toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Au Caire, Erdogan tente d’unifier le monde arabe contre Israël


Au Caire, Erdogan tente d’unifier le monde arabe contre Israël

Lors de son discours devant la Ligue arabe au Caire, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la politique agressive d’Israël délégitimise son statut dans la région.

Le mardi 13 septembre, Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois mis en garde Israël, en affirmant qu’en continuant cette politique Israël « est en train de risquer son futur ».
 
 Prenant la parole devant un panel de ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, M. Erdogan a ajouté que la reconnaissance d’un Etat palestinien « n’est pas une option mais une obligation».
Il poursuit son discours par : « Nous sommes des personnes dont le passé et le futur ont été déterminé par Dieu. La douleur d’un enfant palestinien touche le cœur des mères habitant à Ankara »
 
« Israël essaie de justifier sa présence dans la région tout en prenant des mesures qui mettent en danger sa légitimité. L’agressif gouvernement israélien a attaqué un bateau d’aide humanitaire et puis s’est lavé les mains dessus. Sa politique agressive menace son futur. Cela a placé les israéliens dans un état de siège », assure-t-il.
Le leader turc a qualifié l’Etat d’Israël d’« enfant gâté » disant que si les puissances internationales continuent de fermer les yeux sur leurs actions, il faudra prendre les mesures nécessaires pour qu’ils répondent des crimes qu’ils ont commis.
 
Recep Tayyip Erdogan a une fois de plus souligné qu’afin de rétablir des relations avec Ankara, Jérusalem devrait s’excuser pour les événements de la flottille, payer des compensations aux familles des victimes et supprimer le blocus de Gaza.
 
En invoquant l’aide de Dieu, il espère que le statut de la « Palestine » changera ce mois-ci. Il considère que le problème entre Israël et la « Palestine » concerne l’humanité entière.
 
 Dans un voyage de plusieurs jours en Afrique du Nord,  le leader du parti AKP (Parti pour le Développement et la Justice) a pour objectif de renforcer le standing de la Turquie après le printemps arabe. Sa visite au Caire est la première en presque 15 ans.
Décidé à devenir le leader d’un monde arabe unifié, il a insisté sur l’importance du Panarabisme : « Dans une telle période, alors que des changements historiques ont lieu dans notre région, je suis heureux d’être avec vous, mes frères, sous le même toit. Malgré quelques différences de cultures nous sommes issus de la même civilisation, et avons réussis à faire passer nos valeurs de générations en générations.»
 
 Son voyage au Caire devrait lui permettre de signer des accords de coopération stratégique avec le Conseil Militaire Supérieure égyptien. Il a exhorté la communauté internationale à aider l’Egypte à surmonter ce moment « difficile et critique ».
 
L’emploi du temps de Recep Tayyip Erdogan inclus des voyages en Lybie et en Tunisie, d’autres pays touchés par des révolutions. Néanmoins, il ne visitera pas la bande de Gaza comme il l’aurait souhaité.

 

Guysen.com

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *