toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sémantique : Le mot « boycott » dans la série des mots qui agacent


Sémantique : Le mot « boycott » dans la série des mots qui agacent

Parmi les mots – et les maux – qui agacent et parfois blessent l’opinion publique israélienne et la communauté juive française, se trouve le mot « boycott ».

A ce propos, savez-vous quelle ressemblance réunit les mots « poubelle », « gogo », « tartuffe » et « boycott » ? Oui ? Non ? Vous brûlez ? Ca y est ? Vous avez trouvé ? Non, ne dites pas que le boycott est pratiqué par des tartuffes et des gogos dont les intentions ne méritent que la poubelle, vous pourriez vous faire les ennemis que vous avez déjà et perdre définitivement les amis que vous n’avez jamais eus.

Trêve de plaisanterie … vous avez trouvé ?

Oui, c’est cela, je vois qu’au cours de votre scolarité vous avez eu d’excellents professeurs qui ont su transmettre durablement à leurs élèves leur amour de la langue ainsi que de solides connaissances grammaticales et stylistiques. Alors répétez-le bien fort car certains internautes parmi les plus dissipés de l’IsraelVallie n’ont pas entendu votre excellente réponse.

Ce sont tous des noms de personnages réels ou de fiction qui sont passés à la postérité en perdant leur majuscule parce qu’ils ont été associés à une invention (la poubelle !), à un trait de caractère (gogo, tartuffe…) ou à un comportement particulier que l’histoire a retenu, ce qui est le cas de notre satané « boycott ». Bref, ce sont des noms propres qui sont devenus des noms communs.

La pratique du boycott doit donc son nom, bien involontairement, à Charles Cunningham Boycott (1832-1897) qui était un capitaine de l’armée britannique et qui devint propriétaire terrien dans le comté de Mayo situé en Irlande de l’Ouest.
Durant l’été 1879 et à l’initiative du dirigeant de la ligue agraire Charles Parnell, les fermiers s’unirent afin d’obtenir de leur patron Charles Cunningham Boycott, de meilleures conditions de travail et notamment une baisse des loyers. Devant son refus, il subit un blocus de leur part qui entraîna la perte de la récolte et sa propre ruine. Le premier boycott de l’histoire venait d’avoir lieu, même si, à l’époque, on n’employait encore pas ce terme.

Le mot « boycottage » entra dans la langue française en 1881 et se simplifia récemment en « boycott » comme dans le reste du monde francophone à cause de la redondance de son suffixe. Le « boycott » ou « boycottage » consiste dans la tentative d’infliger un dommage matériel et moral à un individu, un groupe ou un pays en refusant d’entretenir des relations avec lui ou en se livrant avec lui à des actes agressifs, particulièrement dans le domaine économique et social. On peut ainsi et aussi procéder à un boycott d’élections ou d’événements. La pratique du boycott est favorisée par le développement des moyens de communication et par l’utilisation des réseaux sociaux.

Le verbe « boycotter » apparaît très vite et on peut alors boycotter quelqu’un, un pays par exemple, ou quelque chose (des marchandises). Il est plus ou moins synonyme de « mise en quarantaine » ou de « mise à l’index ». Quant aux termes « boycotteur » et « boycotteuse » qui désignent celui, celle qui boycotte, ils figurent également dans les dictionnaires.

Le peuple juif eut à subir deux boycotts au cours de son histoire : le boycott antisémite de 1933 en Allemagne organisé par les nazis après leur arrivée au pouvoir en Allemagne

et le boycott palestinien contre Israël lancé en 2005 et qui dure encore.

Le code pénal français interdit le recours au boycott.

Source : Israël Valley, par Samuel Nathan 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap