toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La souveraineté israélienne sur la Judée-Samarie et création de 8 micro-états arabes palestiniens – Débat


La souveraineté israélienne sur la Judée-Samarie et création de 8 micro-états arabes palestiniens – Débat

La proposition du Dr Kédar est à prendre très au sérieux ! Lorsque le monse occidental comprendra la façon dont fonctionne le monde arabe, il aurait fait un grand pas en avant ! Tout marche par tribu et pas clan, il en a toujours été ainsi, il en sera toujours ainsi. La construction artificielle d'Etat ne mène qu'à l'implosion un jour où l'autre, nous le voyons sous nos yeux aujourd'hui. Le peuple palestinien est une création de 1964, ce sont des arabes de différentes tribus de différents clans qui ne s'entendent pas entre eux, et ne s'entendront jamais.

Que ce soit en Irak comme précisé, ou encore en Lybie comme on le voit, entre autre.

Aschkel

Loading...

 

Hier soir j'ai assisté à une mini conférence à Jérusalem sur le thème de "l'option préférée" – La souveraineté israélienne sur la Judée-Samarie.

Organisé par Yoel Meltzer, il est destiné à être le coup d'envoi d'un processus qui on l'espère dans le temps modifiera considérablement les conceptions concernant notre situation ici, en Israël. Il n'était pas destiné à être une déclaration définitive sur ce processus mais un commencement.

Quelques 250 personnes assistaient à l'évènement. Une vidéo sera bientôt en ligne.

Voici un résumé de ce qui a été dit par quatre intervenants.

 

Yoram Ettinger

Consultant sur les affaires américaines, a servi de liaison a l'Ambassade d'Israël pour les affaires du congrès, avec le titre d'ambassadeur et de Consul général à Houston. Il a consacré beaucoup d'attention ces dernières années à la question de la démographie israélienne.

Learn Hebrew online

Ettinger soutient que l'argument selon lequel Israël doit accepter une solution à deux etats en raison de la menace démographique pour la majorité juive est fallacieux. Il y a un problème a traiter certes, mais pas une bombe à retardement.

Les chiffres qui ont été fournis – qui sont censés "prouver" que dans les   prochaines années, les juifs seront "engloutis" par une population arabe palestinienne si toutes les terres entre le fleuve et la mer sont maintenues sous contrôle israélien sont inexacts, maintient Ettinger.

En fait il y a 1.2 millions d'arabes en moins en Judée-Samarie et à Gaza que ce qui est communément affirmé, ainsi que d'autres exactitudes dit-il.

Loading...

Il y a des divergences dans les chiffres du recensement de l'AP sur lesquelles les estimations sont fondées. Quelques 400.000 arabes palestiniens qui "pourraient revenir" sont comptés dans le recensement alors qu'ils ne devraient pas l'être, l'AP réclame une immigration nette dans les zones de l'AP. Les arabes palestiniens qui épousent des arabes israéliens et reçoivent des cartes d'identité israéliennes finissent par être comptées deux fois dans les statistiques, comme les arabes de Jérusalem avec des cartes d'identité.

En outre, les projections sont mauvaises parce que la population arabe palestinienne, qui est devenue plus fortement éduquée et urbanisée subit une diminution de la natalité alors que la population juive – notamment la population laïque – a un taux de natalité qui augmente.

Plus sur cet article en anglais  http://www.imra.org.il/story.php3?id=46839  

 

Danny Dayan

Président du Conseil de Yesha (Judée-Samarie)

Dayan affirme que la souveraineté israélienne sur la Judée-Samarie est la seule solution juste, indispensable et réalisable.

Justice

Elle est notre terre.

A plusieurs reprises, les propositions soutenues par les juifs ont été rejetées par les arabes qui prétendent que le gagnant prend tout (winner takes all). Dans leurs guerres déclarées contre nous leur intention était de tout prendre. Il ne serait pas juste pour nous de revenir à une solution à deux états. Leur comportement a annulé la validité d'une solution à deux états. Aujourd'hui la partie qui a été la victime de l'agression et accepté un compromis est la gagnante.

Vital

Vital pour l'existence d'Israël.

D'abord pour des questions de sécurité, comme des frontières défendables nécessaires. Il doit y avoir un contrôle sur les hauteurs de Judée-Samarie pour protéger la population et les infrastructures industrielles et l'aéroport le long de la méditerranée des attaques notamment à la roquette. De plus il doit y avoir une zone tampon contre les attaques et les incursions par les radicaux de l'est du monde musulman.

Vital d'un point de vue juif.

Notre essence spirituelle est à Jérusalem et en Judée-Samarie. Nous aurons une société superficielle si nous devions donner 'Hévron, Shilo, Bet EL et une partie de notre capitale Jérusalem.

Réalisable

Nous devons être déterminés et avoir confiance en nous. Nous sommes 350.000 en Judée-Samarie, 650.000 si Jérusalem est compté, nous devons être 1 million.

 

Dr Mordéchai (Moti) Kédar

A servi pendant 25 ans dans Tsahal aux renseignements militaires en tant que lieutenant colonel – spécialisé dans le discours politique arabe, les médias arabes et groupes islamiques. Maître de conférences en arabe à l'université de Bar Ilan- expert de la population arabe israélienne.

 

Le Dr Kédar apporte à la discussion une idée différente. Nous avons deux préoccupations dit-il

L'une est d'empêcher un état arabe palestinien de voir le jour, car il serait gravement problématique, l'autre est que nous voulons nous assurer d'une très large majorité juive. Quelque soit l'optimisme d'Ettinger sur la démographie, il y a une possibilité d'un risque que la population arabe augmente.

Ce qu'il propose est une solution sociologique /anthropologique – Une solution à huit cités-états. Il y a différents clans arabes, le problème réside quand il y a de multiples clans ou tribus – de multiples groupes ethniques ou religieux – à l'intérieur d'une entité politique. C'est le problème en Irak, et s'il y avait un état palestinien, nous verrions une situation identique à celle de l'Irak.

Le calme est possible quand une entité politique est contrôlée par un clan, une tribu seulement, comme par exemple dans les Emirats Arabes Unis.

Kédar suggère que des émirats basés sur des clans ou tribus individuelles seraient établis en Judée-Samarie – Ils seraient cités-états. Chaque grande ville arabe palestinienne serait contrôlée par un clan, une tribu. Les chefs de ce clan sauraient quoi faire, et quoi ne pas faire, et c'est avec ce leadership autochtone et non la direction de l'Olp que nous devrions traiter. Il n'y aura pas de plan de paix formel mais plutôt une compréhension mutuelle qui génère un état de calme – un modus vivendi.

Les cités-Etas qu'envisage Kédar seraient Jénine, Tulkarem, Sichem (Naplouse), Kalkilya, Jéricho,  Ramallah et la partie arabe d'Hébron, ces petits états existent d'ores et déjà, dit-il comme le Vatican ou Gibraltar. Il pense cela viable si une certaine zone de développement est programmée.

Israël aurait encore la souveraineté de la rivière à la mer entourant chacune de ces ville-états. Les arabes vivant en milieu rural seraient sous souveraineté et citoyenneté israélienne. Israël serait alors séparé de 70/80 % de la population arabe palestinienne, tout en évitant la création d'un état palestinien.

Cela peut être fait si les israéliens le veulent.

A commencer pas les tribus d'Hébron, car elles ont leurs propres dirigeants et leurs propres agendas, aucun dirigeants arabes autres en dehors de leur clan ne peuvent pénétrer dans leurs zones.

 

Caroline Glick

Journaliste, directeur adjoint du Jérusalem Post, Sénior pour les affaires du Moyen-Orient a Center for Sécurité Policy à Washington DC et initiatieur de la Latma vidéos satiriques.

La souveraineté sur la Judée-Samarie est la seule option stratégique viable. Pour ne pas permettre à un état terroriste d'être mis en place est d'inciter les arabes israéliens de générer des menaces intérieures.

Les israéliens comprennent qu'un état palestinien n'est pas une solution mais ne reconnaissent pas encore la viabilité de l'annexion militaire.

Le problème n'est pas ce que le monde pense, mais ce que les israéliens pensent. Notre souveraineté à Jérusalem n'est pas reconnue par le monde, alors Quoi ?

Nous devons concevoir des tactiques pour permettre aux israéliens de reconnaitre ce fait.

Les médias sont contrôlés par la gauche, les idées plantées par les médias peuvent devenir la politique d'ici 10 ans. Nous devons concevoir d'autres idées pour sensibiliser le public sur la question.

Nous avons besoin de forum et de pousser un débat public, aujourd'hui avant le vote de l'ONU en Septembre. Il est temps de dire à chacun quels sont nos droits, et de nous responsabiliser. Nous devons aussi travailler pour exposer la vraie nature de la société arabe palestinienne.

Il y a un énorme appui israélien latent qui doit être réveillé, nous devons activement embrasser les grandes idées du peuple juif, de rassemblement de destin juif, etc..

 Nous devons fournir au peuple israélien un concept de ce que nous pouvons être si nous adoptons des concepts constructifs avec des arguments convaincants.

Nous devons régler le fossé qui existe entre nous, entre autre celui des "colons" et ceux qui vivent à Tel-Aviv et leur faire comprendre que notre terre appartient à nous tous.

Par Arlène Kushner

Adapté par Aschkel – pour  © 2011 www.aschkel.info

Posté par Ted Belman –http://www.israpundit.com/archives/37123

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale