toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahou: « Les palestiniens n’ont pas de dirigeants qui soient prêts à reconnaître Israël »


Netanyahou: « Les palestiniens n’ont pas de dirigeants qui soient prêts à reconnaître Israël »

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a déclaré lundi à la Knesset qu'Israël était prêt à "céder certaines parties de sa terre pour une véritable paix", ajoutant qu'il ne pensait pas qu'il existait un partenaire pour la paix du côté palestinien.

Sept jours avant son discours devant le Congrès américain, le Premier ministre israélien n'a toujours présenté aucune nouvelle initiative de paix. Il a estimé que les Israéliens ne pouvaient pas discuter de paix avec le gouvernement palestinien, composé pour moitié par des membres du Hamas.

Benyamin Netanyahou a affirmé qu'il serrait prêt à se retirer de certaines localités de la Judée-Samarie et à ne maintenir une présence militaire israélienne que dans la Vallée du Jourdain si un accord prônait la démilitarisation d'un Etat palestinien.

"La racine du conflit n'est pas l'absence d'un Etat palestinien mais l'opposition palestinienne à la mise en place de l'Etat d'Israël", a-t-il déclaré à la Knesset. Le chef du gouvernement israélien s'exprimait devant les parlementaires le lendemain de la Nakba – jour où les Palestiniens célèbrent la catastrophe qu'a représenté la création de l'Etat d'Israël – au cours desquels 14 personnes sont mortes.

Le Premier ministre israélien a martelé qu'Israël devait cesser de s'en prendre à lui-même concernant le conflit et que le pays devait commencer à ''ouvrir les yeux'' sur la situation.

"Il ne s'agit pas d'un conflit à propos de 1967, mais à propos de 1948 lorsqu'a été établi l'Etat d'Israël", a déclaré M. Netanyahou. "Les Palestiniens l'appellent le jour de la catastrophe, mais la catastrophe provient de leur leadership qui n'a pas réussi à atteindre un compromis. Aujourd'hui ils n'ont toujours pas de dirigeants qui soient prêts à reconnaître Israël en tant qu'Etat-nation du peuple juif", a-t-il ajouté.

Le chef de la coalition a mis en lumière neuf points qui résument sa position concernant un accord de paix et a affirmé que la plupart des Israéliens avaient un avis conforme au sien.

"La nation est unifiée sur le besoin de protéger l'Etat et ses frontières, le besoin de préserver ses frontières et la nécessité d'empêcher la nucléarisation de l'Iran ainsi que sur le processus avec les Palestiniens", a-t-il expliqué.

Un Etat palestinien ne peut être créé que par la voie d'un accord a affirmé M. Netanyahou, précisant qu'Israël ne devrait pas signer d'accord de paix avec une entité qui cherche sa destruction. 

La chef de file de l'opposition, Tsipi Livni, avait vivement critiqué Benyamin Netanyahou pour son échec à empêcher un vote aux Nations-Unies concernant la reconnaissance d'un Etat palestinien. Elle l'avait qualifié de "dirigeant faible".

"Netanyahou a échoué à rassembler un soutien international pour les principes de bases d'Israël; il a même échoué à convaincre les Etats-Unis de nous soutenir", avait-elle affirmé.

"Israël a besoin d'un leader et son gouvernement a manqué une opportunité", avait-elle ajouté.

Guysen.com





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap