toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les messages contradictoires de Mahmoud Abbas par Khaled Abou Toameh


Les messages contradictoires de Mahmoud Abbas par Khaled Abou Toameh

Beaucoup de Palestiniens ont de plus en plus de difficultés à comprendre ce que l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas veut vraiment. Certains disent qu’ils sont dans la confusion en raison des messages contradictoires de M. Abbas envers les Palestiniens et le reste du monde.

par Khaled Abou Toameh

D’un côté, M. Abbas dit aux Palestiniens qu’il n’a aucune intention de briguer un autre mandat. D’autre part, certains de ses collaborateurs et conseillers disent maintenant qu’Abbas est le seul candidat à la présidence du Fatah pour la prochaine élection, prévue en mai prochain.

Abbas avait coutume de dire qu’il ne pourrait jamais parvenir à un accord de réconciliation avec le Hamas à moins que le mouvement islamiste cède le contrôle de la bande de Gaza. Mais ces derniers mois Abbas a discuté avec le Hamas de réconciliation et d’unité – Hamas, dont les forces ont organisé un coup « d’état » contre le Fatah dans la bande de Gaza en 2007.

Abbas affirme qu’il s’est entendu avec le Hamas afin   »d’ouvrir une nouvelle page» dans les relations entre les deux factions et mettre fin aux divisions dans l’arène palestinienne. Mais malgré les discours sur la réconciliation et l’unité, les forces de sécurité d’Abbas en Judée-Samarie continuent de détenir des militants du Hamas.

M. Abbas a affirmé à maintes reprises sa forte opposition à une troisième intifada contre Israël. Mais cela n’a pas empêché, lui et plusieurs de ses hauts fonctionnaires d’exhorter les Palestiniens à se préparer à une «intifada populaire» – un soulèvement semblable à celui qui a éclaté en 1987, où la plupart du temps les Palestiniens lançaient des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats et les israéliens en Judée-Samarie . En d’autres termes, Abbas veut une Intifada seulement contre les soldats et les israéliens des implantations parce qu’il croit que les attentats suicides en Israël ont causé des dommages énormes aux Palestiniens.

Plus tôt cette semaine, M. Abbas a encore rajouté à la confusion quand il a accepté de pourparlers directs en Jordanie entre le négociateur palestinien Saeb Erekat et l’israélien Yitzhak Molcho sous les auspices du monarque jordanien et les membres du Quartette – (Etats-Unis, UE, ONU et Russie). Jusqu’à la semaine dernière, M. Abbas avait dit aux Palestiniens qu’il ne pourrait jamais revenir à des négociations directes avec Israël tant que le gouvernement israélien ne  gèle pas  toutes les constructions dans les implantations juives, a Jérusalem-Est et  accepte les lignes d’avant 1967 comme base pour une solution à deux Etats.

Les menaces répétées d’Abbas de démanteler l’Autorité palestinienne sont encore une confusion supplémentaire pour  les Palestiniens. Jusqu’à récemment, la position d’Abbas était que si le Conseil de sécurité n’approuvait pas sa demande de pleine adhésion à l’organisme international, il démissionnerait  ou dissoudrait l’Autorité palestinienne. Son espoir était qu’un tel geste causerait un embarras sérieux à Israël et l’aurait obliger à remplacer l’Autorité palestinienne dans la gestion des affaires au jour le jour des Palestiniens.

De même, de nombreux Palestiniens sont confus au sujet de la position réelle d’Abbas sur les questions fondamentales telles que l’idée d’échange de terres avec Israël et le problème des réfugiés. Dans le passé, le président palestinien a exprimé son opposition aux échanges de terre lors d’un accord final avec Israël.

Certains de ses négociateurs disent maintenant qu’il n’en exclue pas l’idée. Et tandis qu’il a déclaré que le «droit au retour » des réfugiés palestiniens est « sacré » pour les Palestiniens la matière, certains de ses négociateurs ont indiqué qu’il serait prêts à faire des compromis importants, non seulement sur la question des réfugiés, mais aussi en ce qui concerne  l’avenir de Jérusalem. Certains documents divulgués par Wikileaks l’année dernière ont fourni les preuves qu’Abbas était prêt à faire de sérieuses concessions à Israël en contraste avec ses déclarations publiques et ses positions.

Tous ces messages contradictoires d’ Abbas sont l’une des principales raisons pour lesquelles de nombreux Palestiniens ne prennent  au sérieux l’Autorité palestinienne et sa direction. Pourquoi Israël ou l’Occident prendraient-il au sérieux Abbas si son peuple meme n’arrive plus à le croire?
Adapté par Elie Fitoussi pour Israël-flash stonegateinstitute.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap