toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Photo du jour: la police allemande au service des islamistes


Photo du jour: la police allemande au service des islamistes

L’opération Oferet Yetsuqah destinés à limiter fortement les capacités du Hamas à viser des cibles civiles dans le sud israélien a donné lieu, début 2009, à de violentes manifestations en Europe où la rhétorique traditionnelle de l’antisémitisme de gauche s’était vue dépassée par celle de la judéophobie islamique : les manifestants n’hésitant pas à invoquer le massacre de Juifs de Khaibar par Mahomet comme slogan mobilisateur dans les cortèges des principales villes européennes.

Le 10 janvier 2009, le cortège des manifestants anti-israéliens à Duisbourg, en Allemagne, remarque un drapeau israélien à la fenêtre d’un appartement d’un étudiant et commence à le conspuer. La police intervient en choisissant d’entrer sans mandat dans l’appartement, retire le drapeau et le confisque, obéissant en cela aux injonctions de la foule.

Photo : Duisburg 10 janvier 2009: la police municipale retire un drapeau israélien d'une fenêtre sous la pression de manifestations hostiles

Les verts et les socio-démocrates du SPD ont de leur côté affirmé qu’il s’agissait d’une « capitulation de l’Etat de droit ». Et les représentants de la CDU ont demandé la démission de Rolf Cebin qui était à la tête de la police de Duisbourg. Le ministre de l’intérieur du Land de Rhénanie du Nord-Wesphalie Ingo Wolf, du parti libéral FDP, dénonce quelques jours après ce manquement aux règles de la police qui doit à l’avenir éviter de telles attaques contre la liberté de penser. Leur rôle est d’accompagner les manifestants et de prévenir les actes violents de ces derniers. Il a été révélé que seuls 280 policiers encadraient les 10 000 sympathisants du Hamas, se fiant à l’organisation islamiste Mili Görus qui avait soutenu que le cortège resterait pacifique.

Le secrétaire général du Zentralrat der Juden in Deutschland a déclaré que « le signal est clair : la violence soumet la liberté de penser. Nous n’avons aucun problème avec la liberté d’expression pacifique de la part des palestiniens. Mais cette action a donné une plus grande marge d’action à ceux qui enfreignent la loi. »

 

De façon similaire, le 2 septembre 2010, lors des manifestations de la journée dite « Al-Quds », la police berlinoise a fait le tenté de saisir un drapeau israélien tenu par des manifestants venus pour affirmer le opinion et leur soutien à Israel.

 

Journée al Quds 05 septembre 2010: la police berlinoise arrache un drapeau israélien des mains de manifestants devant le cortège de soutien au Hezbollah

 

 

 

 

Journée al Quds 05 septembre 2010: la police berlinoise arrache un drapeau israélien des mains de manifestants devant le cortège de soutien au Hezbollah

La police semble avoir estimé, tout comme les manifestants, que la simple présence du Magen David constitue une provocation et s’est efforcé de retourner du cortège pro-Hezbollah toute présence d’un drapeau israélien, considérant que la présence du drapeau du parti de dieu libanais ne consiste pas une provocation à l’égard des droits humains fondamentaux et de l’histoire de l’Allemagne.

 

 

Journée al Quds septembre 2010: le cortège de soutien au Hezbollah à Berlin

 

 

 

 

Journée al Quds septembre 2010: le cortège de soutien au Hezbollah à Berlin: la police charge-t-elle les manifestants pour retirer le drapeau provocateur du Hezbollah?

Comme le raconte l’organisateur de la manifestation pro-israélienne, Jörg Fischer-Aharon : « Quelques personnes hors de notre cortège de l’autre côté de la rue ont déroulé un drapeau américain ainsi qu’un drapeau israélien. Les islamistes se sont sentis aussitôt humiliés et provoqués et ont commencé à se diriger vers ces personnes. La police a alors tenté de prendre les choses en main », en prenant le parti des islamistes, rompant ainsi avec son devoir d’impartialité.

 

Cette année, les deux cortèges lors de la journée dite al quds ne se sont pas croisés, même si la présence policière restait fortement présente.

 

Journée al Quds 2011: contre-manifestants pro-israéliens

 

 

 

 

Journée al Quds 2011: contre-manifestants pro-israéliens

 

 

Journée al Quds 2011 - Berlin: le cortège pro-israélien

 

 

 

 

Journée al Quds 2011 – Berlin: le cortège pro-israélien

 

 

 

 

 

 

Journée al Quds 2011 – Berlin : les manifestants en soutien d'Israel, des Iraniens et de la démocratie

 

Journée al Quds 2011 à Berlin: les manifestants pro-Hezbollah et pro-Hamas
Journée al Quds 2011 à Berlin: les manifestants pro-Hezbollah et pro-Hamas
Journée al Quds Berlin 2011: les appels à la haine dans le cortège pro-Hamas et pro-Hezbollah
Journée al Quds Berlin 2011: les appels à la haine dans le cortège pro-Hamas et pro-Hezbollah

Par Sacha Bergheim

(source: noalquds, aro1.com, kwirkopf, die welt)

Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap