toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La famille royale suédoise était liée avec les nazis


La famille royale suédoise était liée avec les nazis

La reine Silvia de Suède vient de lancer une enquête sur les activités de son défunt père en Allemagne et au Brésil, au cours de la Seconde Guerre mondiale, afin de clarifier les informations au sujet de ses liens possibles avec les nazis.
Ces liens présumés de Walther Sommerlath avec le parti nazi d’Adolf Hither ont d’abord été signalés en 2002 par les médias suédois, qui affirmaient qu’il aurait rejoint le parti en 1934 et volé une entreprise appartenant à un Juif en 1939.

La Reine -devant- et son père derrière

Le porte-parole de la reine a déclaré que l’enquête avait été lancée suite à une émission TV, “Kalla Fakta” (“vérités froides”), diffusée en novembre.

Après ses révélations sur l’achat d’or nazi, puis sur la campagne de stérilisation forcée menée de 1935 à 1976 en Suède, un journal du pays a par ailleurs publié récemment un témoignage relatant l’application des lois de Nuremberg par le royaume, durant la Deuxième Guerre mondiale. Agé aujourd’hui d’une soixantaine d’années, Mathias Rapps raconte l’histoire de ses parents, d’origine allemande, réfugiés en Suède en 1935. Sa mère était “aryenne”, son père juif.

Ils voulaient se marier. Mais les autorités suédoises s’y opposèrent et refusèrent même de reconnaître leur mariage, célébré plus tard au Royaume-Uni. Et ce, jusqu’à la capitulation de l’Allemagne nazie.

La reine, âgée de 67 ans, a jusqu’à présent assuré que, bien que membre du parti nazi, son père n’était pas politiquement actif et avait été contraint comme d’autres à adhérer pour sauver sa carrière.

En 1919, à 18 ans, Walther Sommerlath quitte son Allemagne natale pour le Brésil, où il rencontre et épouse en 1925 la mère brésilienne de Silvia, Alice. Membre du parti nazi dès 1934, le jeune Walther travaille alors pour la filiale locale d’un groupe de sidérurgie allemand, Röchling.

En 1938, il rentre en Allemagne nazie avec sa femme et ses deux enfants, et prend en 1939 la direction d’une usine employée ensuite pour l’effort de guerre jusqu’à sa destruction en 1943.

C’est en Allemagne que naîtront les deux autres enfants du couple, Hans Jörg en 1941 et enfin Silvia, en 1943. Après-guerre, la famille retournera vivre au Brésil, en 1947.

Silvia Sommerlath avait rencontré le futur roi de Suède Carl XVI Gustaf (monté sur le trône un an plus tard) aux Jeux Olympiques de Munich en 1972, où elle travaillait comme interprète.
Lorsque Carl Gustaf l’a épousée en 1976, Walther Sommerlath avait nié avoir été membre du parti nazi, un secret finalement confirmé par la presse.

La neutralité nordique n’est finalement pas si neutre qu’on veuille bien le faire croire.

Sima Zahavi – JSSNews





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap