toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ce malicieux Monsieur Sarkozy


Ce malicieux Monsieur Sarkozy

Le président français confie à Barack Obama qu'il ne peut plus voir Binyamin Netanyahou, car c'est un "menteur", il sait de quoi il parle, il est un maître en la matière. Le 23 juin 2008, Nicolas Sarkozy disait-il la vérité lors de son discours à la Knesset, à Jérusalem, capitale éternelle et indivisible de l'Etat d'Israël ?

Premier extrait : "Je suis venu vous dire que le peuple français sera toujours aux côtés de l’Etat d’Israël quand son existence sera menacée. Car on ne peut pas accepter la menace sur l’existence de l’Etat d’Israël. Et ceux qui appellent de manière scandaleuse, à la destruction d’Israël trouveront toujours la France face à eux pour leur barrer la route.
Pour que les choses soient claires et qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, je veux dire que le programme nucléaire militaire de l’Iran appelle une réaction d’une extrême fermeté de toute la communauté internationale. Israël doit savoir qu’Israël n’est pas seul ! Mais je veux le dire avec force : un Iran doté de l’arme nucléaire est inacceptable pour mon pays !"

Lundi 7 novembre 2011, Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères a affirmé qu'il "fallait tout faire pour éviter l'irréparable, une intervention militaire" contre l'Iran, après les récentes menaces d'une attaque d'Israël contre ce pays. L'irréparable pour lui, ce n'est pas que l'Iran puisse avoir l'arme nucléaire, mais plutôt qu'Israël menace d'intervenir militairement.

Ces Israéliens sont tous des menteurs, puisqu'on vous dit que la France est là pour les protéger, d'ailleurs, vous voyez bien, Juppé, lui, il a trouvé la solution : "s'il vous plaît M'sieur Mahmoud, arrêtez votre programme nucléaire militaire, attention, nous allons prendre des sanctions, des vraies, cette fois-ci, merci beaucoup et excusez-nous de vous avoir dérangé". Ce n'est peut-être pas une mauvaise tactique pour tuer Ahmadinejad, car il pourrait bien mourir… de rire.

Deuxième extrait du discours de Sarkozy : "La France veut dire au peuple palestinien la vérité. Et la vérité c’est que nul ne peut espérer rétablir les droits du peuple palestinien en niant ceux du peuple israélien et en appelant à la destruction d’Israël. La vérité, c’est qu’il faut que cette violence cesse. Alors, c’est vrai, il ne peut y avoir de paix sous la menace du terrorisme. Il ne peut y avoir de reconnaissance mutuelle quand des roquettes tombent tous les jours sur des victimes innocentes. Il ne peut y avoir de paix si les Palestiniens ne combattent pas eux-mêmes le terrorisme. C’est aux Palestiniens de le faire, chacun a sa part de travail à faire."

Monsieur le président de la République, en plus d'être menteur, notre Premier ministre doit être sourd et aveugle. En effet, l'arrêt de la violence palestinienne a dû lui échapper. Nous, Israéliens, avons dû également rêver les roquettes et les missiles qui tombent sur nos villes. Le terrorisme n'est qu'une vision de notre esprit juif paranoïaque, d'ailleurs le massacre de la famille Fogel d'Itamar, dont la maman et les enfants étaient de nationalité française, n'est que le fruit de notre imagination sioniste malade. Il était normal que vous récompensiez les Palestiniens en soutenant leur adhésion à l'Unesco.

Troisième extrait du discours de Sarkozy : "Quand cela ira mal pour l’Etat d’Israël, vous verrez qui seront vos amis et je ne suis pas du genre à trembler quand cela va mal mais je veux vous dire, puisque vous m’avez fait l’honneur de me permettre de m’adresser devant vous, que je suis venu parler avec le cœur et non pas simplement avec la malice politicienne.
Après ce que l’Europe a connu, après le massacre des Juifs, on ne peut pas accepter que quiconque dans le monde dise qu’il veut rayer de la carte l’Etat d’Israël. Aujourd’hui, cette menace a pris la forme du terrorisme. Aucun peuple ne peut vivre sous la menace du terrorisme. Le terrorisme ne s’explique pas. Le terrorisme ne se justifie pas. Le terrorisme se combat !"

Monsieur le président de la République, comment pouvons-nous penser que vous avez usé de "malice politicienne", lorsque vous vous êtes adressé à nous ? Nous savons bien que la malice est une attitude qui vous est totalement étrangère. Et nous sommes d'accord sur votre dernière phrase : "le terrorisme se combat". Voilà pourquoi nous avons une confiance absolue en Tsahal qui est le seul et unique garant de la sécurité de l'Etat d'Israël, de ses libertés, de sa démocratie et de son caractère juif, ne vous en déplaise, Monsieur le président de la République. Personne ne nous dictera quelles sont les concessions qui vous satisferont, notre sort dépend de nous-mêmes.

Les spécialistes du mensonge se trouvent chez les Arabo-musulmans qui l'utilisent comme stratégie, comme ruse de guerre, elle a un nom : " la "Taqqiya". Selon la Charia, les musulmans ne doivent respecter les traités que si ces derniers sont avantageux pour l’Islam. Les ténors de l'Islam en Occident savent comment présenter leur cause d'une façon qui soit non seulement considérée comme acceptable par la majeure partie de la société, mais qui soit aussi considérée comme sensée et même, pourrait-on dire, juste. Ils feront appel aux institutions démocratiques, et aux Droits de l'Homme, tout en sachant très bien que, s'ils en avaient le pouvoir, ils aboliraient ces institutions et refuseraient ces droits aux autres

Nicolas Sarkozy ne peut plus voir Binyamin Netanyahou, car c'est un menteur, mais il pouvait voir et même accueillir ce cher Kadhafi qui dressa sa tente dans la cour de l'hôtel de Marigny. Et Ben Ali, et Moubarak, et Bouteflika et tous les corrompus, les tyrans, les bouchers, comme Assad. Pas grave, eux ils massacrent, mais ils ne mentent pas.

En juillet 2004, le Premier ministre israélien de l'époque, Arik Sharon a osé dire la vérité, invitant les Juifs français à faire leur Aliyah. La France convoque le chargé d'affaires israélien pour lui faire part de son mécontentement et de sa désapprobation.

On nous traite de menteurs, mais lorsque nous disons la vérité, elle dérange.

Ces Israéliens, ils sont terribles, toujours à comploter. Allez, je m'arrête, on risquerait de m'accuser de mauvaise foi.

Par Marc Femsohn pour Guysen International News

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap