toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Erdogan: « N’hésitez pas à tirer sur des cibles israéliennes » !


Erdogan: « N’hésitez pas à tirer sur des cibles israéliennes »  !

Le ton monte entre Israël et la Turquie. Erdogan multiplie les déclarations belliqueuses. Après les navires de guerre censés être déployés en Méditarranée, les menaces viennent aussi pour les airs. Un journal turc  Star Gazette a rapporté que les systèmes sur les avions F-16 qui identifient les avions israéliens comme des avions amis ont été remplacés et ne previennent plus automatiquement les pilotes turcs

par Ariel Magnezi

La Turquie a menacé Israël non seulement d’un point de vue maritime, maintenant elle menace d’un point de vue aérien. La Turquie a developpé un système électronique permettant de ne plus identifier les aéronefs israéliens comme avions amis, idem pour les navires. Evidemment cette nouvelle a été largement diffusée en Iran.

Le système américain d’origine ne permettait pas aux turcs d’utiliser une mise à feu contre les avions israéliens  Le nouveau système turcs permettra dorénavant de ne pas faire la différence et sera adapté aussi aux navires de guerres et aux sous-marins

Résumé adapté par Aschkel ynet

L’Administration américaine aurait pour le moment repoussé la demande  turque du déploiement d’une base de drone Prédator sur son territoire jusqu’à ce que la Turquie cesse ces menaces belliqueuses contre Israël.

 Résumé adapté par Aschkel ynet et debka

Ankara aurait fait cette demande

Demande la Turquie aux américains d’installation d’une base de drones Prédator

Après avoir accepté d’accueillir un radar d’alerte avancé du système antimissile de l’Otan, la Turquie a demandé aux Etats-Unis de déployer sur son sol des drones Predator, après le retrait des forces américaines d’Irak, qui sera effectif à compter du 31 décembre 2011.

Depuis au moins 2007, l’armée américaine partage avec son homologue turque les informations obtenues au cours des vols de ses drones au-dessus du Kurdistan irakien, où le PKK, le mouvement séparatiste kurde, a établi des bases.

Environ 2.000 combattants du PKK ont trouvé refuge au Kurdistan irakien, à partir duquel ils mènent des attaques en territoire turc. Depuis juillet, une quarantaine des membres des forces de sécurité turques ont ainsi été tués, ce qui a poussé Ankara à réagir avec le bombardement, dès la mi-août et pour la première fois depuis un an, de positions rebelles kurdes situées dans le nord de l’Irak.

Selon l’armée turque, environ 260 membres du PKK auraient été « neutralisés » (comprendre tués) au cours de ces frappes aériennes, réalisées en plusieurs vagues. Et d’avertir que ses opérations se poursuivront « si nécessaire ». Et le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, d’annoncer une « nouvelle ère » et de prédire que « ceux qui ne s’écartent pas du terrorisme en paieront le prix ».

Cette intensification des opérations du PKK coïncide avec les évènements qui se déroulent en Syrie, où le régime de Bachar el-Assad réprime durement ses opposants. Cette attitude de Damas a été condamné par les autorités turques. D’où l’hypothèse avancée par le quotidien Milliyet d’un possible soutien syrien aux opérations des rebelles kurdes.

Du côté de Washington, l’aide fournie à Ankara se justifie par le fait que le PKK est considéré comme étant une organisation terroriste. Aussi, les Etats-Unis, alliés traditionnels de la Turquie, par ailleurs membre de l’Otan, ont indiqué qu’ils continueraient à aider l’armée turque dans ses opérations, en lui donnant des renseignements. Dont ceux obtenus par les drones Predator.

Pour autant, d’après les déclarations faites par de hauts responsables militaires américains au Washington Post, la décision de donner une suite positive à la requête d’Ankara pour l’installation d’une base de drones en Turquie n’a pas encore été prise par la Maison Blanche.

Les Etats-Unis craignent en premier lieu d’être entraînés dans un conflit qui n’est pas le leur. Mais d’un autre côté, répondre favorablement à la demande turque permettrait de renforcer leur relation avec la Turquie, à l’heure où Ankara semble prendre ses distances avec l’Occident et s’oppose à Israël au sujet de la situation dans la bande de Gaza, ainsi que de disposer d’une base proche de l’Irak et de l’Iran, où les Predator seraient potentiellement amenés à opérer.

Mais ce n’est pas tant la Maison Blanche que les autorités turques devront convaincre. En effet, bien que les présidents Bush Jr et Obama ont autorisé l’exportation de drones MQ-9 Reaper à destination de la Turquie, le Congrès s’y est toujours opposé. opex360

On apprend aussi dans la foulée.

La Syrie souhaite commander 2 sous-marins à la Russie

A l’occasion de la visite de militaires syriens en Russie dans la région d’Astrakhan, l’agence de presse russe RIA Novosti a rappelé que Damas souhaitait commander de nouveaux équipements pour son armée, et notamment 2 submersibles de classe Amour-1650 (Projet 677E, classe Lada).

Moscou a par ailleurs annoncé que le contrat passé en 2007 portant sur la vente à la Syrie de plusieurs systèmes de défense Bastion ainsi que de missiles supersoniques Yakhont (SS-N-26) serait bien honoré.corlobe

Source : RusNavy Intelligence

Développements à suivre….

Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source. 
 

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *