toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Condamnation de l’antisémitisme à la télévision du Vénézuéla


Condamnation de l’antisémitisme à la télévision du Vénézuéla

Le Bnei Brit condamne les remarques déplacées qui ont été émises à la télévision gouvernementale du Venezuela le 26 octobre, dans lesquelles un des invités avait nié l'Holocauste et rejeté le sionisme.

Dans le programme “Contragolpe” (en anglais “Counter-Strike” =  Contre-attaque, le nom d'un jeu d'action sur ordinateur), l'animatrice Vanessa Davies interviewait le Professeur argentin Saad Chedid, dont il s'avère qu'il avait donné une conférence intitulée “L'analyse philosophique et sémantique du conflit israélo-palestinien”. 

Alors qu'il passait sa conférence en revue, Chedid a déclaré, entre autres, que Theodore Herzl, le père du sionisme, était un “homme malade et paranoïaque”, et il a insinué qu'il avait coopéré avec les nazis et les juifs afin de  “planter” l'Etat d'Israël.

Se référant à l'Holocauste, Chedid a nié son existence et a dit : “L'Holocauste  est un mot dont la signification est uniquement le fait de totalement brûler des animaux” – de la colombe jusqu'au taureau – de manière qu'un holocauste juif n'existe pas. Les idéologistes juifs ont l'étrange aptitude à cacher des choses en utilisant un autre mot. Par exemple, Yahvé, le D’ieu des Juifs, ne peut s'appeler par son nom…”. 

“Malheureusement, on peut régulièrement  trouver ce genre de matériel antisémite brut dans les médias du Venezuela, qui appartiennent à l'Etat et cela, tout en violant de manière flagrante l'assurance du Président du Venezuela, Hugo Chavez, de l'année dernière, selon laquelle il limiterait une telle sorte de rhétorique”, a dit le Président de Bnei Brit International, Alan. G. Jacobs.

“En mai 2111, Bnei Brit avait fait voter une décision appelant Chavez à mettre immédiatement fin aux expressions antisémites. Nous continuons à exiger la mise en œuvre de cette action”.

Chedid a continué ses propos concernant le compte-rendu de l'année 1907 prétendant prouver que “la Grande-Bretagne avait eu l'intention de créer un état pour les Juifs il y a plus de cent ans, dans l'intention d'empêcher les arabes de s'unifier afin d'obtenir leur indépendance”. 

“Le gouvernement vénézuélien patronne directement la haine”

Les contenus de ce programme et d'autres programmes dans les médias appartenant au gouvernement, soulignent clairement le fait que le gouvernement permet l'antisémitisme illimité au Venezuela”, a déclaré Daniel S. Mariaschin, le vice-président de Bnei Brit International.  

Les propos qui ont été émis à la télévision de l'Etat, mènent clairement à la conclusion que cet antisémitisme sarcastique, et ces opinions anti-israéliennes, reçoivent l'accord des plus hauts échelons du gouvernement vénézuélien et qu'il est interdit de ne pas y faire référence. Nous appelons toute la communauté internationale à condamner ces prétentions scandaleuses”.

Il ne s'agit pas d'un cas isolé. Le public au Venezuela est souvent exposé à une telle sorte de propagande anti-juive et anti-israélienne.

Il y a quelques mois, le directeur de la radio nationale du Venezuela avait recommandé de lire les Protocoles des Sages de Sion (un texte antisémite dont l'origine est un faux, qui décrit le programme juif pour obtenir le contrôle du monde). 

Le Bnei Brit a dit dans sa déclaration, que le gouvernement vénézuélien accordait  son soutien direct à l'antisémitisme et à la haine quand il permettait aux médias qu'il contrôle, de publier du matériel virulemment antisémite de ce genre sans réaction de sa part.

Le Bnei Brit International a des bureaux en Amérique Latine qui continueront à suivre de près ces développements.

Source : Forum de coordination pour la lutte contre l’antisémitisme (CFCA)





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Condamnation de l’antisémitisme à la télévision du Vénézuéla

    1. Elia

      Ok, mais qu »est-ce qu’on fait avec l’antisémitisme des pays arabes ou palestinien ? qui c’est qui le dénonce ? Et pourtant c’est à notre porte ! Quand est-ce qu’on va dénoncer ça à l’onu avec les preuves à l’appui et fermement. Sourtout lorsqu’ils réclament un état tout en éduquant leurs enfants à la haine des juifs ?
      Comment peut on lutter contre l’antisémitisme à 15000 km de chez nous, alors que l’antisémitisme d’à côté nous le dénonçons pas suffisement !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap