toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Photo du jour – La Tombe de Joseph


Photo du jour – La Tombe de Joseph

C’est à Shechem (en hébreu: ??????, Naplouse, ce nom vient de Neapolis ou Flavia Neapolis aux débuts de l’ère chrétienne) en Samarie que se trouve la tombe de Joseph.

Les sources bibliques (Josué 24:32) indiquent: « Quant aux ossements de Joseph, que les enfants d’Israël avaient emportés d’Egypte, on les inhuma à Sichem, dans la pièce de terre que Jacob avait acquise, pour cent kecita, des fils de Hamor, père de Sichem, et qui devint la propriété des enfants de Joseph. » (hébreu: ?????-???????? ?????? ??????-??????? ?????-?????????? ????????????, ??????? ????????, ?????????? ????????? ?????? ????? ??????? ????? ??????-?????? ?????-??????, ???????? ?????????; ?????????? ???????-??????, ????????? )

 

Comme les photos d’archives des années 1900 à 1950 environ, la Tombe était située en plein champ, en dehors de toute ville, et adossée à une petite structure architecturale clairement identifiable.

 

Vue sur la Tombe de Joseph et le Mont Eval (autour de 1899)
Vue sur la Tombe de Joseph et le Mont Ebal en Samarie ~1899

 

La Tombe de Joseph à Shechem dans la collection American Colony de la Library of Congress
La Tombe de Joseph – ca 1900 – Library of Congress

 

Tombe de Joseph - ca 1900 - Chatham University JKM Library
La Tombe de Joseph autour de 1900 – Chatham University JKM Library

 

La Tombe de Joseph (après 1950) - Collection E. Matson - Library of Congress
La Tombe de Joseph dans les années 1950 – Collection E. Matson – Library of Congress

Après 1967, la poussée démographique et urbaine, encouragée par l’amélioration des conditions de vie depuis la fin de l’occupation jordanienne, a conduit à une extension urbaine anarchique qui a englobé les environs de Naplouse et inclus la Tombe de Joseph, aujourd’hui encerclée par la ville arabe. Dans les années 1980, une petite yeshiva (académie talmudique) « Yosef ‘Hai » est adjointe à la Tombe.

La Tombe de Joseph aujourd'hui encerclée par la ville arabe
La Tombe de Joseph aujourd’hui enclavée dans la ville arabe.

Selon les « Accords » d’Oslo, « l’ Autorité Palestinienne » est dans l’obligation de protéger les Lieux Saints et de garantir leur libre accès à tous les fidèles de toutes les confessions (Annexe 3, Appendice 1, Article 32 de l’Accord d’Oslo 2, signé le 28 septembre 1995).

Cet accord (article 5 de l’annexe 1) évoque également les arrangements spécifiques concernant les sites comme la Tombe de Joseph à Shechem, la synagogue Shalom al Yisrael de Jéricho ou la Tombe de Rachel près de Bethlehem, sous la seule juridication de « l’Autorité palestinienne ».

Les incendies, désacralisations et destructions répétées subies par ce Lieu Saint du judaïsme démontre clairement le non-respect flagrant des Accords passés par les leaders palestiniens et la volonté systématique d’islamiser les Lieux historiques du judaïsme.

 

 

En septembre 1996, six soldats israéliens montant la garde devant la Tombe de Joseph sont assassinés. En septembre 2000, un garde israélien d’origine druze est à son tour assassiné par les milices palestiniennes qui empêchent tout accès des secours jusqu’à la Tombe. Quelques semaines plus tard, Ehud Barak décide l’évacuation des lieux et le Arabes mettent le 7 octobre 2000 la Tombe de Joseph à sac, brûlant les Rouleaux de Torah et incendiant partiellement la Tombe. A cette occasion, Hanan Ashrawi, politicienne de l’O.L.P. et , déclare que le lien des Juifs avec la Tombe de Joseph est une « entière fabrication », légitimant l’islamisation du lieu. Des pressions internationales feront reculer les autorités arabes.

Le saccage de la Tombe de Joseph par les Palestiniens en octobre 2000
Le saccage de la Tombe de Joseph par les Palestiniens en octobre 2000

 

Le saccage de la Tombe de Joseph par les Arabes avec l’appui des milices de l’Autorité Palestinienne – 7 octobre 2000

 

La désacralisation de la Tombe de Joseph par les Palestiniens - 7 octbre 2000
La désacralisation de la Tombe de Joseph par les Palestiniens – 7 octbre 2000

 

La désacralisation de la Tombe de Joseph par les Palestiniens - octobre 2000
La désacralisation de la Tombe de Joseph par les Palestiniens – octobre 2000

 

La destruction festive du patrimoine religieux juive: l'incendie de la Tombe de Joseph par les Palestiniens - 7 octobre 2000
La destruction festive du patrimoine religieux juive: l’incendie de la Tombe de Joseph par les Palestiniens – 7 octobre 2000

 

La Tombe de Joseph incendiée
La Tombe de Joseph incendiée

 

Bien que reconstruit depuis ces destructions, et à l’initiative principalement des Hassidim de Breslev,

La restauration de la Tombe de Joseph - (photo David haIvri)
La restauration de la Tombe de Joseph – (photo David haIvri)

l’accès à la Tombe de Joseph n’est rendu plus régulièrement possible que depuis 2007, et que de nuit, sous escortes de Tsahal, comme le montrent ces images prises par Rina Castelnuovo pour le New York Times:

Pélerinage nocturne sur la Tombe de Joseph - photo Rina Castelnuovo
Pélerinage nocturne sur la Tombe de Joseph – photo Rina Castelnuovo (NYTimes) 2008

 

 

Pèlerins dans la Tombe de Joseph incendiée par les Palestiniens - Photo Rina Castelnuovo (NY Times)
Pèlerins dans la Tombe de Joseph incendiée par les Palestiniens – Photo Rina Castelnuovo 2008             (NY Times)

 

Pelerins hassidim invités à quitter la Tombe de Joseph par l’escorte composée de soldats de Tsahal – Photo Rina Castelnuovo (NYTimes) 2008

 

 

Le 24 avril 2011, la Police « palestinienne » ouvre le feu sur des pélerins, tuant Ben-Yosef Livnat, âgé de 24 ans, et en blessant deux autres grièvement. A la suite de cette attaque, les Arabes envahissent le Lieu Saint et le saccagent.

Saccage de la Tombe de Joseph à Shechem/Naplouse le 24 avril 2011 après l’assassinat du pèlerin Ben Yosef Livnat par la police palestinienne

 

Saccage de la Tombe de Joseph le 24 avril 2011 suite à l’assassinat d’un pèlerin juif de 24 ans, Ben Yosef Livnat par des policiers palestiniens

Symbole de la connexion entre le peuple d’Israel et la terre d’Israel, trace d’une histoire pluri-millénaire en Samarie, la Tombe de Joseph focalise les tensions religieuses et révèle les tentatives forcenées de réécriture de l’histoire par les palestiniens, à l’image de l’islamisation de la Tombe de Rachel, devenue en mars 2010 sous les auspices de l’UNESCO la mosquée Bilal Bin Rabah.

Autre facette d’une guerre visant à éradiquer toute culture juive et dénote des intentions politiques palestiniennes à l’heure où les instances internationales sont censées débattre de la création d’un Etat sans arrière-plan historique autre que la volonté de détruire.

par Sacha Bergheim.(source: adapté de Picture a day)

Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap