toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour les Palestiniens, B. Netanyahou a prononcé  »une déclaration de guerre »


Pour les Palestiniens, B. Netanyahou a prononcé  »une déclaration de guerre »

Les Palestiniens aiment la guerre et le sang. Ils ne cherchent qu'un prétexte pour à nouveau provoquer des attentats ! Tuer et assassiner des civils juifs est leur seul mode d'action car ils ne cherchent que la terreur et la destruction d'Israël ! Leur haine des Juifs est leur seule motivation, ils se moquent bien d'avoir un état !

Le porte-parole du numéro un de l'Autorité palestinienne, Abu Rudeina, a rejeté les propositions formulées par Benyamin Netanyahou devant le Congrès. Il a ainsi rejeté la non-division de Jérusalem et la présence militaire israélienne dans la vallée du Jourdain. D'autres responsables palestiniens ont qualifié le discours du Premier ministre israélien de "déclaration de guerre".

Nabil Abu Rudeina, le porte-parole de Mahmoud Abbas a affirmé mardi que les déclarations de Benyamin Netanyahou devant le Congrès américain n'amèneront pas à la paix mais plutôt à de nouveaux obstacles.

Le Premier ministre israélien a souligné que Jérusalem ne serait jamais plus divisée. En réponse, M. Abu Rudeina a affirmé : "Pour nous les Palestiniens, la paix est la mise en place d'un Etat palestinien le long des lignes de 1967 avec pour capitale Jérusalem-Est".

"Nous n'accepterons pas de présence militaire dans la vallée du Jourdain. Nous n'avons pas à accepter une quelconque présence israélienne dans un Etat palestinien, particulièrement le long de la rivière du Jourdain", a-t-il déclaré. Il a martelé que "la paix doit être fondée sur le droit international et sur les négociations, non pas sur des pré-conditions ou des obstacles au processus de paix".

Bien qu'il ait rejeté nombre de requêtes palestiniennes, M. Netanyahou a exprimé sa volonté de faire "des compromis douloureux".

Le membre du comité central du Fatah, Saeb Erekat a pour sa part affirmé : "Le discours de Benyamin Netanyahou nous a prouvé qu'en tant que Palestinien ou Arabe nous n'avons pas de partenaire de paix".

Il a rejeté les appels du Premier ministre à annuler l'accord de réconciliation signé avec le Hamas. "Parler de paix avec les conditions de Netanyahou est une perte de temps", a-t-il affirmé.

Il a ajouté que l'Autorité palestinienne n'accepterait pas de scénario dans lequel Israël ne reviendrait pas aux frontières de 1967 et a souligné que la capitale d'un Etat palestinien sera Jérusalem.

Saeb Erekat a ensuite affirmé que le discours de M. Netanyahou était "un discours de relations publiques", avant de marteler que l'Autorité palestinienne n'acceptait pas les termes.

Nabil Shaath, un des proches collaborateurs de M. Abbas, a également répondu au discours de Benyamin Netanyahou. Aux yeux de celui-ci la volonté du Premier ministre israélien à garder les parties clefs des territoires que les Palestiniens veulent pour leur Etat est "une déclaration de guerre envers les Palestiniens".

M. Shaath a déclaré que les Palestiniens continueraient leurs efforts pour une reconnaissance à l'Assemblée générale de l'ONU. "Nous n'avons rien hormis continuer la lutte dans l'arène politique internationale et continuer à construire notre Etat et continuer notre lutte populaire", a-t-il déclaré, faisant référence aux manifestations contre Israël. "Nous n'avons pas de partenaire de paix", a-t-il affirmé.

De son côté, le Hamas a violemment critiqué le discours du chef du gouvernement israélien. "L'Autorité palestinienne devrait déchirer ses accords passés avec Israël en réponse du discours de Benyamin Netanyahou. Il essaye de ternir le visage des Palestiniens", a ainsi estimé le porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abu Zuhri.

"L'échec de Benyamin Netanyahou à reconnaître les droits du peuple palestiniens a fait des négociations et du processus de paix une absurdité", a-t-il ajouté.

Hassan Abu Hashish, le directeur du Bureau du Hamas pour les médias, a affirmé que la réponse appropriée au discours de Benyamin Netanyahou pourrait être "de créer une stratégie compréhensive pour maintenir (nos) droits et (nos) principes et durcir nos positions face à cette attaque évident qui nous efface de la carte politique".

Il a ajouté que le Hamas percevait le discours comme un défi au droit international.

Le Jihad islamique a également publié un communiqué en réponse au discours du Premier ministre israélien. Pour le groupe terroriste, l'allocution de Benyamin Netanyahou est une nouvelle preuve de la politique israélienne (faite de) mensonges et de déceptions. La réponse palestinienne doit être la création d'une vision nationale basée sur la résistance, a affirmé le communiqué.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap