toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ali Babbas et les nations menteuses, par Claude Salomon LAGRANGE


Ali Babbas et les nations menteuses, par Claude Salomon LAGRANGE

Depuis l’obscène mascarade à laquelle nous avons assisté le 23 septembre, certes sans surprise, dans l’enceinte de la non moins obscène « Organisation des Nations Unies » – devinez « unies » contre qui ? -, constituée d’une majorité de nations indignes qui font de la diplomatie pour masquer des mœurs de malfaiteurs, les masques tombent chaque jour un peu plus.

Ce projet de « nouvel État arabo-musulman-palestinien » tel qu’il se révèle être dans sa véritable finalité, conduit Mahmoud Abbas à tenter, par toutes les ruses et les escroqueries diplomatiques, à se subsister, par étapes, en lieu et place de l’État juif en vue de son éradication finale.

Nous n’en sommes pas là, qu’à D’ieu ne plaise, tout simplement parce qu’Israël et de véritables démocrates et anti totalitaires ne laisseront jamais faire.

Mais c’est toujours une guerre de survie qu’Israël doit mener contre ces menaces existentielles clairement revendiquées par ses ennemis.

Dans ce dessein, nous assistons à un partage des rôles.

D’un côté, le chef de bande terroriste Mahmoud Abbas, vrai mythomane pervers et négationniste Ès-qualité grimé en faux homme de « paix ».

Il pratique l’escroquerie diplomatique depuis l’ONU ou d’autres enceintes internationales, et il parvient ainsi à abuser, avec leur consentement, des États et des leaders politiques qui agissent comme des « ambassadeurs du mal » en se rendant complices de ses impostures afin de provoquer une reconnaissance d’un deuxième État de Palestine sur la terre de l’État d’Israël.

De l’autre, les  fous de leur Moloch avec des déclarations réitérées venant d’Iran, ou de ses affidés du Hamas et du Hezbollah. Eux n’ont que faire des « frontières de 1967 » ou autres. Ils le proclament et éructent, sans détour, que c’est un « Israël sans plus aucune frontière » qu’ils appellent de leurs vœux ! Au moins, ça a le « mérite » d’être sans ambiguïté.

Certes, en « compensation », nous avons entendu le discours de Barak Hussein Obama dans la posture du défenseur d’Israël, mais ses propos ont rapidement été invalidés par son Administration qui condamne la reprise de la construction de logements, non pas à Amman, à Beyrouth ou a Gaza, mais à Gilo, un faubourg de Jérusalem pour contester aux Israéliens, à nouveau, leur droit de construire ni plus ni moins que chez eux !

Certes encore, nous avons aussi entendu la proposition faite à Israël par N. Sarkozy d’un « suicide assisté » quand il promet que « si quiconque menaçait l'existence d'Israël (NDLR : une fois rétracté en deçà de ses frontières), la France serait au côté d'Israël », alors qu’il organise en même temps les conditions de son extrême vulnérabilité en soutenant la démarche du gangster Mahmoud Abbas ! N. Sarkozy qui, décidément, si l’on en croit ses dernières déclarations insultantes et ineptes contre Israël qui sont rapportées par « Le Canard Enchaîné », se montre a minima versatile et histrionique dans tous les domaines, et au pire, pour La France surtout, d’une psychologie limite qui interroge.  

Quand ce n’est pas leur franche hostilité, c’est l’ambivalence et l’hypocrisie des nations qui prévaut.

Nous entendons aussi, de plus en plus bruyamment, en Europe et en France en particulier, à droite et à l’extrême droite, mais il faut aussi tout autant le dénoncer, surtout à gauche et à l’extrême-gauche, y compris au Parti socialiste qui joint sa voix à la meute des pourfendeurs de l’État juif pour manifester, désormais, son « empathie » grandissante avec la cause de l’islam « militant » (voilà qui doit combler d’aise le sombre Pascal Boniface !). Cela sans doute parce que c’est électoralement quantité très appréciable, mais aussi parce que cela leur octroie un double bénéfice : Passer en fraude des sentiments peu avouables à l’égard de l’État juif, tout en s’octroyant un diplôme de bien-pensance et de progressisme en préconisant « un État palestinien avec Jérusalem pour capitale » !

Pensez donc si c’est la priorité des priorités à défendre, car en France comme en Europe, comme chacun sait, il n’y a pas de problèmes de chômage, ni de crise économique, ni d’insécurité, pas davantage qu’il n’y a de problèmes gravissimes en Syrie, en Iran, et dans tant d’autres régions du monde à traiter. De même qu’il n’y a rien à dire sur la dérive néocoloniale de la France sous la houlette de Sarkozy, en Côte d’Ivoire, en Libye, et dans tant d’autres régions d’Afrique.

L’alpha et l’oméga de toutes les préoccupations que connaît le monde, c’est Israël !

C’est ainsi que nous observons à quel point l’extrême trivialisation de la vie politique et la haine transgressive ont été élevées depuis des décennies, et plus particulièrement ces dernières années, au rang de nouvelle valeur prétendument « avant-gardiste », et comment cela a participé à installer un totalitarisme « new age » consistant à s’inventer, sur le dos de l’État juif, une « nouvelle cause du peuple » imaginaire pour un « non peuple sans nom » baptisé « palestinien ».

Nous assistons à des énoncés de plus en plus ouvertement nauséabonds, affranchis de leur charge de culpabilité contre Israël et les Juifs en général par ceux qui se comportent, dans leurs actes et par leurs obscures intentions, comme les héritiers symboliques des éradicateurs de Juifs, en perpétuant une haine des descendants des victimes juives d’hier, en Israël ou en Europe, et en France singulièrement.

Pour donner corps à ces impostures et pour justifier leur complicité active avec l'islamofascisme, nous voyons ressurgir une propagande perverse remise au goût du jour, et qui déjà avait été un temps adaptée par l’idéologie communiste à partir de la propagande nazie, pour procéder, aujourd’hui, à une lutte totale contre l’État juif traité comme le « Juif des nations ».

Les évènements s’accélèrent et ils mettent à jour, comme un révélateur photographique, les véritables intentions de tous ces faux progressistes ou autres justiciers de pacotille mais vrais imposteurs qui agissent, par procuration, leur haine de l’État juif sous le prétexte fallacieux du soutien aveugle à ce projet de « nouvel État arabo-musulman-palestinien ».

Répétons-le, les guerres terroristes et celles travesties en démarches hypocritement diplomatiques que les arabo musulmans mènent contre l’État juif ne sont pas des guerres visant à régler un quelconque litige frontalier ou à parvenir à un État de paix juste et permanent avec Israël. Le fait est que, ne pouvant parvenir à leurs fins en gagnant les guerres qu’ils ont à chaque fois déclenchées et perdues, il ne leur reste plus que la stratégie du mensonge pour tenter de pratiquer un hold-up sur la Terre d’Israël.

Il suffit simplement de s’en tenir strictement aux déclarations des leaders arabo musulmans, déclinées régulièrement sur tous les modes comme quoi, « l’État palestinien sur son étendue provisoire sera ethniquement « nettoyé » de toute présence juive », en attendant qu’il en soit ainsi sur toute l’étendue de la « Palestine ».

Un exemple éloquent parmi d’autres, l’interview d’Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah diffusée sur la chaîne Al-Jazeera le 23 Septembre et qui avoue que : « L'accord devrait être basé sur les frontières du 4 Juin, 1967. Lorsque nous disons que l'accord doit être basée sur ces frontières, le président [Mahmoud Abbas] comprend, nous comprenons, et tout le monde sait que : L’objectif ultime ne peut être accompli en une seule fois ». « Si nous disons que nous voulons détruire Israël … Allez, c'est trop difficile. Ce n'est pas une politique acceptable à dire. Ne dites pas ces choses au monde. Gardez-les pour vous … » (…) « Si Israël se retire de Jérusalem, évacue les 650 000 colons, et démonte le mur – Que deviendra Israël ? Il viendra à sa fin. » (Voir l’enregistrement  traduit en anglais par MEMRI).

Déclaration ratifiée par anticipation avec le logo exhibé par la Mission de Palestine en France, sous le nez et à la barbe, à moins que ce soit avec la bénédiction du Quai d’Orsay et de l’Élysée, où Israël est remplacé par la Palestine appelée de vœux !

(http://www.palestine-diplo.com/spip.php?article132)

Il arrive que certaines vérités parfois sortent de la bouche des menteurs et plaisent aux oreilles de ceux partagent ce projet de porter atteinte à l’intégrité d’Israël.

La clique terroriste du faussaire Mahmoud Abbas ne recule devant aucun moyen, ni devant aucun stratagème pour s’approprier, par étapes et par la diplomatie désormais, à défaut de pouvoir l’obtenir par les guerres ou le terrorisme, TOUTE la « Palestine », selon ses termes.

Se sentant soutenu par des nations immorales et des leaders politiques qui s’accommodent honteusement de ses mensonges, il ne s’embarrasse plus de précautions oratoires pour mentir grossièrement. Et « plus le mensonge est gros, plus il passe ! » disait de sinistre mémoire J. Goebbels dont Mahmoud Abbas et ses comparses sont les fils spirituels.

C’est ainsi que plus un trompeur cherche à être convaincant, s’il réussit à convaincre le plus grand nombre par la force de sa manipulation et de ses distorsions de la vérité, plus il a de chances de croire lui-même, par effet de répétition, à ses propres mensonges du fait du lien étroit qui existe entre la tromperie et l’autosuggestion.

Les idéologies totalitaires fonctionnent ainsi, par autosuggestion pour soi et par des mensonges grossiers pour le public : « Un mensonge répété mille fois reste un mensonge, un mensonge répété un million de fois devient une vérité » (J. Goebbels).

Une fausse vérité assénée un million de fois par la propagande arabo islamiste qui constitue une fausse vérité pour un public qui se laisse abuser, de même que ceux qui se répètent tant et plus à eux-mêmes que c’est être « progressistes » que d’haïr l’État juif et de soutenir les prétendants à son éradication, finissent par en être convaincus.

Et tout cela est relayé par des médias pervertis, comme nous l’avons encore vu à nouveau dans l’abjecte émission de propagande anti israélienne sur la « Palestine » diffusée par France 2 diffusée le 3 octobre 2011. Mais pouvait-on attendre autre chose de cette chaîne de télévision pervertie après la mise en scène du vrai-faux « meurtre » de Mohamed al Dura attribués aux Israéliens le 30 septembre 2000, et soutenue par le non moins sinistre Ch. Endelin ?

C’est ainsi qu’en Europe, décidément terre propice à l’engouement pour les idéologies totalitaires, est soutenue l’idée d’un nouvel État arabo palestinien en vue d’éradiquer l’État juif.

Hélas, tout cela se traduira encore davantage par que ce nous constatons déjà, c’est-à-dire en une guerre contre la civilisation occidentale et ses valeurs, favorisé par le fait que celle-ci souffre d’une « haine de soi » suicidaire en s’identifiant à la cause de ses propres ennemis.

Car c’est ainsi, comme cela s’est déjà produit dans l’histoire, que ce qui est mal contre les Juifs en général et contre Israël en particulier – et je ne dis pas « ce qui n’est pas inconditionnellement pour l’État juif » –, se révélera, à terme, une fois encore, également catastrophique pour les nations.

Outre les visées éradicatrices de plus en plus affichées à son encontre, corrélativement il est intéressant d’observer comment les « arabo-palestiniens », de même que l’ensemble des sociétés arabo musulmanes éprouvent pour leur ennemi juif désigné et si jalousé, un sentiment formé par l'union de deux contraires que sont, une vénération secrète pour ce que les Juifs représentent de puissance et de réussite ; et un sentiment d’humiliation et de haine la plus intense qui les renvoie à leur incapacité à s’élever dans n’importe quel domaine de leurs activités sociales, culturelles et scientifiques, voire militaires.

Cela dit, la question de fond demeure de savoir comment une civilisation structurée dans ses moindres molécules par l’islam peut engendrer des individus et des sociétés dont l’unique raison d’être est l’anéantissement de l’État juif avec lequel les pays arabo musulmans n’ont objectivement aucun contentieux. Pourtant, ces pays n’existent qu’à travers cette volonté de détruire et de tuer des Juifs, sans pouvoir se consacrer à rien d’autres que cela pour sortir leurs sociétés de l’arriération profonde dans laquelle elles sont maintenues !

Dans leur manière pathologique et chronique de haïr les Juifs, les arabo-musulmans en général se haïssent d'abord eux-mêmes en raison de l'admiration secrète que recèle une haine qui les consume de l’intérieur.

C’est pourquoi une paix véritable reste, aujourd’hui, et pour longtemps encore, malheureusement, sans doute une chimère, et ce, tant que ces obscurs régimes n’auront pas pensé une remise en cause en profondeur de leurs sociétés en vue de se libérer de leurs archaïsmes et de leurs démons intérieurs.

En vérité, si les pourfendeurs de l’État juif étaient si soucieux de justice pour régler le sort des arabes-palestiniens « entretenus » depuis plus de soixante années dans des camps de « réfugiés » par le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Égypte, etc., ainsi que par l’UNRWA et autres ONG, ils exigeraient prioritairement de ces régimes et autres officines, d’améliorer définitivement leur sort pour « services rendus » à la cause du pan islamisme.

Car si la population arabe-palestinienne doit nécessairement être « reclassée », elle doit l’être prioritairement dans l’État palestinien de Jordanie qui leur a déjà été attribué, et non au détriment des Juifs-palestiniens, ni au prix d’une amputation supplémentaire de la Terre d’Israël !

C’est pourquoi également, tous ceux qui soutiennent cette diabolique démarche d’un « nouvel État arabo-palestinien », hormis le fait de régler leurs comptes avec l’État juif, n’aident en rien ni les arabes-palestiniens ni les États arabo-musulmans en général à s’émanciper et à se démocratiser.

Mais leur objectif réel n’est à l’évidence pas celui-là.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap