de l’Etat pour se faire réélire l’an dernier, en distribuant des subsides aux Anatoliens, le 1er ministre Erdogan fait face à une dette qui ne cesse de gonfler sans possibilité effective d’inverser la tendance. Avec des indicateurs économiques médiocres, Erdogan est obligé de faire de la surenchère politique pour maintenir son audience, d’où ses nombreuses interventions extérieures, souvent sans cohérence.
Pendant la période faste Erdogan a pu museler toute opposition et promouvoir son programme islamiste sans que la majorité silencieuse ne se manifeste trop. Aujourd’hui, la situation socio-économique se détériore à toute allure et les gesticulations d’Erdogan sur le plan international ne suffiront plus pour « occuper » le peuple et « amuser » la classe moyenne.
– Rappelons que depuis la guerre d’Irak en 2003, Erdogan n’a cessé de se faire des ennemis. En refusant l’entrée en Irak des troupes américaines par son territoire, malgré des promesses formelles, il s’est mis à dos les Etats-Unis. Avec l’affaire de la flottille pour Gaza, Israël est devenu un ennemi. A l’égard de l’Iran, il a eu une attitude incohérente qui se termine par une mésentente sur le nucléaire et l’autorisation donnée à l’Otan de « surveiller son voisin » à partir de son territoire. Il a pris partie contre la Syrie des alawites, après avoir encensés ces derniers. La France est mise à l’index pour avoir reconnu tacitement le génocide arménien. La répression menée en Turquie contre toute opposition, son islamisme tout azimut, notamment en recevant les chefs terroristes du Hamas et du H’ezbollah, font de lui un paria en Occident.
– La Turquie vient de bloquer le passage de 5 convois d’armes iraniennes destinés à la Syrie, à Doboubayzit, à la frontière iranienne. C’est grâce à ce flux d’armes que l’armée syrienne a pu contenir la révolte armée d’opposition sunnite.

Arabie saoudite
Le pouvoir actuel est bicéphale. Le roi Abdallah vieillissant et malade a cherché à extraire son pays d’un dangereux conservatisme par des réformes modérées, notamment dans l’émancipation de la femme. Ainsi, il a autorisé les femmes à voter et se présenter comme candidates aux élections municipales de 2015, sans l’autorisation d’un « chaperon mâle ». Il faut savoir qu’en Arabie toute femme a besoin d’une autorisation d’un parent « mâle » pour voyager, travailler, étudier, se marier, divorcer, entrer à l’hôpital…. Et ne peut conduire un véhicule en ville.
Le prince héritier et ministre de l’Intérieur Nayef est un tenant d’un wahabisme pur et dur, sans concession vis-à-vis des femmes ni de l’Occident, qui cherche à réhabiliter tous les anciens d’al Qaeda. Son budget lui a permis de recruter 60 000 nouveaux fonctionnaires dans son ministère qui sont tous des tenants de la religion extrême, instituée depuis 2 siècles dans la région centrale du Najd et dans tout le royaume depuis 80 ans (voir wahabi alias salafi). Nayef a récemment déclaré lors d’un important séminaire théologique « L’Arabie saoudite continue de suivre l’idéologie salafie et dénonce tous ceux qui ont des doutes sur cette doctrine », doctrine issue du divin et inhérente à l’Islam, selon ses adeptes qui monopolisent le culte et l’éducation dans toutes les institutions financées à l’étranger par l’argent du pétrole depuis la fin de la 2ème guerre mondiale.

Autorité Palestinienne (AP)
Au lieu de concentrer son énergie à construire un état viable et fiable, le nouvel objectif officiellement annoncé par l’AP en 2012, est de faire d’Israël un véritable paria, au mettre titre que l’Afrique du Sud au temps de l’Apartheid, avec l’aide de pays européens conciliants ou complices. Selon Saeb Erekat, Israël pourrait prochainement faire face à un véritable siège international, une offensive diplomatique menée par le Fatah qui pourrait avoir lieu au Conseil de sécurité de l’ONU. C’est là que les Palestiniens entendent réitérer leur demande de reconnaissance d’un Etat indépendant, mais aussi obtenir le vote d’une résolution condamnant la construction en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. De même l’AP cherche à faire inculper par la Cour de Justice internationale, pour crimes de guerre, plusieurs responsables israéliens impliqués dans l’opération « Plomb durci », à Gaza en 2009. Enfin, les Palestiniens veulent organiser des manifestations massives de soutien à leur cause.

Israël
– Selon le Commandement du Front Intérieur, lors des 34 jours de la guerre du Liban de 2006, un peu plus de 4000 roquettes ont été tirées sur Israël, coûtant à l’économie 1,6 milliard sheqels et 43 civils ont été tués. En divisant le pays en 290 secteurs et en les dotant chacun d’un système d’alerte adapté (sirène, portable, internet, radio, Tv …), il est possible de diviser par 10 les pertes, soit un tué pour 1000 roquettes…
– En 2011, 600 roquettes et obus de mortiers et 80 missiles Grad ont été tirés sur le sud d’Israël. Le missile Grad de 122 mm peut frapper une cible située à plus de 40 kilomètres. Le Commandement du Front Intérieur a achevé le plan de renforcement des habitations se trouvant à moins de 4,5 kilomètres de la bande de Gaza et des établissements scolaires se trouvant à 7 kilomètres de la frontière. D’ici à deux ans, tous les établissements scolaires situés à moins de 15 kilomètres de la bande de Gaza seront fortifiés.

Etats-Unis
L’association « Américains pour la Liberté de l’Information » a diffusé des copies de relevés administratifs provenant du lycée  » Occidental College  » fréquenté par le jeune Barry Soetoro (alias Barack Hussein Obama) où il apparaît que ce dernier recevait une bourse en tant qu' »étudiant étranger », venant d’Indonésie, bourse qui n’est accordée qu’aux titulaires d’une nationalité étrangère. Or pour se présenter aux élections présidentielles, il faut être né de nationalité américaine et de plus né dans le pays. Obama a consacré 950 000 $ à des avocats dans 11 cabinets et 12 états pour empêcher la découverte d’informations personnelles sur ses antécédents.

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 48 – le 16 janvier  2012







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *