toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Palestiniens, Syriens et Hezbollah enfoncent une brèche sur trois frontières israéliennes


Palestiniens, Syriens et Hezbollah enfoncent une brèche sur trois frontières israéliennes

Les forces israéliennes, pourtant en état d’alerte maximale pour la journée de la Naqba de ce dimanche 15 mai, n’ont pas réussi à interdire l’accès à trois frontières nationales, sur le Golan, avec le Liban et la Bande de Gaza contre des incursions de grande ampleur. Des dizaines de Syriens et d’inflitrateurs du Hezbollah ont été capables de se ruer sur le village israélien de Majd al Shams, dans le Golan et de hisser des drapeaux syriens et palestiniens au milieu de son square principal ; les manifestants palestiniens parrainés par le Hezbollah ont creusé une brèche à la frontière libano-israélienne et endommagé des installations de Tsahal, et des centaines de Palestiniens ont fait des dégâts au point de passage d’Erez, à partir de la Bande de Gaza.

 

Les intrus ont subi des dizaines de victimes, y compris des tués, de coups de feux israéliens, incidents durant lesquels des Israéliens ont également été blessés. Dans le secteur de Gaza, on rapporte environ 40 à 50 blessés, et cinq manifestants au Liban.

 

 

Sur la frontière syrienne, des snipers et helicopters israéliens ont ouvert le feu tardivement, pour stopper des milliers d’individus tentant de traverser  la frontière, mais plusieurs dizaines ont traversé vers Majd Shams. Plusieurs ont été tué ou blessé par les tirs israéliens. Trois civils israéliens ont été blessés. Des tanks israéliens ont été dépêchés rapidement vers la frontière syrienne pour mettre un terme aux incidents.

Loading...

 

Debkafile rapporte qu’en dépit de l’état d’alerte maximal sur la frontière, en prévision de tentatives d’infiltration depuis les pays arabes voisins pour le jour de la Naqba, les forces israéliennes n’ont pas été déployées en nombre suffisant sur la frontière du Golan, malgré que Debkafile ait fait part, samedi 14 mai, du fait que Damas avait planifié de semer le trouble à la frontière avec Israël, pour faire diversion, à cause de la rebellion contre le régime d’Assad.  

 

Nous avions aussi cité le cousin de Bachar al Assad, Rami Makhlouf, qui menaçait, mardi 10 mai, du fait que si les américains et les Européens ne cessaient pas de soutenir le soulèvement syrien contre son régime, Damas, pourrait partir en guerre contre Israël et/ou armer les Pazlestiniens de Judée-Samarie/Cisjordanie et les Arabes Israéliens pour qu’ils mènent des actions contre Israël.

 

 

Tout en tentant de faire barrage aux manifestants à Ras-a-Maroun qui essaient d’atteindre Israël, l’armée libanaise est, également, en alerte haute du côté de la frontière syrienne. Les combats entre les forces syriennes et les manifestants contre le régime ont connu une escalade dans les villages frontaliers syriens, se centrant sur Tall Kalakh, près de Homs.

 

 

photo : Majdal al Shams, sur le Golan israélien

 

DEBKAfile  Reportage spécial  15 mai 2011, 3:49 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

Learn Hebrew online

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 http://www.debka.com/article/20934/

 

 

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale