toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahou savoure l’opposition de Rome à la reconnaissance de la Palestine


Netanyahou savoure l’opposition de Rome à la reconnaissance de la Palestine

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a remercié lundi 13 juin son homologue italien Silvio Berlusconi pour l'opposition italienne à la reconnaissance d'un Etat palestinien à l'ONU, lors d'une conférence de presse conjointe à Rome.


"La paix peut être seulement le résultat de négociations, elle ne peut pas être imposée de l'extérieur ou par une résolution de l'ONU", a déclaré Benjamin Netanyahou. "Je veux vous remercier pour votre position claire contre la tentative de court-circuiter les négociations de paix".

Silvio Berlusconi a de son côté déclaré: "Nous ne pensons pas qu'une solution unilatérale puisse aider la paix, ni du côté palestinien, ni du côté israélien. Je crois que la paix ne peut être atteinte qu'au travers de négociations".

Loading...

Nucléaire iranien

Benjamin Netanyahou et cinq de ses ministres ont signé à Rome huit accords bilatéraux avec leurs homologues italiens à l'issue d'un sommet de deux jours de rencontres au cours desquels ont été abordés les sanctions contre la politique nucléaire en Iran et le processus de paix.
"Les sanctions pourraient être efficaces si les Iraniens savent qu'existe l'option militaire", a estimé Benjamin Netanyahou.
"Avec le développement des armes nucléaires, le printemps arabe pourrait devenir un hiver iranien", a-t-il mis en garde, voyant aussi dans la présence de navires iraniens en Méditerranée "une tentative manifeste d'expansion".
Actuellement, l'une des préoccupations principales de Benjamin Netanyahou est d'obtenir l'opposition des dirigeants mondiaux au projet palestinien d'obtenir la reconnaissance et le statut de membre de l'ONU en septembre.
Silvio Berlusconi, tout comme les dirigeants allemand et américain, a déjà fait état de son opposition à ce projet.

"La paix peut être seulement le résultat de négociations, elle ne peut pas être imposée de l'extérieur ou par une résolution de l'ONU", a déclaré Benjamin Netanyahou. "Je veux vous remercier pour votre position claire contre la tentative de court-circuiter les négociations de paix".
Silvio Berlusconi a de son côté déclaré: "Nous ne pensons pas qu'une solution unilatérale puisse aider la paix, ni du côté palestinien, ni du côté israélien. Je crois que la paix ne peut être atteinte qu'au travers de négociations".

Nucléaire iranien

Benjamin Netanyahou et cinq de ses ministres ont signé à Rome huit accords bilatéraux avec leurs homologues italiens à l'issue d'un sommet de deux jours de rencontres au cours desquels ont été abordés les sanctions contre la politique nucléaire en Iran et le processus de paix.
"Les sanctions pourraient être efficaces si les Iraniens savent qu'existe l'option militaire", a estimé Benjamin Netanyahou.
"Avec le développement des armes nucléaires, le printemps arabe pourrait devenir un hiver iranien", a-t-il mis en garde, voyant aussi dans la présence de navires iraniens en Méditerranée "une tentative manifeste d'expansion".
Actuellement, l'une des préoccupations principales de Benjamin Netanyahou est d'obtenir l'opposition des dirigeants mondiaux au projet palestinien d'obtenir la reconnaissance et le statut de membre de l'ONU en septembre.
Silvio Berlusconi, tout comme les dirigeants allemand et américain, a déjà fait état de son opposition à ce projet.

 

Le Nouvel Observateur – AFP 

Learn Hebrew online

13/06/2011

 






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale