toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Huit blessés, dont un sérieusement, dans une attaque terroriste à Tel Aviv


Huit blessés, dont un sérieusement, dans une attaque terroriste à Tel Aviv

L’agresseur  vole un taxi au sud de Tel Aviv, fonce sur un barrage de police sécurisant la rue p)rès d’un night-club populaire, puis sort de la voiture et poignarde des passants ; une personne a été sérieusement blessé dans l’attaque et l’agresseur a été arrêté.

Un assaillant palestinien a blessé huit israéliens près d’une boîte de nuit de Tel Aviv, tôt ce matin de lundi, après avoir foncé sur un barrage de la police à bord d’un taxi volé et de là avoir poignardé d’autres personnes, selon la police.

 

L’agresseur est un Palestinien dans la vingtaine d’années, de la ville de Naplouse (Sechem), selon la porte-parole de la police, Luba Samri.

 

Un peu avant 2 heures du matin, le terroriste a volé un taxi dans le sud de Tel Aviv et, de là, est venu l’encastrer dans un barrage de la police sécurisant la rue Salamé à proximité de cette boîte de nuit très fréquentée, a-t-elle dit.

 

Il est, alors, sorti du véhicule et a poignardé des passants, explique t-elle, en criant “Allah W’Akhbar » – « D.ieu est grand », en arabe, phrase fréquemment utilisée comme cri de guerre par les terroristes islamistes, ainsi que des versets du Coran.

 

  Taxi used in attack (Photo: Moti Kimchi)
Taxi utilisé durant l’attaque (Photo: Moti Kimchi)

 

Quatre policiers et trois citoyens ont été blessés, selon Samri.

 

L’une des huit personnes blessées a été signalée comme dans un état sérieux, à l’hôpital et les autres souffrent de blessures légères à modérées, ajoute Samri.

 

Le Palestinien a déclaré à la police qu’il avait planifié l’attentat par avance et choisi le night-club “Haoman 17”, où plus de 1.000 fêtards célébraient la fin des vacances d’été. Il a aussi acheté le couteau et organisé minutieusement le vol du taxi. Il n’y a que la présence de la police qui ait modifié ses plans, a-t-il prétendu.

 

Police lift the terrorist to the ambulance (Photo: Moti Kimchi)
La police charge le terroriste dans une ambulance (Photo: Moti Kimchi)

 

Au début, les témoins ont cru qu’il s’agissait d’un accident de la circulation, mais, très vite, se sont aperçus qu’il s’agissait d’une attaque terroriste, lorsque le Palestinien est brusquement sorti de la voiture et a commence à poignardé des passants.

 

Le meurtrier est parvenu à poignarder plusieurs personnes avant  d’être maîtrisé par la police. Il a lui-même été légèrement blessé dans la mêlée et a été emmené à l’hôpital Wolfson de Holon.




 

Une des personnes blessées.

Aharon Yampel, un volontaire de l’association Ihud-Hatzalah, a confié à Ynet, “Quand nous sommes arrivés sur la scène de l’incident, nous avons vu plusieurs personnes blesses qui gisaient à même la rue avec des blessures au couteau. D’autres souffraient de blessures après avoir été renversées par la voiture. Nous avons fourrni des premiers soins médicaux d’urgences sur place avant que les ambulances ne les évacuent vers l’hôpital ».

 

Elad, un autre témoin, se rappelle : “Nous avons brusquement entendu une forte detonation. J’ai vu le taxi percuter une autre voiture et puis un homme en est sorti en criant : « Allah W’Akbar ! ». Il a poignardé quelques personnes. On entendait des cris et il y avait beaucoup de vacarme, avant qu’une unité de la police ne débarque et le maîtrise ».

 

Scene of attack (Photo: Yaron Brener)
La scène de l’attaque (Photo: Yaron Brener)

 

Un autre témoin, du nom de Daniel, relate : « Nous onus trouvions à l’extérieur de la boîte de nuit, après qu’ls ne nous aient pas laissés entrer. Nous avons vu une voiture qui percutait une autre voiture. C’était effrayant. S’il n’y avit pas eu le barrage (de police), il nous aurait foncé dessus directement. C’est un miracle. Nous ne sommes sortis uniquement que pour nous amuser ».

 

Le chauffeur de taxi dont le véhicule a été vole par le Palestinien est également arrive sur les lieux et a été interrogé par la police. « Je l’ai pris en charge dans le quartier de Jaffa. Il m’a demandé à se render vers la station des bus. Lorsque nous y sommes arrivés, il a brusquement sorti un couteau et me l’a planté dans la main. Il m’a poussé hors du véhicule et a repris le volant pour s’enfuir ».

 

Selon le chauffeur, à un moment le Palestinien a dit : “Je veux seulement ta voiture”, mais c’est ensuite qu’il a sorti son couteau. « Je me suis battu contre lui, mais il est parvenu à me donner un coup de couteau ».

 

Le chef de la police, Aaron Aksol a affirmé que : “il n’y a aucun doute que le barrage de la police a évité une bien plus grave catastrophe. Notre préparation, à la suite d’alertes terroristes fait ses preuves par elle-même ». Mais, il n'a pas expliqué pourquoi les policiers n'avaient pas fait usage de leur arme à feu pour le neutraliser plus tôt, dès le début de l'attaque, et empêcher ainsi qu'il ne blesse sérieusement d'autres personnes.

 

Le chef de la police israélienne, Yohanan Danino est aussi arrivé sur les lieux de l’attentat et a remercié le niveau de préparation de la police des frontières. Il a expliqué que les forces de police étaient en alerte, en prévision de la fin du Ramadan et que c’est pourquoi ce barrage avait été mis en place près du night-club ».

D'autres forces se sont déployées aux frontières de Gaza et du Sinaï, depuis le milieu de la semaine dernière, sur ordres du Chef d'Etat-Major, le Lieutenant-Général Benny Gantz, à la suite d'une alerte qu'un groupe du Jihad Islamique était sorti de la bande de Gaza vers le Sinaï, dans l'intention de perpétrer  de nouveaux attentats similaires à ceux d'Eilat, le 18 août. 

 

AP et Reuters ont contribué à ce reportage.

 

Eli Senyor

Par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

ynetnews

 

Publié le : 

29.08.11, 07:01 / Israel News

 

Le couteau utilisé

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap