toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Londres: AHAVA contraint de fermer à cause des manifestations anti-israéliennes


Londres: AHAVA contraint de fermer à cause des manifestations anti-israéliennes

Les anglais deviennent de vrais dhimmis à la solde des islamistes et se font enrôler dans les campagnes de boycott d'Israël. Les gauchistes britanniques n'échappent pas à cette vague d'antisionisme primaire. En mal d'idéologie après la chute du Mur de Berlin, la gauche en général et plus particulièrement l'extrême gauche s'est raccrochée à cette prétendue "cause palestinienne" oubliant ainsi que partout dans le monde on assassine, on opprime, on meurt de faim. Aveuglés par cette détestation d'Israël, ils en oublient qu'ils cautionnent un régime islamiste pur et dur qui veut instaurer la Charia.

Les campagnes de boycott d'Israël, au nom d'un prétendu apartheid qui n'existe que dans les esprits lobotomisés par le discours islamo-palestinien, se mutiplient. Aujourd'hui c'est la société AHAVA à Londres qui en fait les frais.

Des énormes manifestations pro-palestiniennes obligent la compagnie de cosmétique israélienne à fermer son principal magasin londonien.
 
Le magasin servant de vitrine à la compagnie de cosmétique AHAVA, qui attire de nombreux clients depuis plusieurs années, a été contraint de fermer en raison de protestations
pro-palestiniennes massives.
 
La mer Morte est internationalement reconnue comme l’un des symboles les plus remarquables de l’Etat d’Israël. Depuis 1988, AHAVA se sert de ce lieu unique afin de fabriquer des produits de soin de la peau basés à partir de boue et minéraux provenant de la mer Morte.
 
Ces derniers mois, des militants pro-palestiniens ont décidé de se donner rendez-vous chaque samedi dans le but d’appeler les citoyens britanniques à boycotter les produits de la compagnie israélienne. L’adresse du magasin londonien, à Covent Garden dans l’un des quartiers commerçants les plus populaires de la capitale, a exposé les foules britanniques et les touristes aux virulentes protestations anti-israéliennes.
La raison officielle de ces contestations est que les quartiers généraux de l’entreprise se trouvent à Mitspe Shalem, ville considérée par les organisations Pro-palestiniennes comme étant « une colonie de peuplement illégal et criminel dans les territoires occupés ». En réalité le QG de la multinationale est situé à Holon, tout près de Tel-Aviv. A Mitspe Shalem se trouve la principale usine de fabrication. La mer Morte est elle-même considérée comme territoire disputé par les activistes pro-palestiniens, ce qui renforce leur « sentiment d’injustice ».
 
Campagne de boycott contre le magasin AHAVA à Londres
Les protestataires présents devant le magasin stoppaient continuellement les passants pour leur donner des tracts expliquant pourquoi l’occupation est « un crime contre l’humanité ». Certains s’en sont même pris aux employés de la boutique.
Alors qu’en premier lieu AHAVA a décidé d’ignorer les menaces proférées à son rencontre, l’intensification des pressions a obligé l’entreprise à fermer son plus grand magasin londonien.
Le porte-parole de la compagnie de cosmétique à déclaré à Yedioth Ahraronot : « Les protestations ont entamé notre image à travers le monde et a créé une couverture médiatique négative de notre entreprise. Nous sommes une compagnie commerciale et les calculs coûts-bénéfices sont primordiaux pour nous ».  
Selon certaines sources londoniennes, la décision de fermeture a été prise après que le propriétaire de l’immeuble abritant la boutique ait décidé de ne pas renouveler son bail avec la compagnie israélienne. Les responsables des magasins voisins se seraient plaints à plusieurs reprises du bruit provoqué par les manifestants. Selon eux, ces derniers auraient provoqué une baisse de leurs ventes.
 
« Certains samedi c’était un vrai cauchemar d’être ici. Nous ne pouvions pas marcher tranquillement dans la rue à cause des protestations et le quartier ressemblait à une vértiable scène d’attaque terroriste », déplore un vendeur travaillant pour un magasin adjacent.
Le timing de cette fermeture, avant la demande d’adhésion  palestinienne à l’ONU, convient parfaitement aux organisations anti-israéliennes qui ont largement extériorisé leur satisfaction. « Nous allons continuer les protestations contre toutes institutions des territoires occupés tant qu’il en restera en Grande-Bretagne » dit une source de la Campagne de Solidarité palestinienne. Celui-ci ajoute : « Se débarrasser d’AHAVA n’est que la première étape ».
 

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *