toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Obama/Palestiniens – Quelle est la plus grosse bourde d’Obama ?


Obama/Palestiniens – Quelle est la plus grosse bourde d’Obama ?

Comment Obama a « induit en erreur » les arabo-palestiniens.

Si quelqu’un doit être tenu pour responsable de la décision de l’Autorité palestinienne de demander à l’Onu la reconnaissance d’un Etat palestinien le long des lignes de 1967, c’est le président américain Barack.H.Obama et son conseiller au Moyen-Orient.

Quand et si la violence éclate dans les territoires dits palestiniens après le vote à l’ONU ce mois-ci, ce sera le résultat direct de la politique d’échec d’Obama au Moyen-Orient, résultat qui aura pour conséquence de voir une hausse spectaculaire des sentiments anti-américains, non seulement parmi les arabo-palestiniens mais aussi à travers le monde arabo-musulman.

Les déclarations américaines de ces trois dernières années ont donné l’impression aux Arabes que Washington était en faveur d’un état palestinien A TOUT PRIX.

L’administration Obama avait également donné l’impression aux arabo-palestiniens que les Etats-Unis étaient de « leur coté » et forcerait Israël a accepter toutes leurs revendications, notamment un retrait complet des lignes d’avant 1967 et la re-division de Jérusalem.

Obama et Abbas

C’est ainsi que les dirigeants de Ramallah pensent que Barack.H.Obama les a trompés à deux reprises au cours des trois dernières années : d’abord lorsque les Etats-Unis leur ont donné l’impression qu’ils soutiendraient un Etat palestinien, même si il n’est pas obtenu par la négociation ; puis lorsqu’ils n’ont pas exigé et obtenu une cessation totale des constructions dans les implantations légales.

Obama est donc accusé actuellement par les arabo-palestiniens d’avoir « retourné sa veste » et ce, en faveur d’Israël » et de succomber à un quelconque lobby juif puissant aux Etats-Unis.

C’est ainsi qu’Abbas préfère rentrer en collision avec Obama que d’abandonner son plan devant l’ONU.

Lors de sa rencontre, cette semaine, avec les émissaires américains Davis Hale et Dennis Ross, Abbas a rappelé que sa demande de reconnaissance à l’ONU était en conformité avec les « promesses » faites par Obama.

Abbas a même utilisé le discours prononcé par Obama face à l’Assemblée générale de l’ONU l’année dernière, dans lequel il a exprimé qu’il souhaitait voir un Etat palestinien avant la fin de cette même année.

Ce discours est utilisé par l’Autorité palestinienne dans le cadre d’une campagne médiatique diffusée par la Radio palestinienne pour obtenir un soutien à son initiative.

Rappelez-vous des mots d’Obama – « Quand nous reviendrons ici l’année prochaine, nous aurons trouvé un accord qui nous permettra d’accueillir un nouveau membre dans l’Organisation des Nations-Unies, un Etat indépendant, souverain de Palestine vivant en paix aux cotés d’Israël.’

Très sarcastique, à la fin du spot radio, Abbas déclare « Si Obama l’a dit, il sait ce que cela signifiait ! »

Cette campagne, pour les proches d’Abbas, vise à exposer les mensonges et l’hypocrisie d’Obama

« Beaucoup d’arabo-palestiniens sont actuellement en train de planifier des manifestations anti-américaine si Washington utilise son veto pour contrecarrer la candidature à l’ONU et imposer des sanctions financières à l’Autorité palestinienne » a déclaré un des assistant d’Abbas. « Au lieu  de soutenir notre démarche à l’ONU, Obama nous envoie des émissaires pour contrecarrer notre candidature à l’ONU. » Poursuit-il

L’Autorité palestinienne qui est fortement dépendante de l’aide américaine, est également partie prenante dans la campagne d’incitation contre les Etats-Unis.

Adapté par Aschkel

Khaled Abu Taomeh – hudson

Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source.

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *