toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Printemps arabe, sans bourgeons


Printemps arabe, sans bourgeons

C'est dans un sang-froid exceptionnel, que l’officier de sécurité de 28 ans – qui se nomme Yonathan, a demandé que ce soit Bibi lui-même qui avertisse sa mère s’il venait à décéder, et surtout, qu’elle ne l’apprenne pas par téléphone.

Ce qui s'est passé en Egypte il y a quelques jours pour les 6 Israéliens encerclés, ressemble étrangement – à part la fin miraculeuse – à ce qui s'est déroulé à Ramallah en 2000 pour nos 2 soldats lynchés par une foule de « pauvres Palestiniens » lâchés en « liberté ».

Cette fois ci, grâce à une ultime porte blindée, des pressions diplomatiques sans fin pour les libérer, la ruse, des supplications aux dirigeants égyptiens et américains pour lutter contre ces bêtes enragées, les Juifs sont sortis « physiquement » indemnes de l'enfer égyptien.

Ce qui est sûr, c’est que si la porte était tombée, nos six soldats ne serait pas morts les bras croisés … On aurait accusé encore les Juifs de carnage comme sur le Marmara.

Demain, le scenario de Ramallah ou d'Itamar peut très bien se reproduire en Turquie ou en Jordanie, mais de grâce, « vous les Juifs, laissez nous rêver … nous les Européens, nous aimons le printemps et les fleurs, la jeunesse pacifique sur le kikar Tahir à la une de nos journaux. »

Les Occidentaux ne sont même plus choqués par la cruauté ambiante, elle fait partie de la ballade romantique. Le vent d'hiver qui commence à souffler, est cautionné et même financé par une sollicitude générale, une lassitude toujours prête à comprendre et effacer les pires exactions engendrées par ces foules hystériques primaires en soi-disant révolution printanière.

Dans cette saison de la liberté et de l'amour … Israël se trouve plus que jamais isolé dans la jungle de loups sanguinaires, mais cela n'est pas le plus grave. L'essentiel, d'abord, c'est de ne pas être l'agneau. Notre intelligence et notre diplomatie semblent être traduites en turc ou en égyptien par de la faiblesse, on le sait, il faudra vite changer. L'oncle Sam pense qu’après avoir relâché des prisonniers 30 ans enfermés dans leur pyramide, on peut leur demander de garder un jardin d’enfant, au nom de la démocratie….c'est en gros le message feutré d'un Occident dépassé.

La paix qui fut signée avec les pharaons n'a jamais été validée par le peuple lui-même. Elle n'a été qu’un bout de papier glacé. Les dirigeants n'ont jamais non plus assumé ou cherché à réchauffer l'ambiance, en montrant l'exemple par des gestes, des paroles chaleureuses, des visites. Ils ont entretenu l'incitation à la haine ambiante contre le Juif et Israël sans bouger.

Avec l'Amérique, on peut dire que c'est l'inverse qui règne. Les peuples israélien et américain s'aiment et s'estiment. Seul contre tous, Barak Obama préfère écouter les « 4 saisons arabes » plutôt que la sagesse juive, on en paye tous le prix. Voilà que dans ce chaos orchestré, les petits dictateurs islamiques ont pris du pouvoir et de l'assurance, ne craignant plus d’être grondés.

L'anarchie règne donc au Proche-Orient et c'est la larme à l’ œil, que l’ONU, au lendemain des 10 ans du 11 septembre, s’apprête à valider un Etat fantoche, une sorte de Vatican, sans accord ni signature, bâti sur le mensonge, la faiblesse et bientôt, on le sait, sur l'anarchie et la guerre.

Pour nos voisins, les paroles de paix ne sont qu’une arme stratégique dirigée contre nous et jamais une branche d’olivier, cet arbre qui donne les fruits par lesquels notre terre est bénie.

La nouvelle année qui arrive nous promet encore de belles surprises, sur cette Terre tant aimée.

Si vous vous sentez dépassés par les aventures des cowboys arabes au Proche-Orient, souvenez vous de Sadam ou de Kadhafi, car c'est ainsi qu'ils finissent tous quand ils menacent Israël …

Que celui qui rencontre cette semaine Erdogan le turc, au Caire ou à Gaza, lui transmette ce message : Son temps à lui aussi est compté, nous, on le sait.

 

Source : Leptithebdo, par Avraham Azoulay





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap