toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le football hollandais gagne la coupe mondiale des slogans antisémites


Le football hollandais gagne la coupe mondiale des slogans antisémites

Manfred Gerstenfeld propose de jeter un coup d'œil sur les slogans antisémites dans le monde du football hollandais.

L'antisémitisme est un problème récurrent dans le monde du football. Cependant, dans nul autre endroit, la source des slogans antisémites fréquents dans les stades n'est aussi bizarre qu'en Hollande. 

Dans le courant du mois, des slogans antisémites ont fait l'objet d'un incident au cour duquel ADO a été traîné devant le tribunal par BAN, une organisation qui lutte contre l'antisémitisme.

Au mois de mars, le club de la ligue supérieure de la Haye avait vaincu Ajax d'Amsterdam au cour d'un match. Lors du match, des supporters d'ADO avaient scandé à plusieurs reprises « Hamas, Hamas, les juifs au gaz » et « les Juifs sont terriblement cancéreux ».

Lors de la fête qui s'était déroulée après le triomphe d'ADO, des supporters et deux footballeurs avaient chanté en présence de l'entraîneur : « Nous allons persécuter des Juifs ». Le juge avait décidé que la direction d'ADO aurait la responsabilité d'éviter la récurrence de tels éclats dans les matchs à venir, et que si elle n'y parvenait pas, elle devrait arrêter le match.

Cependant, les Juifs ciblés par ADO n'étaient nullement Juifs. Il s'agissait de supporters fanatiques d'Ajax qui, dans un lointain passé, avaient commencé à faire référence à eux-mêmes comme à des « juifs ».

Ces supporters accompagnaient leur équipe avec des drapeaux d'Israël et des symboles de Maguen David dans le stade. Plusieurs supporters affichaient même des tatouages de Maguen David. Pendant une certaine période, quand Ajax mettait un goal, ses supporters avaient pris l'habitude de chanter la chanson israélienne « Hava Naguila »'.    

Ajax avait plusieurs membres juifs, et jusqu'au directeur qui était également Juif et a un petit nombre de supporters juifs non violents. Ils représentent peut-être 1% des supporters présents dans les matchs domestiques. Au début, plusieurs d'entre eux avaient considéré ce surnom et le phénomène qui s'y joignait de manière positive, et n'avaient pas compris quelles seraient ses implications à long terme.

Des supporters fanatiques d'autres équipes de football, et principalement des grandes villes de Rotterdam, La Haye et Utrecht, considéraient le surnom d'Ajax comme une provocation et ont commencé à scander des slogans de haine.

Au début, ces slogans étaient antisémites dans leur essence mais non pas dans leur contexte, car ils s'adressaient à des non-juifs. « Bombardez Rotterdam » était la réponse cinglante à laquelle avaient droit les supporters d'Ajax quand l'équipe y avaient joué contre l'équipe locale Feyenoord.  Ils faisaient référence aux bombardements meurtriers de la ville lors de l'invasion allemande en Hollande en mai 1940.

Les juifs doivent être sur leurs gardes        

Des slogans antisémites sont graduellement de plus en plus fréquents dans d'autres directions. En octobre 2004, le juge René Temmink avait mis fin à un match qui avait confronté ADO et PSV d'Eindhoven. Des slogans  continus « Hamas, Hamas, Temmink au gaz » avaient été entendus tout le long du match. C'était la première fois en Europe qu'un match de la Ligue supérieure avait été interrompu par des slogans de haine.     

Des supporters de football ont commencé à scander des slogans antisémites dans d'autres endroits, cette fois en s'adressant directement à des Juifs.

Le Rabbin Binyomin Jacobs – le rabbin en chef du Rabbinat Interrégional Hollandais – avait dit être entré une fois avec un psychologue non juif dans un train empli de supporters de Feyenoord. Quand ces supporters les avaient vus, ils avaient commencé à chanter : « Juifs au gaz ». Jacobs a dit qu'il avait eu la sensation que le train tout entier, comprenant des « hollandais habituels », était contre eux.  

Le rabbin a ajouté, « le psychologue s'était ratatiné de peur. Il m'a semblé que ces signes d'angoisse ne nous aideraient pas particulièrement, mais si l'un de ces idiots nous avait attaqué, il est fort probable que beaucoup d'autres l'auraient suivi ».

Aujourd'hui, même dans des manifestations contre Israël en Hollande, on peut entendre le slogan « Hamas, Hamas, les juifs au gaz », surtout de la bouche de musulmans. Bien que ce genre d'éclats soit interdit par la loi, il est rare que leurs auteurs soient punis.

Dans une de ces manifestations, qui s'est déroulée en janvier 2009, avaient participé deux membres du parlement appartenant au parti socialiste de gauche. Ils ont plus tard prétendu qu'ils n'avaient pas entendu les slogans. Il y a également des reports sur le faits que des étudiants musulmans dans différentes écoles hollandaises ont scandé ce même slogan de haine afin d'offenser des étudiants juifs.   

Ces dernières années, les autorités hollandaises ont commencé à comprendre qu'il fallait mettre fin à la propagation des chants de haine.

En mai, après qu'Ajax soit devenu le champion de la ligue, le maire d'Amsterdam, Eberhard van der Laan avait demandé que ses supporters cessent de se servir du surnom « juif ». Il pensait qu’« Il s'agit d'un changement de ce comportement, qui pourrait prendre 10 ans ».

Il y a une conclusion particulière que la petite communauté juive de Hollande doit adopter concernant le développement de l'antisémitisme lié au football. De nouveau, il a été prouvé que les juifs devaient anticiper des problèmes à l'avance, bien avant qu'ils ne se propagent dans toute la société. Cela constitue une preuve supplémentaire que les juifs doivent être sur leurs gardes bien plus que tous les autres groupes dans les sociétés occidentales.

   

Source : CFCA (Le Forum de Coordination pour la Lutte contre l’antisémitisme ) par le Dr. Manfred Gerstenfeld qui a publié 20 livres. Plusieurs d'entre eux se référent au phénomène anti-israélien et à l'antisémitisme en Europe.  

 

         

 

 

 

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap