toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Palestiniens: Le doigt d’honneur d’Abbas à Obama…


Palestiniens: Le doigt d’honneur d’Abbas à Obama…

En rejetant les demandes d’Obama de ne pas présenter une demande unilatérale et revenir à la table des négociations, Mah’moud Abbas espère maintenant rejoindre le mouvement des rares dirigeants arabo-musulmans qui ont osé « se lever » contre la volonté américaine.

Par Khaled Abu Toameh

Pendant de nombreuses années, les ennemis arabes et musulmans d’Abbas l’avait accusé de n’être qu’une marionnette dans les mains des Etats-Unis.

La décision d’Abbas d’avoir tenu tête aux américains le libérera certainement de cette image. Abu Mazen est bien conscient que les sentiments anti-américains restent toujours aussi forts et nombreux dans les pays arabo-islamiques. C’est la raison pour laquelle il a décidé qu’il serait imprudent actuellement d’aller à contre-sens de ces sentiments.

En s’éloignant de Washington, Abbas s’est rapproché du camp anti-américain dirigé par L’Iran, le ‘Hamas, le ‘Hezbollah et autres groupes radicaux.

Il n’est donc pas surprenant que certains dirigeants du ‘Hamas se soient prononcés en faveur de la décision d’Abbas de cracher au visage de l’administration Obama. Abbas a d’ailleurs décidé de tenter de reprendre les pourparlers concernant l’unité nationale avec le ‘Hamas dans l’espoir de former un nouveau gouvernement dans un proche avenir.

Cette campagne d’incitation contre Obama et les Etats-Unis attise les sentiments anti-américains dans le monde arabo-musulmans et risque de mettre en danger la vie de citoyens américains et les troupes au Moyen-Orient.

Pendant les dernières semaines, L’administration américaine a tenté de persuader Abbas de renoncer à son plan d’adhérer a l’ONU, pour la reconnaissance d’un « Etat palestinien » mais en vain.

Même les menaces de couper l’aide financière américaine à l’Autorité palestinienne ‘des centaines de millions de dollars), ainsi que la menace d’un véto n’ont pas empêché Abbas d’aller de l’avant avec son offre étatique. (Ce qui n’ pas tarder d’ailleurs, le congès annule une aide de 200 millions de dollars – voir notre note en bas d’article)

Abbas a non seulement tourné le dos aux américains mais il incite désormais les palestiniens et le reste du monde arabe dans leur sentiments anti-américains

L’agressivité verbale de l’Autorité palestinienne envers Obama a d’ailleurs commencé bien avant la décision d’aller présenter sa demande à Ban Ki Moon.

Par exemple, s’adressant à des journalistes de Ramallah, des « hauts conseillers d’Abbas » ont accusé le Président américain de « céder aux pressions sionistes » en raison des tentatives répétées d’Obama de dissuader Abbas d’aller à l’ONU.

Un responsable de l’AP a Ramallah est même allé jusqu’à demander de boycotter les émissaires américains Denis Ross sous prétexte qu’il était « pro-israélien ». Ross et David Hale avaient été envoyés à Ramallah pour tenter de convaincre Abbas d’accepter la reprise inconditionnelle de négociations de paix avec Israël.

Depuis qu’Abbas a prononcé son discours à l’Onu, la semaine dernière, l’Autorité palestinienne n’a cessé d’intensifier ses critiques sur Obama et les Etats-Unis. Sur les instructions de l’AP, des manifestants sont descendus dans les rues pour scander des slogans anti-américains et bruler des drapeaux américains. Des scènes qui ressemblent aux manifestations de masse du ‘Hezbollah ou en Iran.

Les forces israéliennes en alerte maximale en cas d’émeutes palestiniennes anti-américaines menées par le Hamas. ICI

Abbas et ses acolytes espèrent maintenant que les pays arabo-musulmans les indemniseront pour la perte de l’aide financière américaine soit 450 millions de $. Les palestiniens estiment que les dirigeants arabes et musulmans ont tellement peur du « printemps arabe » qu’ils seront dans l’obligation de financer les palestiniens

Les Saoudiens ont été les premiers a prouver cette théorie, et ont informé l’Autorité palestinienne de lui allouer 200 millions de dollars d’aide d’urgence. Reste à savoir si les autres pays suivront. Si cela arrive, Obama peut s’attendre à d’autres doigts d’honneur de la part d’Abbas.

Adapté par Aschkel – source  hudson

 

Note –

D’après The Independent Daily Abbas est puni par la réduction de 200 M $ dans l’aide des Etats-Unis. Le Congrès américain a aussi menacé les Palestiniens des projets tels que l’aide alimentaire, les soins de santé, et le soutien aux efforts pour construire un État viable.

Le gel des fonds, qui auraient dû être dispensés dans l’année fiscale américaine qui se termine aujourd’hui, est le signe le plus tangible encore de la gravité des menaces des dirigeants du Congrès « d’un arrêt encore plus large au financement pour l’année à venir si M. Abbas continue avec ses actions à l’ONU. Il a été vivement condamné hier par l’Autorité palestinienne.

Il y a eu des demandes répétées du Congrès pour retenir jusqu’à 600 millions de dollars – le montant moyen donné par les Etats-Unis de l’aide bilatérale à la Cisjordanie et de Gaza, chaque année depuis 2008 – dans la prochaine année financière sur la question.

L’administration demeure, tout comme le Congrès, en opposition avec les Palestiniens « sur la demande d’adhésion à part entière de l’ONU, que M. Abbas a présenté la semaine dernière. Mais elle soutient que l’assistance au peuple palestinien, est ce qu’un responsable américain décrit comme « une partie essentielle de l’engagement américain pour un avenir sûr et une solution à deux Etats pour les Palestiniens ».

L’ancien président Bill Clinton, entre autres, ce mois-ci a averti les législateurs de laisser tomber la question de l’aide à l’administration de l’Autorité Palestinienne, ajoutant : « . Tout le monde sait, que le Congrès américain est l’organe parlementaire le plus pro-Israël dans le monde, ils n’ont pas à le démontrer »source

Copyright © Israël Flash

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap