toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le temps du dévoilement – Pasteur Gérald Fruhinsholz


Le temps du dévoilement  –  Pasteur Gérald Fruhinsholz

Faut-il pour défendre sa foi, dénigrer celle de l’autre ?… Non, c’est un non-sens ; on ne se construit pas au dépend de l’autre, mais dans le respect de chacun, en sachant d’où l’on vient, et en découvrant sa propre identité. Le mépris à l’égard des autres religions ne vient pas du judaïsme. Israël est loué pour sa tolérance envers les différentes religions existantes sur son sol, tant les Bahaïs, les Musulmans, que les Chrétiens en général.

Cette tolérance, même si elle n’est pas reconnue par tous, les détracteurs étant nombreux et de mauvaise foi, émane du judaïsme même. En effet, au cours des siècles que le monde juif a traversés, au sein des nations qui l’ont plus ou moins bien accepté, personne ne peut prétendre que ce peuple a adopté une attitude arrogante vis-à-vis des autres religions. Bien au contraire. Ce serait dommage que cela change.

Aux sources d’un vrai dialogue
De nombreux chrétiens ont été interpellés, notamment après la guerre, par l’attitude positive de personnes juives tels Jules Isaac et Edmond Fleg[1], qui ont su réveiller les chrétiens et les mettre face à leurs contradictions. Les Protestants n’ont pas eu de problèmes d’entrer dans cette dynamique qui généra le dialogue judéo-chrétien, et les Catholiques ont suivi avec bonheur. Il a fallu le courage de Juifs ayant souffert dans leur propre chair, pour confronter le Christianisme aveuglé par son orgueil et ses certitudes criminelles. Le chemin était bien engagé pour un vrai dialogue, et il continue cahin-caha. Le chemin est long, mais indispensable.

Je cite un ami de ce dialogue, Armand Abécassis, tiré de son ouvrage : « Une lecture juive des Evangiles » :
« Le temps du dévoilement est arrivé où le Juif et le Chrétien peuvent se faire face, sans angoisse, sans stratégie aucune, sans que le Chrétien voie dans le Juif un chrétien en puissance, et sans que le Juif voie en lui l’impureté incarnée. Le temps du dévoilement est arrivé où des Chrétiens se mettent à l’étude de l’hébreu, des textes bibliques et de leurs commentaires juifs, du Talmud, du Midrach et même du Zohar…
« Le temps du dévoilement est aussi arrivé pour certains Juifs qui se mettent sérieusement à étudier la spiritualité chrétienne…
« Le temps est arrivé de définir exactement l’identité chrétienne par sa vocation propre et non par ce qu’elle est en fait dans le cœur et dans l’esprit de beaucoup de Chrétiens […] »

Connaître son identité
En effet, l’identité est primordiale. Nous devons savoir à quel peuple nous appartenons, et accepter dans sa foi que l’autre ne partage pas forcément ses convictions. En tant que chrétien, j’ai conscience que mes pères n’ont pas été à la hauteur de la foi chrétienne véritable, telle que je la vois dans les Ecritures et telle que je l’expérimente. Par rapport aux persécutions issues des « chrétiens » aux cours des siècles, je ne peux que demander pardon pour de tels égarements. Mais le fait que des apostats se disent « chrétiens » ne peut pas altérer mes convictions – je sais qui je suis, je connais mon identité, et pour cela je ne pourrais « me convertir », sans trahir ma foi. Je dirais d’ailleurs que plus j’aime Israël, plus je suis enraciné dans ma foi chrétienne.

La Bible dit bien qu’Israël est « un mystère », mais l’Eglise l’est également. Comme dit Franz Rosenzweig[2], les chrétiens ont été les rayons de lumière ayant permis de faire connaitre le D.ieu de la Bible aux extrémités de la terre. Cela signifie que nous n’avons pas toutes les réponses, et que nous devons rester humbles. Ceux qui prétendent détenir « toute la vérité » se mystifient. C’est justement là où l’on tombe dans l’intégrisme ou du moins l’orgueil. Je ne suis pas en accord avec les prises de position du Vatican vis-à-vis d’Israël, mais je connais des Catholiques qui aiment Israël. Du côté protestant ou évangélique, il y a bien des sujets de discorde, mais on doit aller de l’avant. D.ieu est D.ieu, et Il connait l’homme et sa tentation de s’ériger en sage. Il est seul Juge.

Beaucoup d’ennemis et peu d’amis
Je dis souvent aux amis israéliens : « Ne vous trompez pas d’ennemis ! ». Il y a des amis chrétiens sincères, même s’ils ne représentent pas tout le Christianisme. J’ai eu l’occasion de visiter avec un groupe de journalistes dans Mea Shearim le rabbin Meir H. de « Neturei Karta Palestine », et j’ose dire hélas qu’il fait partie des ennemis d’Israël – sa seule espérance est la disparition d’Israël au profit de la Palestine, et d’habiter Ramallah. A côté de cela, il y a des Musulmans pro-Israël, tel le Cheikh Abdul Palazzi. C’est mystérieux, des Musulmans comme ce cheikh, qui défendent Israël… et pourtant ils n’attendent pas un Messie juif.

Et il y a de vrais amis chrétiens qui aiment sincèrement Israël – des Protestants et des Evangéliques, des Catholiques et des Orthodoxes, des Arabes chrétiens… Ils défendent le pays, le soutiennent, par la prière et par une aide concrète. Faut-il les rejeter parce qu’ils aiment Jésus et qu’ils croient qu’Il reviendra à la fin des temps ?… Croit-on que D.ieu se laisse si facilement influencer ? Comme disait Ariel Sharon : « On verra, lorsque le Messie viendra, qui a raison… ». Un peu d’humour et de pragmatisme ne fait pas de mal. D.ieu est plus grand que nos raisonnements.

Deux peuples, Israël et les nations
J’aime cette peinture d’une amie chrétienne mise en exergue, sur la vision de Zacharie – « les deux oliviers » que D.ieu désigne comme « les deux fils de l’huile » (Zacharie 4). Les deux arbres sont reliés chacun à la Menorah de D.ieu. Ils y puisent leur sève et leur énergie.

Nous ne pouvons que nous référer au slogan divin qui fut donné au prophète : « Ce n’est ni par puissance, ni par force, mais par mon Esprit, dit le Seigneur ». Attendons-nous avec émerveillement à ce que D.ieu dénoue les interrogations en fin de parcours, et amène Son glorieux dévoilement. Il se manifestera premièrement à ceux qui ont eu l’humilité de ne pas tout comprendre, tout en gardant une totale confiance en LUI, tel Abraham ou David, et tant d’autres, décrits dans les Ecritures comme des héros de la foi. Attendons-nous à LUI, et sachons répandre autour de nous, et l’amour de D.ieu et la lumière de Son esprit.

Pasteur Gérald Fruhinsholz
De Jérusalem

Illustration : La vision de Zacharie, par Isabelle Degermann

________________________________________
[1] L’Amitié Judéo-chrétienne a été fondée par Jules Isaac et Edmond Fleg en 1948.
[2] Franz Rosenzweig caractérise le Juif assimilé revenu à ses racines juives après la tentation de se faire chrétien. Son œuvre majeure « l’Etoile de la Rédemption » désigne Israël comme le « cœur incandescent » et les chrétiens comme les rayons qui atteignent le monde.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le temps du dévoilement – Pasteur Gérald Fruhinsholz

    1. perahya

      Je trouve inadmissible voire honteux qu’un site juif publie ce discours évangélisateur et faussement victimiste. Les juifs ne s’occupent pas des autres religions, s’ils le font c’est qu’ils sont obligés de répondre aux campagnes des missionnaires qui pullulent de nos jours. Actuellement notre problème majeur n’est pas le « dialogue inter religieux » mais les sommes millionnaires allouées pour la conversion des juifs. Nous ne dénigrons personne….à condition que l’on ne vienne pas nous vendre une vieille camelote enveloppée d’un nouveau papier cadeau. Cette religion qu’ils veulent nous faire avaler de gré ou de force nos pères ne l’ont pas refusée il y a 1700 ans seulement à cause de son fanatisme sanguinaire et de ses persécutions dont l’auteur s’excuse du bout des lèvres mais parce qu’elle est belle et bien une idolâtrie païenne. On met en avant le « changement d’attitude », qui n’est en fait qu’un changement de stratégie, pour nous faire oublier l’essentiel : la Torah ne nous demande nulle part d’être « tolérants » mais de combattre l’idolâtrie. Ceci dit, nous n’avons que faire de leurs croyances tant qu’ils n’essayent pas de nous contaminer avec, ici même, sur notre pays juif. Nous avons chaque jour suffisamment des preuves de ce que vaut leur « amitié » et la manière dont elle achète des âmes juives (qu’elle n’a pas réussit à conquérir par la violence) par la séduction et la corruption. Et bien qu’il en existe, comme partout, quelques honorables exceptions, elles restent des exceptions et non la règle. Merci pour votre amitié mais no merci, sans façon.

    2. Europe-Israel.org

      bonjour

      En tout premier lieu Europe Israël n’est pas un site juif mais le site d’une association de soutien à Israël réunissant juifs et non-juifs dans ce combat.

      nous ouvrons nos colonnes à diverses sensibilités et l’article du Pasteur Gérald Fruhinsolz est digne d’intérêt.

      Nul n’est obligé de partager son point de vu mais il est utile pour tous de débattre.

      cordialement

      l’équipe d’Europe Israël

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap