toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bruxelles : Capitale de l’Europe et de la Belgique, et/ou capitale de l’antisémitisme ?


Bruxelles : Capitale de l’Europe et de la Belgique, et/ou capitale de l’antisémitisme ?

La haine d’Israël se manifeste en permanence et en toute impunité à Bruxelles, la capitale de l’Europe et de la Belgique.

Contexte : Action BDS sur le Père Noël et le « ghetto » de Gaza à Bruxelles et M. Paul Opoczynski écrit au Maire de Bruxelles : « Halte à la haine d’Israël pendant Hanoukka et Noël » :

« Les autorisations accordées par votre Administration à des manifestations comme celle de la rue Neuve, et celle encore à venir devant l’église Notre Dame, rue Neuve, organisée par Nordine Saïdi (exclu du MRAX pour ses propos racistes et antisémites) prévue ce 23 décembre correspond bien au double langage (takkya) qui permet d’importer; avec votre accord, le conflit « israélo-(arabo)palestinien », en même temps que cet antisémitisme dont un des derniers exemples est celui d’Océane [Bruxelles: la jeune fille juive agressée … change d’école, voir également le cas de Camille, une élève juive de 15 ans harcelée à l’École européenne]. »

On nous avait conseillé la prudence, car le maire socialiste, Freddy Thielemans, n’avait pas ladite manifestation.

La réalité est que la manifestation a bel et bien eu lieu et que les organisateurs prétendent qu’ils ont rencontré la police au sujet d’une autre manifestation anti-israélienne prévue la semaine prochaine et que la police a confié à l’organisateur, Nordine Saïdi, qu’ils trouvaient la manifestation anti-israélienne « Père Noël », très « sympathique ».

La manifestation s’est donc déroulée en toute impunité : La police n’est pas intervenue et le maire n’a pas voulu s’exprimer.

Notons que Nordine Saïdi occupait jusqu’à il y a peu de très hautes fonctions dans une organisation belge francophone qui « lutte » contre l’antisémitisme (sans réaction des dirigeants de la communauté juive) et est traité avec respect par les médias.

Baudouin Loos, un journaliste du quotidien belge Le Soir, le définit comme un « éducateur et militant pour l’autodétermination des peuples ».

Vidéo de Joods Actueel (en français et en néerlandais).

On trouvera ce militant en pleine action ici : Bruxelles, jihad à la vuvuzela contre un professeur juif:

Ce qu’il faut retenir de cette triste, pénible et banale histoire c’est  le fait que de, comme Joël Kotek, « être attaché au CCLJ, une association, certes critique mais proche d’Israël », ne vous met pas à l’abri de la rage tonitruante de certains musulmans belges.

Source: Brussels Journal (Jihad By Vuvuzela par Luc Van Braekel, texte traduit de l’anglais)

Les jihadistes à la vuvuzela à l’oeuvre !

Des jeunes musulmans bruxellois ont découvert une nouvelle arme contre la diffusion d’idées qui ne leur plaisent pas: la vuvuzela. C’est grâce au bruit strident émis par cet instrument d’origine africaine que des activistes pro-Palestiniens ont essayé de faire taire un professeur juif à Bruxelles.

C’est arrivé jeudi dernier à Molenbeek, un quartier à majorité musulmane de la région de Bruxelles-capitale.  Mouedden Mohsin, un Belgo-Marocain publiciste et animateur de radio, avait organisé une série de rencontres interculturelles pour promouvoir l’entente entre les communautés juive et musulmane [qui s’élèvent à Bruxelles, pour la communauté juive à environ 20.000 personnes et pour la communauté musulmane à environ 300.000, soit un tiers de la population de la ville].  L’orateur de la soirée – le public étant composé de jeunes d’origine immigrée – était le professeur Joël Kotek [professeur d’histoire à l’Université Libre de Bruxelles] et spécialiste de l’antisémitisme et de l’Holocauste.

Par mesure de précaution, les volets du centre communautaire où la rencontre avait lieu avaient été baissés.  Mais quelques jeunes ont essayé de perturber le discours du professeur Kotek au moyen d’une vuvuzela et d’une sirène, tout en tapant sur les volents en hurlant des slogans: « Jihad, Hamas, Hezbollah » et « Kotek assassin ». Le meneur du groupe d’activistes était Nordine Saidi, un fan déclaré de l’humoriste français antisémite Dieudonné M’Bala M’Bala. Aux dernières élections régionales, Nordine Saïdi menait la liste du parti « Egalité », qui préconise le jumelage de Bruxelles avec Gaza. [Admiratif, Baudouin Loos, un journaliste du quotidien belge Le Soir, connu pour ses positions anti-israéliennes, a décrit Nordine Saïdi comme « éducateur et militant pour l’autodétermination des peuples« .]

Fiers de leur prouesse, les manifestants on posté plusieurs vidéos sur Youtube [boycote joel kotek – la vidéo de 3 minutes qui montre un politicien belge à l’oeuvre mérite d’être visionnée] :

Inscription sur la pancarte : « Hobbies des sionistes: mentir, torturer, voler, TUER ! »

A la fin de la soirée, les organisateurs ont dû appeler la police pour escorter le professeur Kotek à la sortie du centre communautaire.  De cinq, les manifestants étaient passés à une trentaine.

Source : Philosémitisme





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap