toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

France: Parti socialiste, Aubry a enteriné le non-renouvellement du mandat de six députés socialistes et juifs


France: Parti socialiste, Aubry a enteriné le non-renouvellement du mandat de six députés socialistes et juifs

PS – Un parti, ou une maison de fou ? Madame Delors-Brochen vient de présenter ses équipes de campagne et proclamer les investitures PS aux prochaines élections législatives.

EELV, le parti en France des dictatures moyenâgeuses irano-gazaouites, utilisant les moyens du fascisme, EELV, le groupuscule représenté par Maman Schultz, se voit confirmer que les électeurs socialistes seront invités à lui donner un groupe parlementaire de 60 députés…

[do action= »insert-tableau »]

Loading...

Par Alain Rubin

Pour cela, Madame Delors- Brochen a enteriné le non-renouvellement du mandat de six députés socialiste et juifs 

Le cinquième député juif sortant sorti, pourtant tout à fait indulgent envers les sympathies qui portent l’équipe Aubry-Brochen vers les dictatures de Téhéran et Gaza, -pour les besoins de l’élimination d’Israël-, ne sera pas non plus représenté. La raison de l’éviction de Jack Lang n’est pas liée aux futurs sièges qui doivent être assurés, avant le vote, parcequ’il faudrait que l’électorat socialiste donne un groupe parlementaire aux fanatiques d’une idéologie qui fabriquerait de nouveaux millions de chômeurs, si elle s’emparait du pouvoir politique. Pour Jack Lang, il s’agit d’un sacrifice… à la représentation de la diversité.

Jack Lang se trouve pris dans les tenailles des effets de la corruption qui ronge la bureaucratie de notables du parti socialiste mitterandisé. Lang réagit aux accusation de Montebourg. Il va aller devant les tribunaux.

On est entre camarades, n’est-ce pas, dans le parti acheté par « tonton » avec le congrès d’Epinay, ça se voit non ?

Dans l’Essonne, un sixème député Juif va devoir aller faire joujou ailleurs. Il doit lui aussi s’effacer, avec le sourire, pour permettre la réalisation deloro-aubryste de l’ouverture PS à la « diversité ».

Learn Hebrew online

Il s’agit de Julien Dray, ex pseudo trotskiste et Juif sépharade. Dray n’est pas assez diversité. Il doit donc céder la place à la pure diversité, à celle de la variété Malek Boutih. C’est réellement magnifique le parti mitterando-aubryste, y a pas à dire.

Madame la fifille de l’homme qui l’inspire et la soutient, – l’homme dont les constantes politiques sont devenues le traité de Maastricht-, madame fifille, disais-je, a présenté ses investitures : 25 postes sont réservés « à la diversité ».

Conséquences de ses choix : Les Juifs, ouste ! du balai les Juifs !

Loading...

Les Juifs, faites place, pour réaliser l’ouverture de la fonction de député à la « diversité », à la vraie diversité

Au PS l’épuration anti-juive a commencé au profit de la « diversité »… (comprendre les islamistes )

Cette ouverture ressemble, chaque jour un peu plus, au système mis en place en Pologne, dans les années soixante, après la campagne anti juive et antisioniste, du ministre Moczar. La « diversité » aubryste ressemble au régime du numérus clausus stalino-antisémite, lorsque la présence de Juifs dans les organes de presse, parmi les artistes ainsi que les cadres politiques et syndicaux, devait au maximum refléter ce que constituaient les Juifs de Pologne survivants de la shoah (trente mille Juifs en 1968, pour 3,5 millions en 1940).

Pour le stalinien Moczar et les siens, les Juifs, tous ces sionistes, ne devaient représenter partout, au mieux, que ce qu’ils constituaient en pourcentage dans la société polonaise. C’était ce que le tsarisme imposait aux Juifs de l’empire russe. On voit à quelle source progressiste l’équipe Aubry se désaltère.

Vingt-cinq sortants doivent sortir ou être sortis, quoi qu’ils aient fait 

Vingt-cinq députés sortant déméritent, pour la raison d’Etat de l’aubrysme, quoiqu’ils aient fait ou n’aient pas fait.

Ils sont des députés de trop. Ils doivent s’effacer. Ils doivent laisser place, pour permettre le déploiement de critères ethniques de représentation nationale, une représentation qui ne devrait plus être représentation nationale..mais ethnique et sexuée.

Ces vingt-cinq sortis s’ajoutent aux soixante autres, sensés assurer l’existence future d’un groupe parlementaire « écologiste » de bonne taille, permettant à EELV de peser effectivement sur le futur parlement et les gouvernements.

Ce midi, outre la présentation en boucle de la secrétaire générale et de son aéropage, on aura aussi eu droit au sondage selon lequel une majorité de français seraient tout à fait d’accord avec le vote des étrangers résidant en France.

Ce qui est curieux, très curieux même

En effet, ce qui est étrange, c’est qu’un autre sondage, reprenant exactement les questions posées à ce sujet en 2006, novembre 2010 et novembre 2011, donne à l’inverse 49% de pour en novembre 2011, au lieu de 65% un an plus tôt.

 

Qui croire ?

Devons-nous croire les menteurs professionnels, devons-nous croire les parrains et marraines de l’euro, toujours inféodés à la nomenklatura bruxelloise ? 

la réalité vécue quotidiennement montre quelque chose qui ne semble guère préoccuper madame fifille, à savoir : que l’accueil fraternel de l’étranger -et que l’attribution des droits conquis de haute lutte par le peuple de France- n’est pas suivie du retour attendu. Le retour attendu qui ne vient pas, c’est le respect des obligations diverses découlant de la loi du pays.

Comment accorder le droit de choisir la représentation municipale, à qui refuse de se soumettre aux obligations légales du pays d’accueil? 

Que ce soit pour des motifs religieux ou pour le respect de traditions ethniques ancestrales, personne ne peut dire : je veux des droits mais je n’ai pas d’obligation vis-à-vis de vos lois!

Dire que le principe républicain impose la réciprocité –qu’il n’y a pas de devoir sans droit et qu’il n’y a pas de droit sans devoir– pour l’équipe Aubry, ce serait désormais défendre un slogan xénophobe.

Ce principe républicain, déterminant une norme républicaine, fait de l’ombre à la « multiculturalité » et la « diversité ». Il impose à l’équipe aubryste une seule et unique conclusion : que périsse le principe républicain, pourvu que prévale la multiculturalité !

« Xénophobie », c’est ce aussi que l’on entend dire du côté de madame la fifille du fondateur de l’édifice bureaucratique maastrichtien. L’ordre maastrichtien, cet édifice vermoulu, menace de s’écrouler et provoquer une onde de choc avec des effets plus graves que ceux de la crise de 1929, avec l’explosion de la pseudo monnaie européenne. Et l’on veut nous faire croire que le socialisme : c’est passer de la République une et indivisible des droits et des devoirs à l’éclatement multiculturel et à la représentation ethnique.

Personnellement, je me retrouve toujours dans les mesures de la république de 1792

Elle donnera, au baron allemand Anacharsis Clootz, le droit de voter et celui d’être élu à la convention nationale.

J’approuve toujours la Commune de Paris du printemps de 1871

L’assemblée élue armée formera le premier gouvernement ouvrier. Elle donnera à Léo Fraenkel le pouvoir de voter et celui d’être élu à l’assemblée communale, législative, délibérative et exécutive. Cet artisan Juif de Budapest ou d’un stet’l des Carpathes était un disciple de Marx venu de Hongrie, pour combattre aux côtés des ouvriers parisiens. Mais ce n’est pas à titre de Juif, parce qu’il était un étranger venu de Hongrie, qu’il fut élu par les ouvriers parisiens. Seul son dévouement, uniquement son courage et ses propositions socialistes marxistes, lui valurent la confiance, la reconnaissance et l’élection, rien d’autre.

Mais que ce soit pour Clootz ou pour Fraenkel, les deux révolutions donneront droit de vote et droit d’être élu à des hommes qui étaient obligatoirement des partisans des choix démocratiques du peuple qui les accueillait. Autrement, ils n’auraient pu être, ni électeur, ni candidat et encore moins élu.

Avec le programme de l’équipe transformant en maison de fou le vénérable parti de Jaurès, Marcel Sembat, Rappoport, Guesde, Blum, « vieille maison » socialiste gardée par Blum et ses amis en 1921 et captée par François Mitterrand en 1971, nous sommes devant un projet tout autre. Nous sommes devant un projet d’ethnicisation de la représentation nationale. Nous sommes menacés par un projet qui propose de donner le droit d’élire la représentation communale à des personnes qui, par exemple, choississent Ennahda, en tant qu’électeurs tunisiens vivant en France.

Aubry n’a pu ignorer qu’Ennahda fait défiler en Tunisie, contre les acquis démocratiques et laïques du vieux bourguibisme et qu’elle traite « d’extrèmistes laïques » tous ceux des Tunisiens et Tunisiennes qui expriment le refus que la charia devienne le fondement du droit en Tunisie.

On m’objectera que tout cela n’a pas grande importance

On m’opposera qu’on serait dans le symbolique, et rien d’autre.

On me rassurera, me disant : qu’il n’y a pas le feu à la maison, parce que les vieilles communes, les communes issues des paroisses politiques de la première révolution française de 1316-1357, ces unités territoriales qui seront la base humaine des premiers Etats-Généraux élus avec leurs cahiers de doléance qui formulaient déjà clairement ce que le peuple français exprimera en 1789, avec une force irresistible, on me dira que ces communes trop nombreuses sont encombrantes avec leur démocratie de mandés bien trop près de leurs commettants ; on me rappellera aussi que ces communes vont disparaître, au profit de l’intercommunalité, et que le parlement national et la nation disparaîtront eux aussi, plus ou moins vite, au profit de la région et qu’il n’y a donc rien à redouter mais tout à gagner du vote des ennahdistes vivant en France. Justement.

Parce que les révolutions du peuple de France ont été les outils de toutes les avancées de la démocratie dans le monde, on ne peut assister passif à la démagogie irresponsable de l’équipe des défenseurs du désordre du traité de Maastricht ; équipe s’attaquant aux principes et aux outils qui ont permis ces avancées, dont tous les peuples ont tiré bénéfice, à différents titres et degrés.

On peut d’autant moins assister passif au cirque lillois que les semaines et les mois qui viennent nécessiteront que le peuple conserve ses outils de souveraineté politique et ses repères, face aux effets ravageurs des écroulements économiques, d’une ampleur inégalée, qui le menacent.

Szya Waldman

Par Alain Rubin pour Israël-flash

[/do]





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “France: Parti socialiste, Aubry a enteriné le non-renouvellement du mandat de six députés socialistes et juifs

    1. Europe-Israel.org Post author

      A l’antisémite @Loulouv dont l’adresse email est : [email protected] et l’adresse IP est: 86.214.137.3

      Nous déposons une plainte dès demain pour propos antisémites auprès des services de Police spécialisés dans la recherche internet rue du Château des Rentiers. Avec votre adresse IP ils n’auront aucun mal à vous retrouver auprès de votre fournisseur internet…

      Mais pour votre information qui semble plus que partielle: Jacques Lang n’est pas juif, Laurent Fabius est protestant et donc pas juif, Harlem Désir est musulman, etc…. Alors au lieu de citer des noms n’importe comment vous feriez mieux de vous renseigner !

      Nous nous retrouverons devant les Tribunaux…..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *