toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La « nation » palestinienne célèbre ses héros-assassins, et le Parti socialiste s’associe aux réjouissances


La « nation » palestinienne célèbre ses héros-assassins, et le Parti socialiste s’associe aux réjouissances

Imaginez qu'à la faveur d'une circonstance quelconque 1027 membres de la Gestapo ou de la SS aient été collectivement élargis de leur prison et renvoyés en Allemagne (NDLR : aujourd’hui). Que ce serait-il passé? Ils auraient été accueillis dans un silence funèbre.

Sans doute l'Allemagne aurait même réincarcéré ces criminels et ouvert des procédures judicaires spécifiques pour les punir à son tour. Pour tous, ces ressortissants seraient une honte nationale, un cauchemar justifiant l'opprobre universel envers le peuple allemand.

Il n'est pas question d'identifier les Palestiniens d'aujourd'hui aux nazis d'hier, mais d'observer le comportement d'une société vis-à-vis de la barbarie quand elle est issue de ses propres flancs.

Les Allemands vouent leurs barbares aux gémonies depuis 1945.

Ce n'est pas le sort qui a été réservé à la première tranche de prisonniers palestiniens libérés par Israël le 18 octobre dernier. Bien au contraire, on leur a fait un triomphe aussi bien à Gaza que dans le reste des Territoires. Mahmoud Abbas leur a dit « Votre sacrifice, vos efforts et votre travail n'ont pas été vains … Votre cause reste dans nos cœurs » ajoutant qu'ils étaient « la fierté de la nation ».

De Damas, le chef du Hamas Khaled Meshaal proclama que « c'est un succès national dont nous sommes fiers », tandis qu'Ismaïl Haniyeh, le chef local, intercédait auprès des Saoudiens pour que ces joyaux de la nation puissent, honneur suprême, se rendre en pèlerinage à la Mecque.

Quant au bon peuple, il entonnait des chants sur le mode « nous voulons d'autres Shalit », ou alors il enjoignait aux enfants d'emprunter, exemples à l'appui, la voie de leurs glorieux ainés. Un grand hymne national au sang, au crime, au jihad. On trouvera en annexe quelques exemples des œuvres édifiantes de ces héros-assassins.

S'il est très hasardeux de tenir les Palestiniens des deux obédiences, Fatah et Hamas, pour une nation, il est sûr que l'accueil fait à ces prisonniers-là est la preuve que cette société qui révère le crime terroriste avec une telle unanimité, est une société monstrueuse, moralement décomposée et sans autre avenir que l'effondrement dans la violence et le tourment.

Les Allemands de 1945 avaient pris conscience, eux, du précipice dans lequel ils s'étaient abîmés et dont ils jugeaient vital de s'extraire. Ce n'est pas le cas des Palestiniens, « modérés » ou pas.

Mais la gangrène de la décomposition morale n'est pas une exclusivité de la société palestinienne.

Sous la bannière de l'antisionisme radical, ce mal a contaminé maintes couches sociales en Occident et maints pays. Un communiqué du parti socialiste français, en date du 18 octobre , donne une idée de l'affaissement éthique et politique du courant principal de la gauche française.(1) « Le Parti socialiste se réjouit que Gilad Shalit, détenu par le Hamas depuis juin 2006, soit enfin libéré et puisse retrouver les siens. Nous nous réjouissons de la libération dans le même temps de prisonniers palestiniens qui vont pouvoir retrouver leur famille. »

D'un coté, le citoyen d'une démocratie enlevé sur le territoire de son pays au cours de son service militaire, et détenu dans des conditions épouvantables.

De l'autre des archi-criminels, des faciès de l'idéologie de la mort (« ils aiment la vie et nous aimons la mort ») dont les exploits ont été des meurtres délibérés de civils. Et le parti socialiste français met le signe égal entre ces deux pôles antinomiques de l'humanité, il se réjouit également, il  se réjouit en même temps, de leur libération.

L'un va tenter de se reconstruire et de revenir à la vie, les autres vont reprendre leurs criminelles occupations, comme ils l'ont dit et répété.

La sympathie « synchrone » du parti socialiste, une sympathie égale, exprimée tout autant au détenu d'un Block qu'à son Oberkapo, devrait être un sujet de réflexion majeur, le thème de nombreux séminaires pour faire l'état des lieux des principes, des valeurs et de l'ethos dans la France de 2011.

A la veille de violents défis économiques et politiques qui vont soumettre sa cohésion et sa résilience à de sévères épreuves, la France doit regarder en face la maladie sournoise du palestinisme, le précipice de ses valeurs et de son éthique, qui la prive de boussole et qui anesthésie les tréfonds de son élan vital.

 

Note: (1)  http://www.parti-socialiste.fr/communiques/liberation-de-gilad-shalit-0

 

________________________

Annexe : Quelques figures significatives de prisonniers palestiniens libérés le 18 octobre 2011

Fouad Abd El Hani El Omrin : condamné à la prison a vie pour le meurtre d'une écolière de 15 ans Helena Rapp en 1992. Helena se rendait à l'arrêt du bus qui devait la conduire à l'école : elle fut exécutée au couteau. Le meurtrier lui ouvrit la poitrine, voulant lui arracher le cœur.

Amna Muna : condamnée à la prison à vie pour avoir attiré dans un piège Ofir Rahum, un jeune israélien contacté sur Internet. Se présentant comme une jeune américaine, elle conduisit Ofir à Ramallah où trois exécuteurs le tuèrent de 15 coups de feu, le 17 janvier 2001. Personnalité extrêmement perverse, elle causa tant de torts à ses codétenue qu'elle exigea de ne pas être libérée à Gaza où le Hamas l'aurait exécutée.

Ahlam Tamimi : condamnée à 16 peines de prison à vie pour avoir accompagné l'auteur de l'attentat-suicide à la pizzéria Sbarro de Jérusalem en août 2001. Il y eut 15 morts, dont 7 enfants et 130 personnes grièvement blessées. Elle refusa aussi dans un premier temps d'être libérée à Gaza.

Abdel Aziz Salha et Rami Ibrahim: condamnés la prison à vie pour le meurtre des deux réservistes israéliens Yosef Avrahami et Vadim Norzhich égarés près de Ramallah le 12 octobre 2000. Sahla montre à la foule ses mains couvertes de sang. les victimes seront étranglées, poignardées, leurs corps seront battus et dépecés par la foule puis traînés dans les rues Ramallah.

Nasser Yataima: condamné à 29 peines de perpétuité pour avoir planifié l'attentat du Park Hôtel de Netanya, le jour de la Pâque juive de 2002. Il y eut trente morts et 140 blessés dont 20 grièvement.

Musab Hashlemon : condamné à 17 peine de prison à perpétuité pour avoir envoyé en 2004 des terroristes commettre un double attentat-suicide à Hébron qui tua 16 civils israéliens dans deux bus différents.

Wafa Al-Bass : condamnée à 12 ans de prison. Très grièvement brûlée pour des motifs douteux (accident domestiques ou "crime d'honeur"), elle est soignée six mois dans l'hôpital israélien de Beersheba. Rétablie, elle demande une nouvelle consultation en 2005. Son but est de faire exploser une charge de 10 kg au cœur de l'hôpital. Elle est détectée et arrêtée au point de passage de Erez entre Gaza et Israël

 

Source : Bensimon Jean-Pierre , pour Objectif-info





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La « nation » palestinienne célèbre ses héros-assassins, et le Parti socialiste s’associe aux réjouissances

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap