toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Abbas revendique les frontières de 1947 pour Etat palestinien et appuie sa devant le Conseil de Sécurité de l’ONU


Abbas revendique les frontières de 1947 pour Etat palestinien et appuie sa devant le Conseil de Sécurité de l’ONU

Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a annoncé vendredi 16 septembre, à Ramallah, qu’il demanderait au Conseil de Sécurité e l’ONU, la semaine prochaine, la reconnaissance d’un Etat palestinien. Il a précisé que, dès qu’ils auront un Etat, un drapeau et la reconnaissance des deux-tiers des nations du monde, les Palestiniens pourront laisser toutes les questions ouvertes pour une négociation avec Israël…

Lorsqu’il a évoqué les lignes de 1967 pour un futur état palestinien, en référant au discours qu’il prononcera devant l’ONU, Abbas a insisté sur le fait que « l’occupation » israélienne ne se terminera pas le jour d’après et que beaucoup restait à faire , parce que les lignes de 1967 ne définissent pas de véritables frontières – pas plus que les barrages routiers ou les implantations. Les véritables frontières palestiniennes ont été ébauchées en 1947 par l’ONU. Toutes les autres zones [ce qui veut dire de vastes régions de l’Etat d’Israël] sont des « territoires occupés », que les Palestiniens ont bien l’intention de réclamer.

Le dirigeant palestinien a cherché à insinuer que les 126 gouvernements qui ont reconnu le droit palestinien à un Etat ont, par conséquent, d’ores et déjà accepté son interprétation.

 Ses autres points sont les suivants :

1. La démonstration palestinienne devant le Conseil de Sécurité de l’ONU est l’unique étape vers la pleine indépendance, après quoi “toutes les options restent ouvertes”. Ses objectifs sont d’obtenir un statut de membre à part entière de l’ONU, et ensuite de retourner à la table des négociations sur ces nouvelles bases.

2.  Il a insisté sur la revendication palestinienne de Jérusalem comme capitale de cet Etat, promis de travailler au retour des réfugiés et s’efforcera à réaliser l’unité nationale en comblant le fossé avec le Hamas.

3.   Abbas a émis une précaution stricte à l’égard de toute manifestation violente et protestation, parce qu’a-t-il dit, cela ferait le jeu d’Israël.

Un long passage a été consacré aux obstacles qu’il a accusé Israël de mettre en place sur le chemin de l’indépendance palestinienne, particulièrement en construisant de nouvelles implantations en Judée-Samarie et en les installant à contre-pied des efforts vigoureux que les Palestiniens ont fait pour instaurer l’administration et les institutions du futur Etat.

“Nous avons promis à Obama qu’elles seraient prêtes pour septembre », a-t-il affirmé et « ils le sont ». Il a accusé les soldats israéliens et les résidents des implantations de laisser leurs chiens courir après les Palestiniens et même de laisser des sangliers sauvages détruire les cultures (!). En même temps, Abbas a déclaré qu’il se tournait vers l’ONU, non pas dans le but d’isoler Israël ou de s’en prendre à sa légitimité, mais seulement pour délégitimer et mettre un terme à l’occupation.

 Dans une autre partie de son discours, Mahmoud Abbas a vanté la “démocratie” prévalant dans l’Autorité Palestinienne (Judée-Samarie). « Nous respectons la volonté du peuple », a-t-il affirmé : « Il n’a pas besoin de manifester dans les squares » (une allusion aux révoltes arabes).

DEBKAfile : les dernières élections palestiniennes ont eu lieu en 2006. Le Président, les conseils législatif et municipaux n’ont plus aucune légalité aux postes qu’ils détiennent. Abbas et l’Autorité Palestinienne qu’il dirige ne sont maintenus en place que grâce aux forces de sécurité armées palestiniennes.

DEBKAfile Reportage spécial 16 septembre 2011, 8:05 PM (GMT+02:00)

http://www.debka.com/article/21310/

Adapté par Marc Brzustowski

Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source.

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Abbas revendique les frontières de 1947 pour Etat palestinien et appuie sa devant le Conseil de Sécurité de l’ONU

    1. Zamenhof

      le gouvernement d’Abbas b’a plus aucune légitimité depuis 2006 et depuis deux ans il repousse toute élection ayant trop peur de perdre et de voir le Hamas majoritaire

      quant aux frontières de 1967 elles n’ont aucun sens, celles de 1947 ayant été refusées par les arabes de l’époque elles sont légalement caduques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *