toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La véritable crise au Moyen-Orient n’est pas liée à l’instauration d’un Etat Palestinien.


La véritable crise au Moyen-Orient n’est pas liée à l’instauration d’un Etat Palestinien.

La plupart des regards qui suivent l’actualité au Moyen-Orient sont focalisés sur la demande de reconnaissance unilatérale d’un Etat palestinien à l’ONU, cette semaine. Mais ce n’est pas la question la plus importante à laquelle la région ni les Etats-Unis sont confrontés. L’Egypte, la Turquie, la Tunisie, la Palestine, le Bahrein, le Yémen, pour l’instant, ne sont que des distractions. Le principal évènement, l’affaire que l’histoire retiendra, le plus probablement, d’une façon ou d’une autre, se déroule en Syrie…

Washington semble y prêter attention, bien qu’il ne soit pas certain que quiconque sache ce qu’il faudrait faire, selon le  NYT :

 De plus en plus convaincue que le Président Bachar al-Assad de Syrie, ne sera pas en mesure de rester au pouvoir, l’Administration Obama a commencé à revoir ses plans pour la politique américaine dans la région, après une possible destitution…

“Il existe un réel consensus affirmant qu’il a dépassé les bornes et (qu »il est) au bord de l’abîme », déclare un responsable de l’Administration Obama. « Les services de renseignement sont persuadés qu’il ne parviendra pas à reprendre la situation en main ». […]

En coordination avec la Turque, les Etats-Unis explorent comment gérer l’éventualité d’une guerre civile entre les Alaouites, les Druzes, les Chrétiens et les Sunnites Syriens, un conflit qui pourrait engendrer d’autres tensions dans une région déjà volatile.

La controverse au sujet de la demande palestinienne d’un Etat ne devrait pas détourner l’attention des décideurs politiques de cet évènement crucial. La chute d’Assad – ou sa tentative de s’accrocher au pouvoir – pourrait facilement déclencher un conflit armé qui pourrait très bien s’étendre au-delà des frontières syriennes. La situation est exacerbée entre les intérêts de l’Arabie Saoudite, de l’Iran et de la Turquie, qui tous ont beaucoup à perdre ou à gagner si Damas est abandonné. L’Iran pourrait perdre un allié important, les Saoudiens veulent un gouvernement à majorité sunnite qui pourrait être bien plus radical que ses voisins le souhaiteraient ; et la Turquie sera inquiète à cause des Kurdes. Etant donnés les liens étroits entre la Syrie et le Liban, la faiblesse du gouvernement libanais et le confessionnalisme de ses politiques, il est probable que tout ce qui se passe en Syrie aura de profondes répercussions au Liban.

Les Etats-Unis et la Turquie sont, potentiellement les deux pays dont les intérêts face à l’avenir de la Syrie sont le plus étroitement imbriqués, mais où toute coopération pratique est pleine de pièges. L’appel de l’Irak à la démission d’Assad simplifie le tableau, d’une certaine façon, mais préparer une réponse effective à des crises potentielles, sur le plan politique et humain en Syrie, appartient au haut du tableau des priorités de l’agenda régional de Washington.

 Le Blog de Walter Russell Mead

21 Septembre  2011

http://blogs.the-american-interest.com/wrm/2011/09/21/the-real-crisis-in-the-middle-east-is-not-palestinian-statehood/

Copyright © Israël Flash

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap