toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ban Ki-Moon seulement « troublé » par des morts en Syrie mais toujours prompt à condamner Israël à la moindre occasion…


Ban Ki-Moon seulement « troublé » par des morts en Syrie mais toujours prompt à condamner Israël à la moindre occasion…

Disproportion des réactions internationales: Ban Ki-moon "est profondément troublé par les graves violations des droits de l'homme" en Syrie qui ont déjà causé la mort de plus de 1 500 personnes dont des enfants. Pratiquement aucune réaction des diplomaties Européennes ou Arabes… En revanche dès qu'Israël, en état de légitime défense, verse le sang ne serait ce que d'un seul terroriste palestinien Ban Ki-Moon et la horde des diplomaties internationales condamnent violemment. Deux poids, deux mesures…

Le sang des arabes ou des musulmans n'a d'intérêt pour le monde entier que si cela permet de condamner Israël…

  “Chien”, “Traitre”, “Porc”. C’est en ces termes que les manifestants syriens ont choisi de crier leur colère contre leur Président, Bachar El Assad. Ils étaient plus de 100 000, vendredi 3 juin, à défiler dans la ville de Hama, ville situé à 210 km au Nord de Damas. 

 

Hama, théâtre en 1982 du massacré décidé par Assad père. Hafez El Assad avait alors ordonné les forces de sécurité de liquider tous les opposants au régime. Des exactions qui avaient fait près de 20.000 morts. Les victimes appartenant pour la plupart aux frères musulmans.
 
30 ans plus tard, les mêmes scènes de chaos ont investi les rues de cette ville meurtrie. La police a tiré à balles réelles sans discernement. Des heurts qui ont fait près de 70 morts portant le total de tués à 1500 selon les chiffres publiés par les forces d’opposition.
 
La ville de Hama a été coupée du monde. Les autorités syriennes ont rompu les canalisations d’eau, déconnecté les réseaux de communication et d’électricité. Le régime s’est en outre opposé à la tenue de funérailles qui pourraient, selon eux, causer d’autres troubles.
 
Une situation qui inquiète la communauté internationale et en particulier les Etats-Unis. La Secrétaire d’Etat américaine, Hilary Clinton a condamné toutes ces coupures. La chef de la diplomatie US a fait part de sa profonde préoccupation de la suspension du service Internet en Syrie » Internet qui reste aujourd’hui, la seule voie –  et voix  -de communication du peuple syrien.
  
De son côté, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a réclamé l'arrêt immédiat de la "répression violente" menée par le régime syrien contre les manifestants qui contestent depuis la mi-mars le pouvoir du président Bachar al Assad.
Ban Ki-moon "est profondément troublé par les graves violations des droits de l'homme qui se poursuivent, y compris par les informations inquiétantes sur la mort d'enfants sous la torture, l'usage de balles réelles et les bombardements", a rapporté une porte-parole de l'Onu.
"Il insiste cependant sur le fait que la répression violente menée par les forces de sécurité et les forces militaires doit cesser immédiatement pour qu'un dialogue authentique et élargi puisse avoir lieu et mène à des réformes globales et au changement réclamé par le peuple syrien", a ajouté Vannina Maestracci.
 




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap