toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël s’apprête à accueillir des réfugiés musulmans Alaouites syriens


Israël s’apprête à accueillir des réfugiés musulmans Alaouites syriens

Les autorités israéliennes ont annoncé mardi se préparer à accueillir sur le plateau du Golan des réfugiés de la minorité alaouite à laquelle appartient le clan du président Bachar al Assad en cas de chute du régime syrien.

« (Bachar al) Assad ne peut pas continuer à se maintenir au pouvoir », a déclaré le général Benny Gantz, chef d’état-major des forces armées israéliennes, devant une commission parlementaire de la Knesset. « Le jour où le régime tombera, ce sera un coup porté à la secte alaouite (une branche dissidente du chiisme). »

« Nous nous livrons à des préparatifs en vue d’accueillir des réfugiés alaouites sur le plateau du Golan », a-t-il dit, selon le porte-parole de la commission.

Israël a conquis sur la Syrie le plateau stratégique du Golan, qui domine le lac de Tibériade, durant la guerre des Six-Jours de juin 1967 et l’a annexé fin 1981. Cette annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale.

L’Etat hébreu doit également se préparer à une éventuelle attaque des forces syriennes contre son territoire, a souligné Benny Gantz.

« Il faut prendre en compte le fait que leurs systèmes de tirs sont intacts, notamment le missile antinavires russe Yakhont et le système anti-aérien SA17 », a-t-il mis en garde.

« Je ne suis pas certain, au vu de la poursuite des événements, que le calme perdure sur le plateau du Golan. Dans certaines circonstances, (Bachar al Assad) pourrait agir contre nous. »

C’est la première fois qu’un responsable israélien fait officiellement état de préparatifs en vue de la chute du régime syrien confronté depuis dix mois à des manifestations antigouvernementales.

JOURS SONT COMPTÉS

Learn Hebrew online

La situation en Syrie, où la répression du mouvement de contestation a fait plus de 5.000 morts depuis mi-mars selon l’Onu, suscite l’inquiétude des pays voisins, notamment la Turquie et la Jordanie qui ont appelé Bachar al Assad à démissionner.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a estimé la semaine dernière que la chute du régime de Damas n’était qu’une question de semaines ou de mois.

« De mon point de vue, il ne verra pas la fin de cette année. Je ne pense même pas qu’il verra le milieu de cette année. Ça n’a pas d’importance si ça prend six semaines ou douze semaines, il sera renversé et disparaîtra », a-t-il déclaré.

Depuis le début du soulèvement populaire mi-mars 2011, Israël ne s’est que très peu exprimé sur la répression des manifestations antigouvernementales en Syrie.

En mai, l’Etat hébreu a toutefois accusé la Syrie d’avoir orchestré des confrontations sur la ligne de démarcation sur le plateau du Golan pour détourner l’attention de la communauté internationale de la répression des manifestations.

Au moins 23 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d’autres blessées lorsque les soldats israéliens ont ouvert le feu sur des manifestants palestiniens qui tentaient de franchir la ligne.

Jean-Loup Fiévet et Marine Pennetier pour le service français (Reuters)





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *